Nouvelle publication : Politiques de la vulnérabilité, par Marie Garrau

En une vingtaine d’années, la notion de vulnérabilité est devenue omniprésente dans le débat public et les discours politiques. On ne compte plus le nombre de références aux groupes, populations ou personnes dites « vulnérables ». Mais en quoi consiste cette vulnérabilité à laquelle il est fait référence ? Et quelles en sont les implications morales et politiques ? C’est à ces questions que ce livre est consacré.

Penser la vulnérabilité exige de naviguer entre plusieurs écueils. Il faut à la fois reconnaître qu’elle constitue une structure d’existence commune, à ce titre universellement partagée, sans toutefois omettre de prendre en compte ses variations différentielles et sa distribution inégalitaire, soit le fait que certaines personnes sont rendues particulièrement vulnérables par certains types d’organisation sociale. Aussi faut-il appréhender la vulnérabilité à partir d’une double perspective, philosophique et sociologique. Il sera alors possible de définir une politique de la vulnérabilité, visant la reconnaissance de notre fragilité commune et la lutte contre les processus sociaux qui induisent son intensification.

Marie Garrau est maîtresse de conférences en philosophie sociale et politique à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne et membre de l’Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne. Ses recherches actuelles portent sur les conceptions contemporaines de l’autonomie, du pouvoir et de la domination. Elle a notamment publié Care et attention (2014), et codirigé avec Delphine Prévost La liberté négative. Usages et critiques (2018).
.

Table des matières

Première partie : La vulnérabilité comme structure commune d’existence. Approches philosophiques
1. Vulnérabilité, exposition et incarnation : l’approche de Martha Nussbaum
2. Vulnérabilité, incarnation et dépendance : L’éthique du care de Joan Tronto
3. Vulnérabilité et constitution intersubjective de l’identité : la théorie de la reconnaissance d’Axel Honneth
4. Vers une nouvelle conception du sujet moral et politique

Deuxième partie : La distribution inégalitaire de la vulnérabilité. Approches sociologiques
5. La vulnérabilité comme fragilisation des liens sociaux : vulnérabilité et désaffiliation
6. Des liens qui vulnérabilisent : vulnérabilité et disqualification sociale
7. Des liens qui vulnérabilisent : vulnérabilité et rapports de domination

Troisième partie : Vers une politique de la vulnérabilité. L’apport du républicanisme contemporain
8. L’idéal républicain : de la promotion de la non-domination à la promotion des conditions de l’autonomie
9. L’instauration de la citoyenneté républicaine : perspectives institutionnelles

.

Informations techniques :
Politiques de la vulnérabilité, par Marie Garrau
Editeur : CNRS Éditions
Collection :
CNRS Philosophie
Date de parution :  mai
2018
ISBN : 978-2-271-09080-5
370 p.
25 euros

Commandez l’ouvrage sur le site de l’éditeur.

.

.