Nouvelle publication : Lucien Sève, “Aliénation et émancipation”

Avec la crise profonde du capitalisme, Marx est en plein retour, et particulièrement son concept-clef d’aliénation. Dans ce recueil de textes, le philosophe Lucien Sève propose une étude précise et une réactualisation de ce concept, en prise sur les enjeux théoriques et politiques contemporains, dans la perspective de l’émancipation collective et du dépassement du capitalisme.

Cet ouvrage propose une lecture inédite de Marx en montrant, nombreux textes à l’appui, que l’idée d’aliénation, centrale dans les Manuscrits de 1844, texte de jeunesse auquel s’arrêtent la plupart des commentateurs contemporains, non seulement ne disparaît pas du Capital mais y acquiert une tout autre portée. Au-delà de la dénonciation des souffrances de l’individu au travail, elle met en examen les logiques de base du capitalisme : faute d’appropriation collective, les productions humaines de tous ordres se convertissent en puissances sociales incontrôlables et écrasantes, menant le genre humain à sa perte. Avec Marx, l’auteur montre que travailler à surmonter cette aliénation est la tâche cruciale de notre temps, qu’il ne peut y avoir émancipation sociale sans émancipation de chaque individu, qu’on ne préservera pas la planète Terre sans sauvegarder le genre humain de la déshumanisation capitaliste.

« Urgence de communisme », texte inédit constituant la première moitié de l’ouvrage, affirme fortement la conséquence politique de ces analyses : le dépassement effectif du monde capitaliste aliénant exige d’inventer en pensée et en acte ce communisme radicalement émancipateur que visait Marx.

Lucien Sève est philosophe.

Table des Matières

Informations techniques :
Editeur : Éditions La Dispute
Date de parution : septembre 2012
Nombre de pages : 224
ISBN: 978-2-84303-235-6
Prix : 22 euros

 

Voir aussi sur les thématiques de la critique sociale, de l’émancipation et de la théorie critique :
– les colloques organisés par le Sophiapol “Penser la réification” (9-10 janvier 2012) et  “Critique sociale et émancipation” (23-24 septembre 2011)
– la nouvelle publication d’Aurélien Berlan, La fabrique des derniers hommes. Retour sur le présent avec Tönnies, Weber et Simmel, La Découverte, septembre 2012
– et celle de Franck Poupeau, Les mésaventures de la critique, Raisons d’agir, septembre 2012

 .

.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search