Séminaire Lasco/Sophiapol 1ère séance : Aurélien Djakouane et Gabriel Segré, 20 Octobre, Paris Ouest

bandeau-seminaire-lasco

La première séance du séminaire 2016-2017 du GDR Lasco accueillera Aurélien Djakouane, Maître de Conférences en Sociologie et Gabriel Segré Maître de Conférences en sociologie (HDR), à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, membres du Sophiapol, pour une communication intitulée :

« RéCEPTIOnS
Repenser les Comportements, les Expériences et les Processus d’appropriation, de Transmission et d’OrganisatioN des Spectateurs du
spectacle vivant »

Date :
Jeudi 20 Octobre 2016, de 17h00 à 19h00

Lieu :
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Bâtiment D, salle D 201 b (2e étage du bâtiment D)
Comment venir ?
par le train (depuis la gare Saint Lazare) ou le RER (ligne A), station “Nanterre Université”

Organisation :
Vincent Rubio (Sophiapol – GDR Lasco) et Gabriel Segré (Sophiapol – GDR Lasco).

Résumé

Nous nous proposons dans le cadre de cette communication de présenter un projet ANR que l’on va soumettre ce mois-ci. Ce projet porte sur la réception du spectacle vivant (théâtre, danse, musique) et entend combler ce qui nous apparait être un déficit de la recherche. En effet, jusqu’ici la sociologie s’est surtout concentrée sur les modalités d’accès à la culture en pointant l’inégale distribution sociale des pratiques culturelles (Bourdieu, Darbel 1969) ainsi que la portée et les limites des phénomènes de distinction (Bourdieu 1979). Ce faisant, elle a délaissé les processus de réception eux-mêmes, c’est-à-dire la manière dont les spectateurs s’approprient, reçoivent ou rejettent les contenus culturels1.
Notre projet ambitionne de remédier à ce déficit. D’abord, en élargissant l’acte de réception aux trois temps qui l’encadrent : la préparation de la sortie ; l’arrivée sur place et le visionnage du spectacle ; l’après spectacle. Ensuite, en convoquant quatre types d’expertises : sociologique, esthétique, sémiologique et politique. Enfin, en recourant à un dispositif multi-méthodologique : observations ethnographiques, questionnaire, entretiens, focus group, suivis d’individu dans un temps long, analyses de contenu. Notre hypothèse est que les processus qui participent à la construction de sens, la prise de plaisir, le jugement de goût, le rejet, le décrochage, etc. s’élaborent et évoluent tout au long de ces trois temps. Les résultats attendus devront permettre de proposer une analyse enfin globalisée des pratiques culturelles : des rouages qui freinent ou motivent les sorties jusqu’au sens que les individus donnent à leurs pratiques et la trace qu’elles laissent dans leur quotidien en soulignant les multiples dimensions artistiques, sociales et culturelles de l’expérience de l’art.
L’objectif de cette communication, outre la présentation de ce projet, est à la fois de présenter les coulisses de cette aventure et d’exposer le cadre lequel elle s’inscrit (Programme ANR : Défi 8 – Sociétés innovantes, intégratives et adaptatives ; Axe 5 : Cultures, création, patrimoines).

Bibliographie
Beaudoin V., Maresca B., 1997, Les Publics de la Comédie française, Paris, La Documentation Française.
Bourdieu P., Darbel A., 1969, L’amour de l’art. Les musées d’art européens et leur public, Paris, Minuit.
Dayan D., 1992, « Les mystères de la réception », Le Débat, n°71, sept-oct.
De Certeau M., 1990 (1980), L’invention du quotidien, 1. Arts de faire, Paris, « Folio Essais »,
Gallimard.
Djakouane A., Pedler E., 2003, « Carrières de spectateurs au théâtre public et à l’opéra :
prescription opératoires et prescription incantatoires », in Donnat O. (dir.), Regards croisés
sur les pratiques culturelles, Paris, La Documentation Française, pp. 203-214.
Ethis E., 2006, Les spectateurs du temps : Pour une sociologie de la réception du cinéma, Paris, L’Harmattan.
Glévarec H., 2013, La Sériephilie. Sociologie d’un Attachement Culturel, Paris, Ellipses.
Gonon Anne, 2011, In vivo. Les figures du spectateur des arts de la rue, Montpellier,
L’Entretemps.
Green A.-M. (éd), 1997, Des jeunes et des musiques. Rock, Rap, techno, Paris, L’Harmattan.
Guy J.-M., Mironer L., 1988, Les publics du théâtre : fréquentation et image du théâtre dans la population française âgée de 15 ans et plus, Paris, La Documentation Française.
Hennion A., 2004, « Une sociologie des attachements. D’une sociologie de la culture à une
pragmatique de l’amateur », Sociétés, n°85-33.
Jauss H. R., 1978, Pour une esthétique de la Réception, Paris, Gallimard.
Katz E., Liebes T., 1993, « Six interprétations de la série « Dallas », Hermès, n°11-12, pp.125-
144.
Méadel C. (dir.), 2009, « La réception », Hermès, CNRS Éditions.
Négrier E., Djakouane A., Jourda M., 2010, Les publics des festivals, Paris, Michel de Maule.

Pasquier D., « La sortie au théâtre. Réseaux de conseil et modes d’accompagnement », Sociologie 1/ 2012 (Vol. 3), p. 21-37.
Passeron J.-C., Pedler E., 1991, Le temps donné aux tableaux. Compte-rendu d’une enquête au musée Granet, Marseille, Cercom/Imerec.
Quéré L. 1996, « Faut-il abandonner l’étude de la réception ? Point de vue », Réseaux, vol. XIV, n°79, pp. 31-37.
Schaeffer J.-M., 2015, L’expérience esthétique, Paris, Gallimard.
Segré G., (dir.) : « Etude des publics du Théâtre Amandiers Nanterre. Profils, pratiques, usages, représentations et satisfaction », Théâtre Nanterre-Amandiers, 2013.
Segré G., (dir.) : « Les publics de ‘A ce Projet personne ne s’opposait’, ‘Fin de l’Histoire’ et ‘La
Ceriseraie’ : Profils, satisfactions, attentes et perceptions » », La Colline, Théâtre National,
2016.
Véron E., Levasseur M., 1989, Ethnographie d’une exposition. L’espace, le corps et le sens,
Paris, B.P.I., Centre G. Pompidou.