Auteur : Philippe Combessie

Séminaire Lasco/Sophiapol, 2nde séance : Yagos Koliopanos, 10 novembre 2016, Paris Ouest

“Les travailleuses du sexe prennent la plume : sociologie d’une écriture de soi”. Cette communication présente une recherche en cours, par entretiens et observation ethnographique, qui porte sur les écrits autobiographiques et/ou militants de travailleuses du sexe, de 1974 à nos jours, en Grèce et en France.

Nouvelle parution : Amours clandestines. Sociologie de l’extraconjugalité durable, par Marie-Carmen Garcia

La sociologie de l’extraconjugalité durable est une sociologie des dettes morales au quotidien. Or, à certains égards de façon plus forte encore que le don, la dette crée du lien social – et la dette morale sans doute encore plus manifestement que la dette financière. La sociologie de l’extraconjugalité clandestine durable constitue une analyse de liens sociaux structurés – voire entraînés – par un jeu complexe de dettes morales entrecroisées, qui se révèlent d’autant plus puissantes qu’elles sont occultées.

Journées d’étude « De la constitution d’un corpus aux analyses statistiques, comment produire des analyses quantitatives à partir de matériaux ethnographiques ? », 10 et 11 octobre 2016, Paris Ouest

  Ces deux journées d’étude sont organisées par le Sophiapol en partenariat avec la Société d’ethnologie française (SEF) et avec le soutien de l’Ecole...

Colloque international « Les échanges sexuels et leurs « clients » », 14-16 juin 2016, Paris Ouest

L’objectif de ce colloque international pluridisciplinaire est de contribuer à l’élargissement du concept d’échange économico-sexuel à partir des notions de transactions sexuelles et de sexualité négociée en concentrant le point de vue sur les « client.e.s ».

Revue Sciences Humaines : « On ne naît pas fan, on le devient », par Gabriel Segré

On ne devient pas fan du jour au lendemain. Pourtant nombreux sont ceux qui évoquent à la fois un « coup de foudre », un « choc », une « révélation », un « flash », ou une césure, une renaissance, comme s’il y avait un avant et un après la découverte de l’objet. Attribuée au hasard, la rencontre est souvent présentée comme un moment fondamental et fondateur d’une nouvelle existence.

Séminaire Lasco/Sophiapol, 4e séance : Anthony Fouet, 21 avril 2016, Paris Ouest

Les applications de rencontres géolocalisées constituent un espace de « co-construction de fantasme » révélateur des pratiques homosexuelles contemporaines redéfinissant les « territoires sexuels ». L’analyse porte sur l’imbrication de ce médium dans les trajectoires affectives et sexuelles d’homosexuels résidant à Paris et ce faisant éclaire les représentations de la conjugalité homosexuelle.

Soutenance de thèse de Simona de Simoni, « Philosophie politique de I’espace : le programme de recherche d’Henri Lefebvre et ses conséquences théoriques », 11 avril 2016, Université de Turin

Simona de Simoni doctorante en philosophie, en cotutelle au laboratoire Sophiapol (Université Paris Ouest) et à l’Université de Turin, soutiendra sa...