Journée d’étude « Lumières, politique, utopie », 6 juin 2016, Paris Ouest

utopie

Les idées politiques du siècle des Lumières ne se résument pas aux grands thèmes du libéralisme (droits de l’homme et contrat social) qui se situent encore au cœur de notre modernité contemporaine et que la démocratie représentative prétend synthétiser. La critique de la propriété privée, l’utopie collectiviste, l’aspiration à des formes de vie opposées aux tendances privilégiées par la civilisation bourgeoise, ont également joué un rôle, dessinant pour notre temps un espace d’appropriation plus complexe qu’il n’y paraissait. La publication de trois livres récents, tous consacrés à ces questions moins visibles, invite à mesurer de façon non conventionnelle la richesse de l’héritage des Lumières politiques et les tensions qui l’habitent.

La journée d’étude permettra aux auteurs de ces trois ouvrages de présenter leur propos et engagera une discussion de leurs conclusions essentielles.

Date :
Lundi 6 juin 2016 de 14h à 18h

Lieu :
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Bâtiment L, salle L318
Comment venir ? par le train et le RER
Plan du campus de Paris Ouest Nanterre La Défense

Organisation :
Stéphane Haber (Paris Ouest, Sophiapol)
.

Programme

14h00 : Pierre Crétois (Paris Ouest, Sophiapol), Présentation de Le Renversement de l’individualisme possessif (Garnier, 2015)
14h30 : Discussion par Florent Guénard (Université de Nantes, CAPHI)

crétois

15h20 : Stéphanie Roza, Présentation de Comment l’utopie est devenue un programme politique (Garnier, 2015).
15h50 : Discussion par Arnault Skornicki (Université Paris Ouest, ISP)

roza

16h40 Nestor Capdevila (Université Paris Ouest, Sophiapol), Présentation de Équivoques et tourments de l’utopie (Presses de la Sorbonne, 2015)
17h10 : Discussion par Manuel Cervera-Marzal (Université Paris Diderot, CSPRP)

capdevila