Nouvelle publication : “Parallaxes transatlantiques, vers une anthropologie réciproque”, par Anne Raulin et Susan Carol Rogers (dir.)

 

Quatrième de couverture
Tirer parti des effets de parallaxe. Analyser les conséquences sur l’objet observé d’un changement de position de l’observateur. Tel était l’ambition des dix anthropologues réunis pour réaliser cet ouvrage, fruit d’une collaboration inédite conduite pendant plusieurs années. Cinq Américains travaillant en France et cinq de leurs homologues français engagés de même aux États-Unis se sont ainsi rencontrés régulièrement, échangeant leurs points de vue et les questionnant, afin de laisser émerger de nouvelles perceptions.

Il en résulte des visions profondément originales et décalées qui informent les questions suivantes : comment se vivent les inégalités, la pauvreté ou la différence dans l’un et l’autre pays? Comment la culture est-elle source d’identité, mais aussi de profit économique et de hiérarchie sociale? Comment nommer et définir les nouveaux acteurs sociaux? Comment réparer les injustices et les blessures collectives? Comment imagine-t-on de vivre mieux? Autant de cas de figure qui sont abordés en parallèle, ici et là. Mais l’enjeu était aussi de construire des grilles d’analyse applicables à d’autres pays que les États- Unis et la France, d’autres dialogues transnationaux, d’autres hémisphères de réflexion.

En allant vers une anthropologie réciproque, cet ouvrage réussit à intégrer à la perspective comparative traditionnelle une pratique dialogique, décentrant tout à la fois les observateurs et leurs objets. Il participe des efforts pour repenser le rôle de cette discipline dont les auteurs de ce livre se sentent à la fois les héritiers et les passeurs, et pour formuler de nouveaux objectifs : autrefois vouée à démontrer la commune humanité de populations d’une radicale altérité, l’anthropologie peut aussi mettre en lumière ce qui, derrière la ressemblance, demeure, est, ou se veut profondément différent.

Les auteurs
David I. Beriss — University of New Orleans Stefania Capone — CNRS
Beth Epstein — New York University Paris
Patrick Gaboriau — CNRS
Christian Ghasarian — Université de Neuchâtel
Sara Le Ménestrel — CNRS William Poulin-Deltour — Middlebury College
Deborah Reed-Danahay — University of Buffalo
Anne Raulin — Université Paris Ouest
Susan Carol Rogers — New York University

 

Sommaire
Introduction. Vers une anthropologie réciproque
Anne Raulin, Susan Carol Rogers, p. 9

PARTIE I
Distinctions : classe, race, culture

Homeless people (Paris, Los Angeles). Le principe d’égalité vu d’en bas
Patrick Gaboriau, p. 27
Régime moral dans la sphère publique : intégration et discrimination dans une ville nouvelle française
Beth S. Epstein, p. 53
Créolisation, imaginaire racial et marché musical franco-louisianais
Sara Le Menestrel, p. 79
Crise, désastre, culture : les enjeux de la reconnaissance culturelle à Paris et à La Nouvelle-Orléans
David Beriss, p. 109

PARTIE II
Mots clés : communauté, healing

Le militantisme homosexuel et la question de la communauté
William Poulin-Deltour, p. 139
La notion de « communauté » à l’épreuve des terrains : des espaces sociaux de la France rurale à la diaspora vietnamienne
Deborah Reed-Danahay, p. 159
« Healing the community » : éthique et ancestralité dans la religion des orisha aux États-Unis
Stefania Capone, p. 181
Healing
au pied des Twin Towers, au-delà du traumatisme du 11 septembre 2001
Anne Raulin, p. 205

PARTIE III
Mythes : Possibilities, campagne

Vivre dans un monde de possibilities : une version New Age d’un mythe américain
Christian Ghasarian, p. 239
Faux amis à la campagne : décrypter le familier
Susan Carol Rogers, p. 261
Présentation des auteurs, p. 285
Table des matières, p. 289

 

Informations techniques
Éditeur: CNRS éditions
Date de parution : 22 juin 2012
ISBN : 978-2-271-07216-0
15 x 23 cm
278 pages
27,00 €

Télécharger le sommaire (pdf)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.