Séminaire “TRIP”, 30 novembre 2023

.
Le séminaire “TRIP” (Tourisme, recherches, institutions, pratiques) est hybride et inter-universitaire. Saskia Cousin (“Tourisme post-covid. Le retour des morts-vivants ?”) et Prosper Wanner (“Les passagers fantômes”) interviendront lors de cette séance.
Organisation : Thomas Apchain (Angers), Linda Boukhris (Paris 1), Saskia Cousin (Paris Nanterre, Laboratoire Sophiapol) Clara Duterme (Strasbourg), Sébastien Jacquot (Paris 1)

Programme détaillé, salles et liens Visio : ici https://trip.hypotheses.org/

Contact : saskia.cousin@parisnanterre.fr

30 novembre 2023 : 17h-20 h 

Saskia Cousin (Université Nanterre, Sophiapol) : Tourisme post-covid. Le retour des morts-vivants? 


Penser le capitalisme de loisir avec les notions populaires de “fantômes, revenants, morts-vivants, zombies, vampires”? En 2020, le tourisme international avait été déclaré “mort” , et l’ensemble du secteur appelait à changer des pratiques climaticides. L’année 2023 sera marquée par de nouveaux records de consommation et une emprise toujours plus forte des plateformes sur les pratiques et les imaginaires. 

Les “zombies” de la culture populaire haïtienne sont des êtres asservis et mis au travail. Les zombies de culture populaire états-uniennes ne travaillent pas, ils consomment – en l’occurrence, l’humanité. Les “revenants” (egungun) du monde yoruba sont des ancêtres respectés, des intermédiaires obligés entre les mondes; les fantômes de la culture populaire européenne sont en revanche nocifs et combattus. Du travailleur esclavisé au consommateur forcé, de l’ancêtre respecté au fantôme toxique, je souhaiterais échanger avec les participant de l’intérêt du recours aux notions populaires de revenants / fantômes / morts-vivants / zombies pour penser le capitalisme touristique actuel et ses alternatives. 


Prosper Wanner (Université Aix-Marseille) : Les passagers fantômes. 

Marseille est une ville plutôt hospitalière avec les fantômes. Il parait même que c’est durant son passage par Marseille que le terme grec phantasma serait devenu celui de fantôme. Avec le succès touristique que connait Marseille ces dernières années, les acteurs du tourisme habitués à l’entre-soi des organismes de gestion due destination et autres réseaux professionnels, ont vu s’inviter à leur table des revenants qu’ils croyaient définitivement avoir écartés, des esprits du lieux qu’ils ignoraient et des apparitions jusque là inconnues  : femmes de ménage en grève, collectifs d’arracheurs de boites à clefs, occupants d’aéroports, stoppeurs de croisières, saisonniers démissionnaires, mises à l’abri à la demande du maire, journalistes non spécialisés, hôpitaux hospitaliers, élus régulateurs, chars anti tourisme, hackeurs de données, autonomistes féministes anti Airbnb, …. Début 2023, la mairie de Marseille a récupéré la compétence tourisme et s’est lancée dans l’écriture d’une nouvelle stratégie tourisme notamment via sa nouvelle assemblée citoyenne du futur. Quelle place fait-elle à ces fantômes? Et plus généralement, quelle est la leur dans le dispositif touristique? 

Prosper Wanner est sociologue, enseignant en médiation culturelle des arts à l’université Aix Marseille, gérant de la coopérative d’habitants Hôtel du Nord, chargé de recherche à la plateforme coopérative Les oiseaux de passage.

 

Lien https://meet.google.com/atc-yznr-kqb



Citer ce billet
S. Haber (2023, 23 novembre). Séminaire “TRIP”, 30 novembre 2023. Le Carnet du Sophiapol. Consulté le 24 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uhkp