Séminaire Lasco/Sophiapol, dernière séance : Yann Le Bihan, 23 juin 2016, Paris Ouest

Bandeau séminaire LASCO

La dernière séance du séminaire 2016 du GDR Lasco accueillera Yann Le Bihan, docteur en psychologie sociale, HDR en sociologie en cours (garant : Philippe Combessie), chercheur au Sophiapol, pour une communication intitulée :

“Comprendre le racisme au quotidien.
Les « femmes noires » confrontées aux discriminations incertaines”

.

Date :
Jeudi 23 juin 2016, de 17h00 à 19h00

Lieu :
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Bâtiment D, salle D 201 b (2e étage du bâtiment D)
Comment venir ?
par le train (depuis la gare Saint Lazare) ou le RER (ligne A), station “Nanterre Université”

Organisation :
Vincent Rubio (Sophiapol – GDR Lasco) et Gabriel Segré (Sophiapol – GDR Lasco)

.

Résumé :

Depuis les années 1980, sur le continent nord-américain mais aussi en Europe, plusieurs chercheurs en sciences sociales observent la métamorphose d’un racisme initialement explicite, fondé sur une vision biologisante de l’Autre et rejetant la différence. Il s’est progressivement mué en un racisme «symbolique» évitant de s’exprimer de manière directe et valorisant les différences culturelles. Prenant en compte cette modification du point de vue de « l’auteur », j’ai montré que plusieurs représentations coloniales de la « femme noire » étaient, dans la presse actuelle, effectivement véhiculées de manière subtile par les équipes rédactionnelles de quatre magazines (Le Bihan, 2011). Cela signifie que les stéréotypes, préjugés et discriminations sont désormais plus difficilement repérables pour le chercheur mais surtout pour ceux qui en sont l’objet.

C’est précisément le point de vue des « femmes noires » et l’incertitude au quotidien qui accompagne la détection des stéréotypes et discriminations que je propose de prendre en considération en m’inspirant des travaux portant sur l’Everyday racim (Essed, 1991). Mon exposé présentant une nouvelle recherche en cours, vise d’abord à comprendre quelles sont les femmes les plus expertes pour déceler les représentations et comportements qui les stigmatisent selon leur expressivité et leur intentionnalité. A cette fin, je distinguerai quatre racismes : primaire, symbolique, aversif et régressif. Quelles en sont les conséquences perçues dans leur vie quotidienne et professionnelle ? Quelles « stratégies » mobilisent-elles pour y répondre ?

Plus largement, cette enquête par entretiens amène à interroger la distinction traditionnelle entre stéréotype, préjugé et discrimination pour définir cette dernière de manière plus relationnelle.

.

Bibliographie :
Essed Philomena, Understanding Everyday Racism. An Interdiciplinary Theory, Sage Publications, 1991.
Le Bihan Yann, Femme noire en image. Racisme et sexisme dans la presse française actuelle, Hermann, 2011.

.

.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search