Soutenance de thèse “Les principes démocratiques de l’autorité. Fondements et modalités de l’exercice du pouvoir dans les sociétés contemporaines”, par Thomas Boccon-Gibod, 22 novembre 2011

 

Thomas Boccon-Gibod, doctorant en philosophie au laboratoire Sophiapol, soutiendra le mardi 22 novembre 2011 sa thèse “Les principes démocratiques de l’autorité. Fondements et modalités de l’exercice du pouvoir dans les sociétés contemporaines”, sous la direction de M. Robert DAMIEN.

 

Date : 
mardi 22 novembre 2011 à partir de 09h30

Lieu :
Université Paris Ouest – Nanterre – La Défense
bâtiment B
Salle René Rémond (B015)
Comment venir ? par le train et le RER
Plan du campus de Paris Ouest Nanterre La Défens

Composition du jury :

Robert Damien (Directeur de thèse), Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Stéphane Haber, Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Hélène L’Heuillet, Université Paris Sorbonne
Thierry Ménissier, Université Pierre Mendès France, Grenoble 2
Eric Millard, Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Pierre-Yves Quiviger, Université Paris 1
Mikhaïl Xifaras, Sciences Po Paris


Résumé
:

L’objet de cette étude consiste à rendre raison du phénomène de l’autorité par l’intermédiaire des justifications qui en sont données, et ce faisant la mettent en œuvre. Dans un premier temps, nous nous attachons à dégager un usage critique et réflexif de la raison par opposition à ceux visant la production de connaissances objectives. Nous dégageons par là un espace pour la réflexion politique au sein de la configuration moderne des savoirs, entre sciences de la nature et sciences humaines, par la mise en évidence de l’indétermination matérielle de la justification de l’autorité, par opposition à sa nécessité formelle. Dans un second temps, nous examinons alors spécifiquement les fondements modernes de l’autorité politique, sous ses deux modes principaux que sont, sur son versant théorique, l’anthropologie politique, et sur son versant pratique, la notion de représentation démocratique. Dans un troisième temps, nous nous tournons alors vers les modalités concrètes de l’autorité à travers l’esquisse d’une généalogie des institutions gouvernementales en France. Prenant appui sur les origines doctrinales du droit administratif français, nous sommes ainsi conduits à distinguer deux modalités essentielles du gouvernement moderne : « l’État social », défini par les médiations collectives de la liberté individuelle, et « l’État régulateur », défini par l’assomption individuelle des mythes propres de la modernité.


1 réponse

  1. OREGA DADI ZEPHRIN dit :

    Je suis impressionné par ce thème aux contours si vastes. De mon point de vue, l’analyse de ce sujet est inséparable de la conception très ancienne de la démocratie, laquelle nous fait retourner à la Grèce antique mais aussi à l’analyse des fondements modernes de la démocratie telle que vue par ROUSSEAU dans son œuvre complète…
    Bonne chance à l’impétrant mais je trouve le jury vraiment pléthorique quelle cuisine veut-on lui faire au candidat? Je voudrais avoir les résultats des délibérations ainsi que les conclusions de cette soutenance. OREGA DADI. J’ai ma thèse en instruction sur les fondements modernes de la démocratie chez ROUSSEAU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.