Soutenance de thèse de Marie-Claire Willems : “Musulman.e.s. Socio-sémantique historique et enjeux contemporains de l’ethnicisation, racisation, confessionnalisation”, 9 décembre 2016, Paris Ouest

soutenance_these

Marie-Claire Willems, doctorante en sociologie au laboratoire Sophiapol (Université Paris Ouest), soutiendra sa thèse, réalisée sous la direction de Stéphane Dufoix et intitulée :

“Musulman.e.s.
Socio-sémantique historique et enjeux contemporains de l’ethnicisation, racisation, confessionnalisation”

 
Date :
Vendredi 9 décembre 2016 à 9h00

Lieu :
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Bâtiment B, RDC, salle B016
Comment venir et s’orienter sur le campus ?

..

Le jury est composé de :

Monsieur Stéphane Dufoix (Directeur de thèse), Professeur de sociologie, Université Paris Ouest
Madame Anne-Sophie Lamine, Professeure de sociologie, Université de Strasbourg
Monsieur Raphaël Liogier, Professeur de sociologie, Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence
Madame Brigitte Maréchal, Professeure de sociologie, Université catholique de Louvain
Madame Simona Tersigni, Maîtresse de conférence en sociologie, Université Paris Ouest
Monsieur Mahamet Timéra, Professeur de sociologie, Paris Diderot.
..

Résumé :

Ne se définissant pas uniquement en rapport à l’islam, le terme musulman est aujourd’hui largement polysémique en France. Cette recherche interroge donc l’usage du terme musulman et les modes d’identification sociale en tant que musulman-e-s. En première partie, elle propose une interprétation de l’évolution socio-sémantique historique du terme. Puis, en deuxième et troisième partie, elle analyse les enjeux de l’auto-catégorisation de Soi à partir d’un terrain (entretiens, questionnaires, observations). S’agit-il de se considérer d’origine musulmane et/ou de culture musulmane et/ou de religion musulmane ?

Sous-tendus par la tension entre des processus d’ethnicisation, de racisation et de confessionnalisation, deux nouveaux espaces de signification sont ici développés : un nouvel usage politique questionnant la place des classes sociales, du racisme et de l’islamophobie (musulmanité) ; puis, un nouvel usage exclusivement religieux séparant la culture du religieux (muslimité). Ce dernier usage influe sur l’émergence d’une éthique islamique contemporaine et de la recherche d’un « pur religieux ». D’une manière transversale, cette thèse pose la question de ce qu’est être musulman-e-s aujourd’hui en France avec la particularité de considérer à la fois l’histoire et la construction des discours sur Soi.
.
.


Citer ce billet
Amélie Le Bihan (2016, 19 novembre). Soutenance de thèse de Marie-Claire Willems : “Musulman.e.s. Socio-sémantique historique et enjeux contemporains de l’ethnicisation, racisation, confessionnalisation”, 9 décembre 2016, Paris Ouest. Le Carnet du Sophiapol. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uhgl