Auteur : Coline Ferrarato

Appel à contributions : journée d’études « L’appropriation privative du collectif et du commun. Théorie, histoire et politiques »

La journée aura lieu les 21 et 22 janvier 2016, à la Maison Sciences Économiques (Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne). Les propositions sont à envoyer avant le 30 avril 2015.

Séminaire « Droit et philosophie : approches croisées sur la norme juridique », séance 2 : Carlos-Miguel Herrera et Pierre-Yves Quiviger, 16 avril 2015, Paris

Élever la science du droit (…) au niveau et rang d’une véritable science » et « séparer la science juridique d’avec la...

« Samedi du livre » consacré à l’ouvrage de Chantal Jaquet, « Les Transclasses ou la non-reproduction », 14 mars 2015, Bibliothèque Marguerite Audoux

Dans le cadre des activités du Collège international de philosophie, un « samedi du livre » est consacré à l’ouvrage de Chantal Jaquet, Les Transclasses ou la non-reproduction (Editions Presses Universitaires de France, Paris, 2014).

Nouvelle parution: « Cornelius Castoriadis et Claude Lefort, l’expérience démocratique », par Nicolas Poirier (dir.)

Si aujourd’hui la démocratie fait encore et toujours question, peu d’oeuvres comparables à celles de Cornelius Castoriadis (1922-1997) et de Claude Lefort (1924-2010) permettent de circonscrire avec plus de profondeur et de radicalité ce questionnement. Réunissant des philosophes, des sociologues et des historiens, cet ouvrage propose d’interroger le travail de réflexion entrepris par ces deux grandes figures de la philosophie politique contemporaine à la fois en commun, dans le cadre de Socialisme ou Barbarie, puis de manière indépendante par la suite.
Pour l’essentiel, le travail de Castoriadis et de Lefort aura principalement consisté à redonner sens à la notion de démocratie, que l’on ne doit pas entendre uniquement en tant que régime et institution politique, ou même en tant que réalité sociologique, mais bien plutôt en tant qu’expérience par laquelle les hommes s’emploient à transformer les conditions de leur existence commune.