Nouvelle publication : “L’imaginaire de la Commune” par Kristin Ross, traduit de l’anglais par Étienne Dobenesque

K Ross

William Morris, Élisée Reclus, Pierre Kropotkine : ce ne sont pas les premiers noms qui viennent à l’esprit s’agissant de la Commune de Paris. S’ils tiennent dans ce livre un rôle important, c’est que pour Kristin Ross, la Commune déborde l’espace-temps qui lui est habituellement attribué, les 72 jours écoulés et les fortifications sur lesquelles elle a combattu. L’Imaginaire signifie que cet événement révolutionnaire n’est pas seulement international mais qu’il s’étend bien au-delà du domaine de la politique, vers l’art, la littérature, l’éducation, la relation au travail. Ce n’est pas un hasard si les trois personnages principaux du livre sont un poète-artiste, un géographe et un scientifique-anarchiste russe : la Commune n’est pas un simple épisode de la grande fable républicaine, c’est un monde nouveau qui s’invente pendant ces brèves semaines, un monde qui n’a pas fini de hanter les uns et d’inspirer les autres.
.
Kristin Ross est professeur de littérature comparée à la New York University. Il a publié en français : Mai 68 et ses vies ultérieures (Complexe, 2005) et Rouler plus vite, laver plus blanc (Flammarion, 2006). A paraître prochainement : Rimbaud et la Commune (Textuel).
.

Sommaire

.

Introduction — 7
I. Au-delà du « régime cellulaire de la nationalité » — 17
II. Luxe communal — 51
III. La littérature du Nord — 83
IV. Les graines sous la neige — 111
V. Solidarité — 143
Notes — 177

.

Informations techniques :

L’imaginaire de la Commune, par Kristin Ross, traduit de l’anglais par Étienne Dobenesque
Editeur : La fabrique éditions
192 pages
ISBN : 978-2-35872-064-9
Paru en janvier 2015

.

Voir l’annonce et acheter l’ouvrage sur le site de l’éditeur.

.



Citer ce billet
Simon Ridley (2015, 18 février). Nouvelle publication : “L’imaginaire de la Commune” par Kristin Ross, traduit de l’anglais par Étienne Dobenesque. Le Carnet du Sophiapol. Consulté le 5 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uhbe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.