Colloque “La révolte de la nature” 24 novembre 2023

De nombreux rapports publics, comme le 6e rapport du GIEC, interprètent la pollution de l’air et de l’environnement, la destruction des écosystèmes, l’augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes comme les symptômes d’une catastrophe environnementale. Cette catastrophe aggrave les inégalités sociales et les injustices économiques : de ce point de vue au moins, la théorie sociale critique ne peut plus ignorer ou négliger cette crise. Dans ce contexte, l’apport d’un concept cohérent et différencié de nature constitue aujourd’hui un enjeu crucial, tant pour la philo- sophie que pour les sciences sociales. Le colloque entend ouvrir des nouvelles perspectives de recherche sur les interactions entre le naturel et le social, en favorisant un échange entre des chercheur.e.s en philosophie et en sciences sociales inspiré.e.s par la Théorie Critique.

Le colloque “La révolte de la nature » : Penser la nature avec la Théorie critique” est organisé par Léa Barbisan et Agnès Grivaux dans le cadre du programme formation-recherche «La révolte de la nature» (2022-2023)

 

Programme et informations pratiques 

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
S. Haber (22 novembre 2023). Colloque “La révolte de la nature” 24 novembre 2023. Le Carnet du Sophiapol. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/uhkm