Séminaire « Autour de Luhmann », 8ème séance, Systèmes sociaux, systèmes psychiques, 16 juin 2011, Paris 1

Soucieux de la méconnaissance – scientifiquement injustifiée – par la recherche française, de l’adversaire et partenaire de dialogue de J. Habermas, ce séminaire veut susciter un travail d’équipe sur la théorie de la société de Niklas Luhmann.

Le séminaire est organisé par l’Unité de recherche Philosophies contemporaines/équipe Nosophi et le laboratoire Sophiapol, avec le soutien de l’Ecole Doctorale 139, de l’Ecole Doctorale de philosophie de Paris 1 et du Collège des Ecoles Doctorales de Paris 1.

Lors de cette huitième séance interviendront Lukas K. Sosoe et Eva Debray. Lukas K. Sosoe a traduit plusieurs oeuvres de Luhmann, dont notamment tout récemment Systèmes sociaux.

Cette séance se penchera sur la question de la différenciation et de la relation entre systèmes sociaux et systèmes psychiques. Cette différenciation est notamment au fondement de l’ “anti-humanisme méthodologique” de Luhmann. L’un des axes directeurs de cette séance sera ainsi consacré à cette idée luhmannienne selon laquelle l’homme “n’est plus la mesure de la société” (Systèmes sociaux, chapitre “Interpénétration”).

Le séminaire est ouvert à tous, et ne nécessite pas d’inscription préalable. Pour être inscrit sur la liste de diffusion du séminaire, n’hésitez pas à nous écrire.

..

Date de la huitième séance :
Jeudi 16 juin 2011 de 14h30 à 17h30

Lieu :
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
salle Nosophi

Entrée par le 14, rue Cujas
deuxième étage, salle G 615
01 40 46 33 64

Organisation et contacts :
Isabelle Aubert
Eva Debray
Caterina Gabrielli

..

Programme de la séance « Systèmes sociaux, systèmes psychiques »
.

14h30-16h00 : Lukas K. Sosoe (Université du Luxembourg, IPSE)
Niklas Luhmann et l’anti-humanisme méthodologique.
Discutant : Louis Carré (Université libre de Bruxelles, CTP)

16h00-17h30 : Eva Debray (Université Paris Ouest Nanterre, Sophiapol)
La théorie des systèmes de N. Luhmann et la psychologie sociale de G.H. Mead et de H. Blumer : des perspectives compatibles ?
Discutant : Louis Quéré (EHESS, CEMS)

.

Présentation des interventions :

Niklas Luhmann et l’anti-humanisme méthodologique.
Lukas K. Sosoe
.
Lecture conseillée : Niklas Luhmann, “La malice du sujet et la question de l’homme”, in Sociétés. Revue des Sciences Humaines et Sociales, nr. 43, 1994
.

La théorie des systèmes de N. Luhmann et la psychologie sociale de G.H. Mead et d’ H. Blumert : des perspectives compatibles ?
Eva Debray

On se propose d’étudier la position de Luhmann vis-à-vis de la psychologie sociale de George Herbert Mead et de Herbert Blumer. Ce faisant, il ne s’agit pas de dresser de simples « parallèles » entre la théorie luhmannienne et la psychologie sociale : il s’agit d’interroger la possible articulation entre la théorie des systèmes de Luhmann et la psychologie sociale de Mead et de Blumer, ainsi que les obstacles qui peuvent se présenter à une telle entreprise. On le fera à partir de la lecture luhmannienne des textes de Mead et de Blumer.

Mon enquête partira principalement de l’œuvre Systèmes sociaux, du chapitre « Structure et temps », et du chapitre « Société et interaction », où se trouvent les principaux moments où Luhmann se prononce sur la psychologie sociale de Mead et de Blumer. La psychologie sociale de Mead et de Blumer se présente à certains égards comme un « maillon » nécessaire de la pensée luhmannienne  mais se présente également en d’autres points comme son repoussoir. Nous verrons si les critiques adressées par Luhmann à Mead et Blumer ne révèlent pas en outre quelques difficultés de la pensée luhmannienne elle-même.

Cette enquête présente plusieurs enjeux importants : cette mise en discussion de la pensée de Luhmann, de Mead et de Blumer permet de mettre au jour la position complexe que Luhmann entretient avec la théorie du choix rationnel. Dans cette perspective, cette enquête permettra en outre de mieux cerner certains aspects de la pensée luhmannienne. On mettra notamment en avant le fait que l’affirmation luhmannienne, selon laquelle les hommes se situeraient en dehors du système social, détient deux significations différentes, qu’il faut se garder de confondre. Enfin, cette enquête donnera l’occasion de mettre au jour les divergences importantes existant entre la psychologie sociale de Mead et l’interactionnisme symbolique de Blumer, divergences importantes que Luhmann ne semble pas cerner.

Bibliographie indicative :

  • Niklas Luhmann, Systèmes sociaux, traduit par Lukas K. Sosoe, PUL, 2010. Voir notamment les chapitres “Structure et temps” (VIII) et “Société et interaction” (I-IV)
  • Niklas Luhmann, Rechtssoziologie, Westdeutscher Verlag, 1980. Voir notamment le début du chapitre “Rechtsbildung : Grundlagen einer Soziologischen Theorie”
  • Herbert Blumer, Symbolic interactionism, “Psychological import in the human group”, University of California Press, 1986
  • George Herbert Mead, L’esprit, le soi et la société, traduit et présenté par Daniel Cefaï et Louis Quéré, PUF, 2006

.

Retrouvez une présentation et le programme du séminaire 2010-2011 « Autour de Luhmann » sur le site de Philosophies Contemporaines / Nosophi, ainsi que sur le site du Sophiapol.

.

.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.