Auteur : Camille Chamois

Journée d’étude : Quelle(s) histoire(s) des sensibilités ?, 14 mars 2016, Paris Ouest

Cette journée d’études, organisée dans le cadre des activités du laboratoire Sophiapol et du groupe de recherche « L’humain impensé » est consacrée à l’histoire des sensibilités. Elle associe des chercheurs en philosophie et en histoire.

Appel à contributions : « Analyzing Social Wrongs », Vienne, 14-16 mai 2015

How can we use philosophical analysis to criticize society or its structures? At first sight, it may not be clear whether the family of philosophical traditions commonly referred to as “analytic” philosophy is up to that task, given that, for example, the method of cases is supposed to achieve a reflective equilibrium of our theoretical commitments and our intuitions, whether of ‘the’ folk or experts. However, the very task of critical theory, as coined by Max Horkheimer, is to question what we accept as ‘given’, and our intuitions about the social world would seem to be a case in point. Yet, Horkheimer also argues that critical theory must live up to the academic standards of its time, which are—for better or worse—currently set by analytic philosophy, given its current hegemony within professional philosophy in the Western world. With these tentative observations on mind, it remains yet an open question how exactly to relate the methodological canon handed down by the different strands within analytic philosophy to the project of social critique.

Nouvelle publication : Patrick Cingolani, « Révolutions précaires » et Débat, 3 décembre 2014, Lieu-dit

Patrick Cingolani enseigne la sociologie à l’université Paris 7-Denis Diderot. Dans une perspective proche de celles de Jacques Rancière, il a publié plusieurs ouvrages sur la pauvreté et le précariat, dont il est un spécialiste reconnu depuis de nombreuses années.

Journée d’études, « Ce que Michel Foucault fait à la photographie », 8 décembre 2014, ENSA de Dijon

Trente ans après la mort de Michel Foucault, tandis que la publication des volumes inédits offre chaque année de nouvelles catégories de pensée et des pistes généalogiques encore à frayer, la boîte à outils que Foucault nous a léguée continue à être massivement utilisée dans toute une série de domaines.

Journées doctorales au laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (LESC), 19 et 20 novembre 2014

Ces journées d’étude sont consacrées à l’exploration ethnographique et aux diverses déambulations méthodologiques qui traversent le travail de la recherche en anthropologie. Les communicants reviennent sur les manières dont ils valorisent leur expérience sur le terrain en autant de procédés d’enquête et de restitution de cette dernière. En étant aussi bien attentif à la collecte des données, à leur nature, ainsi qu’à la variation de leur statut lors de leur traitement et de leur analyse, chacun se demande comment la prise en compte des engagements sensibles dans le monde permet d’élargir le champ des objets et des outils méthodologiques.

Journée-débat, « Politiques du bonheur », 22 novembre 2014, Théâtre de Chaillot

Le Théâtre de Chaillot organise une journée en compagnie d’artistes, chercheurs et écrivains, qui pensent le monde d’aujourd’hui et puisent leur inspiration et leurs questionnements dans la politique, la philosophie ou encore la psychanalyse. Moments artistiques – chansons, films ou impromptus – rythmeront cette journée.

Séminaire « Parenté, genre et affects à l’époque moderne : micro-histoire et réseaux », programme de l’année 2014-2015

Ce séminaire sera axé sur une approche micro-historique des relations de parenté, comprenant celles du genre, dans les populations urbaines et rurales d’une période moderne longue et aura pour objet l’analyse de leurs percepts, affects, les enjeux symboliques de ces derniers. Leurs configurations s’inscrivent au coeur des actions de toutes sortes qui donnent leurs dynamiques spécifiques aux cadres sociaux et institutionnels de l’Europe moderne : elles feront l’objet d’études de cas à des échelles différenciées.

Appel à communications : « L’écologie dans le clivage gauche-droite : convergences et divergences entre l’Allemagne et la France des années 1970 à nos jours », automne 2015

L’Université de Lorraine et l’Universität des Saarlandes organisent un atelier de recherche franco-allemand pour les jeunes chercheurs à l’automne 2015 et dont le thème est « L’écologie dans le clivage gauche­-droite : convergences et divergences entre l’Allemagne et la France des années 1970 à nos jours ». La date de remise des propositions est fixée au 15 novembre 2014.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search