Appel à contribution: « Situations de Sartre », Doctoriales et post-doctoriales du département de philosophie de l’Université Paris Ouest – Nanterre



En juin 2008, des doctoriales consacrées à l’oeuvre et la pensée de J.-F. Lyotard rassemblaient dix-neuf doctorants principalement nanterrois pour un colloque de trois jours sur le campus de l’Université Paris X. Les actes de ses journées furent ensuite publiés sous le titre Lyotard à Nanterre (Klincksieck, Continents philosophiques, 2010).

Les lundi 30, mardi 31 mai et mercredi 1er juin 2011 prochains, de nouvelles doctoriales et post-doctoriales se dérouleront à Nanterre, axées autour de l’oeuvre d’un autre grand philosophe français du second vingtième siècle : J.-P. Sartre (1905-1980), dont nous avons célébré le trentième anniversaire de la disparition cette année.

Bien qu’il soit une figure incontournable et déterminante de la pensée contemporaine, il n’a pas toujours rencontré en France, dans l’institution, l’intérêt qu’il méritait. Certes, Sartre a fait beaucoup contre toute forme d’institution, refusant toujours d’être « re-présenté », convaincu aussi que « l’écrivain doit refuser de se laisser transformer en institution ». Sans pourtant les transformer ainsi en « institutions », nous proposons de revenir sur cette pensée et cet engagement sans le siècle.

L’oeuvre de J.-P. Sartre, par son importance dans le siècle, son étendue et la diversité de ses objets, la nouveauté des questions qu’elle a fait émerger, sa liberté dans la pratique des styles, des genres littéraires, des disciplines, offre à chacun la possibilité d’y trouver matière à réflexion et débat selon les intérêts philosophiques qui sont les siens.

Nous souhaitons que ces journées soient l’occasion pour des chercheurs non spécialistes de son oeuvre, de redécouvrir et d’interroger librement – de façon intempestive – les horizons ouverts par Sartre.

.

Différents aspects pourront être traités, concernant en particulier :

1. L’oeuvre de Sartre

  • On pourra proposer une analyse ou une réflexion portant sur un thème important de l’oeuvre de Sartre, connu ou méconnu, qu’il soit philosophique, esthétique, littéraire, politique, etc.
  • On pourra s’interroger sur son rapport à différentes traditions philosophiques, à des philosophes comme Husserl, Hegel… Mais également sur son dialogue avec certains de ses contemporains comme Beauvoir, Merleau-Ponty, Levinas, Fanon, Nizan, Lefort, Desanti, Canguilhem, Aron ou Lévi-Strauss.
  • Il serait aussi très intéressant de revenir sur son positionnement par rapport au marxisme et son débat avec les grands courants marxistes de son temps, et avec des penseurs comme Lukács ou Goldmann.
  • La question de l’engagement sartrien et des relations entre sa pensée et sa pratique politique…

2. L’actualité et les usages de Sartre
On se demandera ce que peut apporter une relecture de l’oeuvre de Sartre aujourd’hui par exemple :

  • Pour les théories de la reconnaissance
  • Pour les sciences humaines et sociales (psychologie, psychanalyse, histoire, critique littéraire, esthétique…) et leurs rapports avec la philosophie.
  • Pour retravailler sur les concepts d’aliénation et d’émancipation
  • Pour penser le fait juif, et analyser la question de l’antisémitisme. On pourrait revenir par exemple sur la discussion tardive avec Benny Lévi.
  • Pour étudier la question des marges et les mouvements et théories multiculturalistes
  • Pour l’analyse des rapports de genre
  • Pour se demander comment écrire de la philosophie, des textes théoriques et critiques aujourd’hui et reposer la question du style
  • Pour réfléchir sur l’écriture du soi, la construction de l’identité dans le récit, mais aussi plus généralement sur le thème de la biographie
  • On pourra questionner la pensée de Sartre de façon critique depuis les oeuvres de penseurs tels que Althusser, Bourdieu, Foucault, Girard, Goffmann, Gorz, Habermas ou Honneth.
  • Plus largement, on pourra proposer des lectures intempestives et de nouveaux usages de Sartre.

.

Nous encourageons également les interventions proposant d’aborder Sartre et son oeuvre de façon résolument critique, en en interrogeant les limites, le caractère circonstanciel, les éventuels aveuglements, et les apories théoriques.

Nous invitons donc tous les doctorants et post-doctorants en philosophie de l’Université de Paris Ouest – Nanterre à soumettre des propositions de communication pouvant porter sur ces différents aspects. Il s’agira, autour de cet objet commun, de réunir notre communauté doctorale et post-doctorale par-delà les différences de spécialités, de domaines ou de traditions.
Des propositions émanant de doctorants ou post-doctorants nanterrois en littérature, psychologie, sociologie, histoire ou sciences politiques sont également les bienvenues.

Les propositions seront à envoyer à l’adresse ci-dessous avant le 15 mars, et devront comprendre la mention du rattachement institutionnel (laboratoire de recherche), un titre et un abstract d’une page maximum. Nous examinerons courant avril les propositions qui nous aurons été soumises. N’hésitez pas à nous écrire pour de plus amples précisions.

Les Doctoriales « Situations de Sartre » sont soutenues et financées par l’ED 139, et les trois laboratoires de recherche : le Créart-Phi, l’Ireph-Dipsa, et le Sophiapol. Elles sont co-organisées par Christian Lazzeri, Claire Pagès, Jean-Michel Salanskis, et Marion Schumm.

Télécharger l’appel à contribution au format pdf

.

Contact :

doctorialessartre@gmail.com

.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search