Séminaire “Droit et philosophie : approches croisées sur la norme juridique”, séance 2 : Carlos-Miguel Herrera et Pierre-Yves Quiviger, 16 avril 2015, Paris

Capture

Élever la science du droit (…) au niveau et rang d’une véritable science » et « séparer la science juridique d’avec la politique » en construisant « une science pure du droit », « une science normative de la société », une épistémologie spécifiquement juridique, propre au devoir-être juridique, telles sont les ambitions revendiquées par Kelsen, contre le jusnaturalisme de l’époque mais aussi la psychologie et la sociologie juridique alors naissantes, dans la seconde moitié du XIXème et le début XXème siècles. Replacées dans le contexte scientifique contemporain, l’ambition et la proposition de Kelsen d’une théorie pure du droit sont-elles encore d’actualité et pertinentes ? Kelsen a-t-il définitivement rendu le droit naturel caduc ou peut-il nous aider à identifier et à penser ses nouvelles formes contemporaines ? Qu’en est-il de la démocratie, de l’État de droit et des nouveaux droits fondamentaux ? Kelsen nous offre-t-il un appareillage théorique adapté pour appréhender pertinemment ces différents objets ? Par ailleurs, l’évolution des sciences remet-elle en question la conception de la volonté chez Kelsen (comme élément de définition de la norme juridique et comme objet du droit) ? La Théorie pure du droit nous permet-elle d’interroger les nouvelles problématiques contemporaines liées au genre, à la vulnérabilité, au care, à la bioéthique ou encore à la possibilité d’élever des êtres non-humains (animaux, robots) au rang de sujets de droit ?

Intervenants de la séance 2 “Kelsen est-il dépassé ?
Carlos-Miguel Herrera, Professeur de droit public, Univ. Cergy-Pontoise, membre du CPJP, EA2530
Pierre-Yves Quiviger, Professeur de philosophie, Univ. de Nice Sophia Antipolis, Directeur du CRHI, EA 4318

.

Date :
Jeudi 16 avril 2015, de 18h00 à 20h00

Lieu :
CERSA (au dernier étage du bâtiment)
10 rue Thénard,
75005 Paris

Organisateurs :
Géraldine Aidan, CNRS, CERSA, UMR7106
Pierre Crétois, Univ. Tours, membre du Sophiapol, EA3932

.

.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search