Archives par mot-clé : genres

Publication : Emilie Hache, “De la génération”

Les sociétés industrielles, extractivistes et productivistes, ne manifestent aucun souci pour la reproduction de leurs conditions d’existence car elles ont oublié que la perpétuation du monde avait besoin d’être accompagnée par celles et ceux qui le composent. Mais cela a-t-il toujours été le cas ? Et quel rôle les rapports de genre ont-ils joué dans cette histoire ? L’autrice explore les manières de concevoir cette perpétuation dans différentes sociétés pré- et non industrielles, en Grèce antique, en Europe médiévale ou encore dans certaines sociétés matrilinéaires contemporaines. On découvre qu’une importance majeure y est accordée aux pratiques (re)génératives, chargées d’assurer le renouvellement de la société tout entière – travail de subsistance, reproduction des générations, liens avec les invisibles, etc.
L’avènement du christianisme et du nouveau rapport au monde qu’il a institué a tout bouleversé. Le souci de la (re)génération du monde a progressivement été remplacé par l’idée d’un monde créé une fois pour toutes, n’ayant plus besoin d’être perpétué au quotidien – la providence infinie se chargeant de tout. Est-il possible de réinventer des pratiques génératives mettant fin à notre illimitisme, de manière non coercitive et égalitaire ? Tel est l’enjeu central de cette enquête, exigeant d’en finir avec le passé que la société industrielle s’est inventé pour justifier sa course en avant effrénée.
Ce livre apporte une contribution majeure à l’écoféminisme, en retrouvant la question de la génération derrière l’identification des femmes et de la nature dans la modernité.

 

Voir : https://www.editionsladecouverte.fr/de_la_generation_enquete_sur_sa_disparition_et_son_remplacement_par_la_production-9782359252606

Table-ronde “Le traitement de la violence (de genre) en Histoire. Outils notionnels – Méthodes”, 9 novembre 2012, Paris

 

 

Date :
Vendredi 9 novembre 2012

Lieu :
EHESS, salle Denys Lombard
96 bd Raspail
75006 Paris

Organisation :
Claire Chatelain (UMR CNRS IRHiS-Lille 3) avec le soutien du Centre de Recherches Historiques (CRH, UMR 8558) et l’Identités, Relations Internationales et civilisations de l’Europe (IRICE, UMR 8138).

 

Vous trouverez l’argumentaire et le programme sur le blog de l’IRHiS.

Vous pouvez également télécharger le programme (pdf).

 

Nouvelle publication : “Genre et rapports sociaux de sexe” par Roland Pfefferkorn

Le mouvement des femmes a été à l’origine d’une effervescence théorique qui s’est traduite par la production d’un corpus de concepts extrêmement riche. Par exemple ceux de patriarcat, de mode de production domestique, de travail domestique, de travail productif et reproductif et de division sexuelle du travail, sans compter ceux de sexe social, sexage, classe de sexe. Par ailleurs, les concepts de genre et de rapports sociaux de sexe s’inscrivent durablement dans le paysage. De nombreuses théoriciennes qui se reconnaissent dans le courant matérialiste cherchent à penser les rapports entre les sexes en privilégiant ses fondements matériels, notamment économiques, sociopolitiques, voire physiques sans négliger pour autant les dimensions symboliques. La manière dont la séparation et la hiérarchisation entre hommes et femmes sont produites est au cœur de leurs réflexions. Ces élaborations ont permis de rompre avec l’idéologie de la complémentarité «naturelle» des sexes, de penser les rapports antagoniques entre le groupe des hommes et celui des femmes dans le but de les transformer.

C’est à la présentation de ce corpus de concepts qu’est consacré le présent volume. L’objectif est de rendre compte de la diversité, de la richesse et des limites des analyses produites et de rappeler quelques-uns des débats, controverses et divergences qui ont traversé le mouvement des femmes.

Roland Pfefferkorn est professeur de sociologie à l’Université de Strasbourg. Il a notamment publié Le système des inégalités, Paris, La Découverte, Repères, 2008; (avec A. Bihr), Inégalités et rapports sociaux. Rapports de classes, rapports de sexes, Paris, La Dispute, 2007; Hommes-Femmes, quelle égalité? Paris, Editions de l’Atelier, 2002 (avec A. Bihr).

 

Informations techniques:
Editions: Page deux
Collection: Empreinte
140 pages
ISBN: 978-2-940189-48-9
EAN: 9782940189489
Sortie prévue: 21 mars 2012
9,50 euros, 13 CHF

 

Et aussi:
Retrouvez la présentation de cet ouvrage et quelques bonnes feuilles sur le site  A l’encontre La Brèche.

 

 

Actes du colloque “Identités, image et représentation dans les espaces francophones et anglophones : genres et cultures”

Tout réduire
Les actes du colloque “Identités, image et représentation dans les espaces francophones et anglophones : genres et cultures” ont été publiés dans la Revue Silène, revue du Centre de recherches en Littérature et Poétique comparées. Les textes sont en ligne sur le site de la revue.

Le colloque avait eu lieu des 27 et 28 octobre, dans le cadre des activités du Centre de recherches en Littérature et poétique comparées, du laboratoire Sophiapol et du Cerphi (UMR 5037). Plus de précisions sur le colloque.
.
.

TABLE DES MATIERES
.

Chateaubriand hermaphrodite ?
– Bruno-François Moschetto
.
.
Informations techniques :

Date de publication : 25-01-2011
Publication : Revue Silène. Centre de recherches en littérature et poétique comparées de Paris Ouest-Nanterre-La Défense
Adresse originale (URL) : http://www.revue-silene.comf/index.php?sp=comm&comm_id=28
ISSN 2105-2816
.
.

Colloque “Identités, image et représentation”, 27-28 octobre 2010, Paris Ouest

L’émergence d’espaces transculturels (en particulier francophones et anglophones) invite à une rupture avec les schémas traditionnels d’altérité et de confrontation qui ont longtemps caractérisé l’étude des identités sexuelles et culturelles. Continuer la lecture de Colloque “Identités, image et représentation”, 27-28 octobre 2010, Paris Ouest