« L’homo economicus, l’économie des conventions et la théorie de l’identité sociale », séminaire Sophiapol, 31 mai 2010

Dans le cadre du séminaire du laboratoire Sophiapol consacré cette année à la construction sociale des identités, nous accueillons Olivier Favereau (EconomiX / Université Paris Ouest Nanterre) qui donnera la conférence suivante : « L’homo economicus, l’économie des conventions et la théorie de l’identité sociale ».

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter Marie Garrau (mgarrau@u-paris10.fr) ou Alice Le Goff (alicemlegoff@yahoo.fr).

Les séances du séminaire sont ouvertes à tous.

Date :
lundi 31 mai de 16h00 à 18h00

Lieu :
Paris Ouest Nanterre La Défense
bât. D, salle 201 (à côté du secrétariat du Sophiapol).
Comment venir ? par le train et le RER
Plan du campus de Paris Ouest Nanterre La Défense

.

Présentation détaillée du séminaire 2009-2010 “La construction sociale des identités”

La question de l’identité est devenue une question centrale des débats en philosophie morale et politique contemporaine : elle renvoie aussi bien aux revendications des minorités culturelles et aux politiques publiques qui doivent leur répondre, qu’aux revendications féministes exigeant des transformations dans les dispositions collectives et dans les logiques institutionnelles qui les expriment et les reproduisent. On la trouve également soulevée par le débat proprement social, relatif au statut du travail et aux formes d’intégration sociale ainsi qu’aux différentes revendications statutaires qui lui sont liées. Enfin, dans un contexte global d’affaiblissement des mécanismes institutionnels d’assignation sociale des identités, la question de la construction de l’identité individuelle a été posée sur de nouvelles bases.

Le séminaire 2009-2010 du Sophiapol se propose d’interroger la notion d’identité, collective et individuelle, en mettant l’accent sur les enjeux épistémologiques qui entourent son usage et traversent les débats qui y sont relatifs. Il vise plus particulièrement à interroger les approches constructivistes de l’identité, leurs déclinaisons et leurs implications politiques dès lors qu’il s’agit d’analyser et de répondre aux revendications sociales et politiques qui mettent en leur centre une telle catégorie. Le séminaire entend interroger et évaluer les apports et les limites de ces différentes approches en faisant intervenir des chercheurs issus de plusieurs disciplines (philosophie, économie, sociologie politique, sociologie du travail) de manière à ce qu’ils éclairent les usages de la catégorie d’identité dans leur champ disciplinaire, en lien avec leurs hypothèses quant aux modalités de construction des identités professionnelles, culturelles, nationales ou de genre.

Présentation générale du séminaire

Ecouter les podcasts des séances passées

.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search