“Care, Éthique, Sciences sociales”, Colloque, 10-11 juin 2010, Panthéon-Sorbonne

L’éthique du care fait entendre une voix différente, féminine peut-être, féministe surtout, en morale. En attirant notre attention sur des phénomènes non perçus, ou minorés, en réclamant une attention publique et privée à des voix et revendications subalternes, la perspective du care conduit les sciences sociales elles-mêmes à déplacer et renouveler leurs approches, leurs questions, leurs objets et concepts traditionnels. Ce colloque international, autour de figures éminentes de la réflexion sur le care aux Etats-Unis, vise à faire le point sur ces transformations, en compagnie des chercheuses et chercheurs qui se sont engagé-es dans ce travail du/sur le care.

Colloque international dans le cadre du programme ANR travail du care.

Comité d’organisation : Patricia Paperman, Catherine Larrère, Sandra Laugier, Pascale Molinier.

Ouvert au public
contact: politiqueducare@gmail.com

.

Programme

.

Jeudi 10 juin

9h Accueil des participants
9h30 Ouverture du colloque

Matin : Ethique féminine, éthique féministe?

9h45-11h   Carol Gilligan (New York University) : Resistance to Injustice : A Feminist Ethic of Care

11h15-13h   Table ronde Le care, plus que la justice ?
modératrice : Catherine Larrère (Paris 1, PhiCo)

  • Sandra Laugier (U. de Picardie, CURAPP) : Un changement de paradigme en éthique
  • Vanessa Nurock (U. Montpellier 3, PhiCo) : Care et naturalisme
  • Claude Gautier (U. Montpellier 3) : Le care comme éthique de la relation
  • Gabrielle Radica (U. de Picardie, CURAPP) : Quelle justice dans la famille ?
  • Bertrand Guillarme (U. Paris 8): Care et démocratie

.
Après-midi : Le travail du care

14h15-15h30  Arlie Hochschild (Berkeley University) : The Ethic of Care and Emotional Capitalism

15h45-17h45  Table ronde : Care et institutions, quelles attentes pour le care, quelles places pour les protagonistes du care?
modérateur Patrick Pharo (CNRS- CERSES)

  • Patricia Paperman (Université Paris 8, IMM) : Temps du care, vies humaines
  • Nathalie Zaccaï-Reyners (ULB) : Situations ordinaires et attentes extraordinaires au coeur du care : regards sur le travail de l’imagination morale à partir de Slow man (J.M. Coetzee)
  • Caroline Ibos (U. Rennes 2) : La Nounou et l’Employeuse : ses enfants, ceux de l’autre
  • Pascale Molinier (CNAM) : Employeuses et employées domestiques : la domination rapprochée

.

Vendredi 11 juin

Matin : Pratiques du care

9h30-10h45  Joan Tronto (University of Minnesota) : A Defense of Partialist Global Ethics from a Care Ethics Perspective

11h-13h  Table ronde : Care et institutions : intervenir dans la vie d’autrui ?
modératrice Pascale Molinier (CNAM)

  • Estelle Ferrarese (U. Strasbourg) : Le care est politique. Réflexions sur l’irresponsabilité du privilégié
  • Aurélie Dammame (IMM) : La définition du travail du care pour les personnes diagnostiquées comme autistes
  • Marc Bessin (CNRS, IRIS) : Présence sociale : considérer le travail politique du care à partir des temps sexués des interventions pour autrui
  • Delphine Moreau (IMM) : Quelle place donne-t-on à celui dont on prend soin ? Les personnes hospitalisées sous contrainte en psychiatrie

.
Après-midi : Le care, nouvelles frontières

14h15-15h30  Catherine Larrère (Université Paris I, PhiCo) : Ecoféminismes et éthique du care

15h45-17h30  Table ronde : Nouveaux terrains, nouvelles questions pour le care
modératrice Marie Gaille (CNRS-CERSES)

  • Layla Raïd (U. Bordeaux 3, SPH) : La Land Ethic d’Aldo Leopold et les éthiques du care
  • Anne Le Goff (CURAPP, UPJV) : Le care : le juste rapport à l’animal sans voix
  • Solange Chavel (CURAPP/Princeton) : Frontiers of justice or frontiers of care
  • Elsa Dorlin (Université Paris 1, Execo) : Africare : l’ethnicisation du care
  • Alice Le Goff et Marie Garrau (Sophiapol) : Care et républicanisme

17h30  Discussion générale et conclusions

.

Date :
Les 10 et 11 juin 2010

Lieu :
Université Paris I Panthéon-Sorbonne
17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris
Amphithéâtre Descartes
plan de la Sorbonne

.

Présentation détaillée du colloque “Care, éthique, sciences sociales”

Dans le prolongement de plusieurs rencontres internationales – le colloque “Politiques du care”, en 2007, publié en 2009 aux éditions Payot, le colloque autour de Martha Nussbaum, “Expressions morales publiques”, en 2009, nous souhaitons faire le point sur les enjeux multiples que soulèvent les questions de care. L’éthique du care, grâce notamment au programme ANR “Travail du Care”, commence à être mieux connue en France, en même temps que se sont plus clairement révélés les enjeux sociaux et politiques du care. Le mot “care” lui-même semble avoir acquis droit de cité.

Les nouveaux besoins liés aux transformations démographiques et des formes d’organisation du travail, les difficultés croissantes affrontées par les pourvoyeuses-eurs de care, la nécessité de renouveler les politiques publiques et sociales en matière d’aide à la personne, la proportion croissante des femmes dans les migrations internationales pour des emplois de care… toutes ces problématiques ont trouvé, dans la notion de care, un éclairage et une expression inédits, qui n’avaient pas de statut véritable dans les discussions sur le genre.

Les débats suscités par l’éthique du care, la mise en évidence des enjeux qu’elle fait apparaître modifient la perspective sur la philosophie morale, ont fait entendre une voix différente, féminine peut-être, et en tout cas féministe, en morale. Notre but est, dans le sillage de la réflexion éthique, de montrer comment la perspective du care transforme les approches traditionnelles en sciences sociales.

En attirant notre attention sur des phénomènes non perçus, invisibilisés, ou plutôt minorés, en réclamant une attention publique et privée aux voix et aux revendications d’humains subalternes, la perspective du care conduit à reconsidérer les frontières entre moral et politique, moral et social, privé et public. Il contraint à développer de nouveaux outils, donc de nouveaux concepts, pour la connaissance des phénomènes sociaux et politiques.

Les réflexions sur le care invitent les philosophies morale et politique, tout comme les sciences sociales, à déplacer et renouveler leurs approches, leurs questions, leurs objets traditionnels. Le but ducolloque sera de faire le point sur ces déplacements, tout en confirmant les orientations de notre recherche: l’importance de la transformation (pratique et cognitive) opérée par l’éthique du care, l’examen attentif des situations concrètes où s’expriment les enjeux du care, la nécessaire pluridisciplinarité de tout travail sur le care.

Contribuent à ce colloque :
Agence Nationale de la Recherche
Institut Marcel Mauss (EHESS-CNRS)
CURAPP (Université de Picardie, CNRS)
Philosophies Contemporaines (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)



Citer ce billet
Delphine Mondout (2010, 7 mai). “Care, Éthique, Sciences sociales”, Colloque, 10-11 juin 2010, Panthéon-Sorbonne. Le Carnet du Sophiapol. Consulté le 5 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ugqa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.