Soutenance de thèse de Vincent Chanson : « Principe d’identité et société d’échange : critique de l’idéalisme et théorie de la société chez T.W. Adorno », 15 mai 2018, Université Paris Nanterre

Vincent Chanson soutiendra, mardi 15 mai 2018, sa thèse de doctorat réalisée sous la direction de Stéphane Haber, et intitulée :

« Principe d’identité et société d’échange : critique de l’idéalisme et théorie de la société chez T.W. Adorno »

 

Date et lieu :

Mardi 15 mai 2018 à 14H
Université Paris Nanterre
Bâtiment B, RDC, salle Paul Ricoeur (B016)
Comment venir ? par le train et le RER
Plan du campus de Paris Ouest Nanterre La Défense

 

Membres du jury :

Madame Michèle Cohen-Halimi, Professeure à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis (rapporteure)

Madame Katia Genel, Maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Monsieur Stéphane Haber, Professeur à l’Université Paris Nanterre (directeur)

Monsieur Gilles Moutot, Maître de conférences à l’Université de Montpellier

Monsieur Alain Patrick Olivier, Professeur à l’Université de Nantes (rapporteur)

Monsieur Emmanuel Renault, Professeur à l’Université Paris Nanterre

 

Résumé :

Cette thèse se propose de rendre compte de l’articulation qui est opérée dans l’œuvre de Theodor W. Adorno entre critique de l’idéalisme et critique de la société. Ceci en confrontant deux figures que nous considérons comme centrales pour son dispositif : celle de principe d’identité et celle de société d’échange. Car il s’agit pour Adorno de déterminer la manière dont la logique de le pensée identifiante peut rencontrer celle de l’abstraction marchande : une même tendance à la mutilation de l’hétérogène y serait repérable. La question étant ici celle d’analyser comment ces deux modalités peuvent se médiatiser, de comprendre comment une philosophie orientée en direction du primat de la non-identité peut aussi dans le même temps se déployer comme théorie critique. En d’autres termes, saisir une contrainte objective dans et par le concept implique chez Adorno de rendre compte de l’imbrication entre idéalisme et domination sociale : de la critique de la logique conceptuelle identificatoire à celle de l’immanence du monde devenu système, en passant par celle de la subjectivité constituante ou des formes d’abstraction sociales fétichistes et réifiées. Tout l’enjeu de notre travail sera de ce fait de reconstruire les principales modalités d’une telle problématique, nous concentrant sur la discussion par Adorno des thèses d’Alfred Sohn-Rethel dans un premier temps, pour ensuite étudier selon deux grands moments le statut du principe d’échange et sa liaison avec la rationalité identificatoire ‒ celui de  la Dialectique de la Raison (1944-47) et celui de la Dialectique négative (1966).

 

Mots clés : Adorno ‒ Abstraction-échange ‒ théorie critique ‒ fétichisme ‒ Sohn-Rethel

 



Citer ce billet
paulguillibert (2018, 5 mai). Soutenance de thèse de Vincent Chanson : « Principe d’identité et société d’échange : critique de l’idéalisme et théorie de la société chez T.W. Adorno », 15 mai 2018, Université Paris Nanterre. Le Carnet du Sophiapol. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uhjv