Appel à propositions d’articles : « Dettes de sexe ? Penser les échanges intimes », Journal des anthropologues, automne 2017

Penser les échanges intimes invite à revisiter les questions classiques en sciences sociales du don et de la dette, à la fois à l’échelle interpersonnelle et à celle des groupes d’appartenance. La problématique de ce numéro doit ainsi être entendue en un sens proprement anthropologique : comment les échanges intimes s’inscrivent-ils dans un système de mise en dépendances généralisées – ou, pour le dire autrement, un système de mise en dettes réciproques – qui les dépasse ?

Colloque international : « L’attachement aux cyber-choses », 15-16 juin 2017, Nanterre

Ce colloque se propose d’étudier les enjeux et les modalités de l’attachement aux substituts affectifs numériques, c’est-à-dire de comprendre comment, en amont – au niveau des concepteurs – et en aval – au niveau des utilisateurs – les humains fabriquent du lien affectif avec des entités issues des Technologies de l’Information et de la Communication. Qu’il s’agisse de petit copain pour écran tactile, de personnage « à aimer » (dating sim), d’épouse holographique ou de chatbot sexualisé, ces entités feront l’objet d’analyses portant sur la façon dont elles sont mises au point, appropriées, détournées, animées, aimées ou mises à distance par leurs utilisateurs.

Séminaire Lasco/Sophiapol/Sef, 8e séance : Laurent Gaissad, 10 mai, Paris Nanterre

Des figures comportementales considérées comme « problématiques » n’ont pas manqué en Europe et en Amérique du Nord au cours des deux dernières décennies, parfois véhiculées par des militants de la cause homosexuelle passés maîtres dans l’articulation du couplage vulnérabilité / dangerosité sexuelle. Ces désignations ont, de fait, inspiré les politiques publiques…