Nouvelle publication : “Spinoza : union et désunion” de Pascal Sévérac

Présentation1 :

Pour beaucoup, philosophes ou non, Spinoza est avant tout le nom d’un affect : lire Spinoza, penser avec Spinoza, se servir de Spinoza, ce n’est pas simplement gratter un vieil os avec indifférence; c’est chercher, à travers l’épreuve d’une pensée à la radicalité certaine, une véritable modification de soi. Toute la philosophie de Spinoza peut dès lors être lue à travers cette prespective : comment se modifier soi-même, en comprenant et transformant son union – affective – avec les choses, avec les autres, avec Dieu. Comment s’unir pour devenir plus ferme, plus fort, plus libre – plus éternel en somme. Comment s’unir… au risque de se désunir.

 

Informations techniques:

Editions : Vrin
Collection : « Bibliothèque des Philosophies »
Date de parution: 2011.
272 p.
13,5 × 21,5 cm
ISBN : 978-2-7116-2344-0



Citer ce billet
Delphine Mondout (2011, 29 septembre). Nouvelle publication : “Spinoza : union et désunion” de Pascal Sévérac. Le Carnet du Sophiapol. Consulté le 3 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ugvd

  1. Sur le site de l’éditeur. []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.