Soutenance de thèse de Frédéric Monferrand, « Marx : ontologie sociale et critique du capitalisme. Une lecture des Manuscrits économico-philosophiques de 1844 », 8 avril 2016

soutenance_these

Frédéric Monferrand, doctorant au laboratoire Sophiapol (Université Paris Ouest), soutiendra sa thèse, réalisée sous la direction de Stéphane Haber et intitulée :

« Marx : ontologie sociale et critique du capitalisme.
Une lecture des Manuscrits économico-philosophiques de 1844″

.
Date et lieu :

Vendredi 8 avril 2016 à 14h00
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Bâtiment B, RDC, Salle B015 René Rémond
Comment venir et s’orienter sur le campus ?
.

Résumé :

À quel type d’ontologie fait-on appel lorsqu’on affirme que le capitalisme est une forme d’organisation sociale spécifique et historiquement dépassable ? C’est pour répondre à cette question que nous entreprenons dans cette étude une lecture des Manuscrits économico-philosophiques de 1844. À partir de l’analyse de leur contexte jeune-hégélien d’élaboration comme des enjeux de leur réception dans le marxisme, nous soutenons la thèse selon laquelle Marx s’appuie dans ces manuscrits sur une description critique de l’expérience de l’aliénation pour développer une ontologie processuelle de la société. Cette ontologie conjugue une théorie des formes aliénantes qui structurent le monde social (argent, division du travail, propriété privée) à une théorie du contenu aliéné sous ces formes (forces et objets essentiels, nature et être générique). Le modèle critique qui se dégage ainsi – que nous proposons de qualifier de « critique ontologique » du capitalisme – a produit de profonds effets sur les différentes tentatives accomplies, de Herbert Marcuse à Louis Althusser et de Georg Lukács à Antonio Negri,  pour conférer au projet d’une transformation radicale de la société l’ontologie qu’il mérite.  Et c’est par l’évaluation de ces effets qu’il est possible de poser à nouveaux frais la question des ruptures et des continuités entre les Manuscrits de 1844 et Le Capital.

Mots clés : Marx – ontologie sociale – théorie critique – capitalisme – aliénation
.

Abstract :

What type of ontology is mobilized when one asserts that capitalism is a form of social organization which is specific and can be historically overcome? In order to answer this question, we proceed in this study to a reading of the Economic and Philosophic Manuscripts of 1844. Starting with an analysis of their young-Hegelian context of elaboration as well as of the stakes of their reception within Marxism, I argue that Marx in these manuscripts builds upon a critical description of the  experience of alienation to develop a processual ontology of society. This ontology combines a theory of the alienated forms that structure the social world (money, division of labour, private property) and a theory of the content alienated under these forms (essential forces and objects, nature and species-being). The critical model that emerges here – which can be described as a “critical ontology of capitalism” – has produced profound effects on the different attempts by theoreticians, from Herbert Marcuse to Louis Althusser and from Georg Lukács to Antonio Negri, to confer to the project of a radical transformation of society the ontology it deserves. And it is by the evaluation of its effects that it become possible to formulate anew the question of the ruptures and continuities between the Manuscripts of 1844 and Capital.

Keywords: Marx – social ontology – critical theory – capitalism – alienation
..

Jury :

M. Étienne Balibar, Professeur émérite à  l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense / Anniversary Chair in Modern European Philosophy, Kingston University, London
Examinateur

M. Christophe Bouton, Professeur de Philosophie à l’Université Bordeaux Montaigne
Examinateur

M. Franck Fischbach, Professeur de Philosophie à l’Université de Strasbourg
Rapporteur

M. Stéphane Haber, Professeur de Philosophie à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Directeur de thèse

M. Emmanuel Renault, Professeur de Philosophie à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Président

M. Guillaume Sibertin-Blanc, Maître de conférences HDR en Philosophie à l’Université Toulouse Jean Jaurès
Rapporteur

.

.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search