Ateliers « Niklas Luhmann et la tradition sociologique et philosophique », 1ère séance, Luhmann et la tradition sociologique, 6 janvier 2012, Paris Ouest

Des modifications ont été apportées au programme de la journée !

Ces ateliers s’inscrivent dans la continuité du séminaire « Autour de Luhmann », initié en 2010-2011. Ce séminaire avait l’intention de susciter un travail d’équipe sur un champ de recherche encore peu connu en France, mais considéré comme fondamental en philosophie sociale : la théorie de la société de Niklas Luhmann. Le séminaire 2010-2011 s’attachait à offrir un panorama d’ensemble et était de ce point de vue « exploratoire ». Au terme de cette première année de séminaire, il nous a semblé que l’étude de la pensée luhmannienne gagnerait à être mise en perspective avec la tradition sociologique et philosophique dont elle s’inspire, qu’elle discute, et de laquelle elle se démarque souvent.

Ce projet se justifie tout d’abord par le fait que Luhmann s’inscrit lui-même explicitement dans cette tradition, cite abondamment de nombreux auteurs de sociologie et de philosophie. Par ailleurs, de cette manière, apparaitront plus clairement les problèmes que l’œuvre de Luhmann soulève et cherche à résoudre. En outre, une telle approche permet de préserver, et même de mieux cerner, l’originalité de la pensée luhmannienne, tout en la rendant plus accessible : envisager le système luhmannien de « l’extérieur » permettra ainsi de nous le rendre un peu moins « étranger » et rétif. Cette démarche enfin mettra au jour plus explicitement l’actualité de la pensée luhmannienne.

Le séminaire est organisé par l’Unité de recherche Philosophies contemporaines/équipe Nosophi, le laboratoire Sophiapol et le département de philosophie de l’Université du Luxembourg, avec le soutien de l’Ecole Doctorale 139, et de l’Ecole Doctorale de philosophie de Paris 1.

La première séance portera sur Luhmann et la tradition sociologique. La matinée sera consacrée aux reprises, évaluations ou critiques de la pensée de Georg Simmel par Luhmann, tandis que l’après-midi investira l’approche luhmannienne critique des pensées de Durkheim et de Weber.
.

Date :
vendredi 6 janvier 2012

Lieu :
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
bâtiment D, salle 201b
Comment venir ? par le train et le RER
Plan du campus de Paris Ouest Nanterre La Défense

Organisation et contacts :
Isabelle Aubert
Eva Debray
Caterina Gabrielli
Esteban Kaipl

.

PROGRAMME

.
Matinée

présidée par Christian Lazzeri (Paris Ouest Nanterre, Sophiapol)

10h30-10h45 : Caterina Gabrielli (Paris 1, Phico / Nosophi) et Katia Genel (Paris 1, CHSPM)
Présentation de la séance

10h45-12h00 : Patrick Watier (Université de Strasbourg, LCSE)
« Formes de socialisation et système social »
.

Après-Midi
présidée par Stéphane Haber (Paris Ouest Nanterre, Sophiapol)

13h30-14h45 : Thorsten Peetz (Humboldt Universität, Institut für Sozialwissenschaften)
« Bureaucracy in Occidental Culture or Formal Organizations in a Functionally Differentiated Society? Weber and Luhmann on Organization and Society »

15h00-16h15 : Eva Debray (Paris Ouest Nanterre, Sophiapol)
« La préface de Luhmann à De la division du travail social* de Durkheim : éclaircissements sur le projet luhmannien »

.
* Extrait (“Leseprobe” de l’éditeur allemand) de Die Moral der Gesellschaft où l’on trouve cette préface. Sur demande, une traduction  française de certains extraits de ce texte peut être fournie d’ici la séance.


..

Affiche de la première séance de l’atelier Luhmann et la tradition sociologique et philosophique

Prochaines séances :

30 mars 2012 : Luhmann et la philosophie politique et sociale. Avec des interventions de Gunther Teubner, Pierre Guibentif, Lukas Sosoe et Catherine Colliot-Thélène.

7 juin 2012 : Luhmann et la phénoménologie. Avec des interventions de Flavien Lebouter, Isabelle Aubert et Natalie Depraz.

.

.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.