Nouvelle parution: “Cornelius Castoriadis et Claude Lefort, l’expérience démocratique”, par Nicolas Poirier (dir.)

castoriadis

Si aujourd’hui la démocratie fait encore et toujours question, peu d’oeuvres comparables à celles de Cornelius Castoriadis (1922-1997) et de Claude Lefort (1924-2010) permettent de circonscrire avec plus de profondeur et de radicalité ce questionnement.

L’ouvrage collectif Cornelius Castoriadis et Claude Lefort : l’expérience démocratique sort le 20 février 2015 aux éditions Le bord de l’eau, Bibliothèque du Mauss. Coordonné par Nicolas Poirier, ce livre regroupe les communications données lors du colloque organisé en octobre 2013 dans le cadre du Sophiapol de l’université Paris-Ouest Nanterre-La Défense.

Réunissant des philosophes, des sociologues et des historiens, cet ouvrage propose d’interroger le travail de réflexion entrepris par ces deux grandes figures de la philosophie politique contemporaine à la fois en commun, dans le cadre de Socialisme ou Barbarie, puis de manière indépendante par la suite.
Pour l’essentiel, le travail de Castoriadis et de Lefort aura principalement consisté à redonner sens à la notion de démocratie, que l’on ne doit pas entendre uniquement en tant que régime et institution politique, ou même en tant que réalité sociologique, mais bien plutôt en tant qu’expérience par laquelle les hommes s’emploient à transformer les conditions de leur existence commune.
Si les convergences entre ces auteurs sont profondes, des différences se marquent aussi entre une pensée de la démocratie comme auto-institution explicite de la société et une conception de l’agir démocratique soucieuse de mettre avant tout l’accent sur le fait de la division sociale, et suggérant davantage de contester le pouvoir, en revendiquant contre lui des droits, qu’à chercher à en démocratiser l’exercice effectif.
Pour autant, l’un comme l’autre invitent à envisager la perspective de l’émancipation à la manière d’un processus conflictuel dont il est impossible de connaître le terme et qui n’a d’autre fondement que le désir de liberté.

Coordinateur:
Nicolas Poirier est professeur de philosophie, chercheur rattaché au laboratoire de recherche du SOPHIAPOL et docteur en science politique. Il a publié plusieurs articles dans Les Temps modernes, la Revue du Mauss et Les cahiers critiques de philosophie. Il est l’auteur de Castoriadis. L’imaginaire radical (PUF, 2004) et de L’ontologie politique de Castoriadis (Payot, 2011).

Contributeurs:
Serge AUDIER
Bruno BERNARDI
Baptiste CALMEJANE
Philippe CAUMIERES
Manuel CERVERA-MARZAL
Antoine CHOLLET
Jean-Louis FABIANI
Robert LEGROS
Patrick MASSA
Nicolas PIQUE
Hugues POLTIER
Cécile VAISSIE

Informations techniques:
Coll. La Bibliothèque du MAUSS dirigée par
Alain Caillé & Philippe Chanial
Format : 13 x 20 — 188 pages
ISBN : 978-2-35687-3545
19 € TTC
Editions Le bord de l’eau: contact@editionsbdl.com


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search