Séminaire « Accumulation primitive », 2ème séance, 8 décembre 2014, Paris

 Bandeau_accumulation_negative

Depuis que la crise a éclaté en 2008, le capitalisme tente de retrouver une vitalité non en corrigeant les tendances qui ont conduit à la récession mondiale, mais en les poursuivant, en les accélérant jusqu’à leur plein achèvement. Tout s’est passé comme si le sauvetage du système financier et la crise de la dette publique qui en a résulté avaient élargi les bases du régime financiarisé d’accumulation du capital, en sorte que les contradictions que ce mode de production a révélées à travers la crise trouvent aujourd’hui une aire d’expression bien plus ample qu’avant 2007. Sans doute l’ampleur et les formes typiques de la crise ont en quelque sorte forcé les sciences sociales à précipiter leur retour à Marx. Mais les mutations profondes qui s’opèrent depuis lors dans les sociétés appellent moins un retour qu’un renouveau du marxisme. Le séminaire de recherche vise ainsi à offrir un espace de communication à des travaux qui analysent au prisme du concept d’accumulation primitive les modes contemporains de développement du capitalisme à l’échelle mondiale.

.

Date :
Lundi le 8 décembre 2014, 18h-20h

Lieu :
29 rue d’Ulm
75005 Paris
Plan d’accès
(Salle 236)

Organisation :
Davide Gallo Lassere
Laurent Baronian

.

2ème séance

Sandro Mezzadra (University of Bologna): « Reading Marx on ‘Primitive Accumulation’ Today. Extraction, Dispossession, Exploitation »

Abstract :
The talk will start with a discussion of Marx’s analysis of ‘so-called primitive accumulation’ in Capital, volume 1. Some of the key questions connected to this analysis will be pointed out: the production of labor power as a commodity as a specific and strategic form of the production of subjectivity; the birth of private property through enclosures of the commons; the role of violence and of the territorial state; the opening of the ‘world market’ through colonial conquest and expansion. The specific temporality of Marx’s notion of transition to capitalism will be then discussed both with references to the development of his own thought after the publication of Capital, Volume 1 and to Marxist debates in the 20th century. Focusing on recent discussions surrounding the continuity of ‘primitive accumulation’ and its topicality in the present, the talk will end by asking whether this continuity can be taken as a key aspect of contemporary global capitalism. Such important concepts as extraction, dispossession, and exploitation will be critically tested against the background of this question.

References:
Harvey, David. 2010. Le nouvel impérialisme, Paris: Les Prairies Ordinaires.
Mezzadra, Sandro and Brett Neilson. 2013. Border as Method, or, the Multiplication of Labor, Durham: Duke University Press.
Mezzadra, Sandro. 2011. « The Topicality of Prehistory. A New Reading of Marx’s Analysis of ‘So-called Primitive Accumulation » Rethinking Marxism. 23(3): 302-321.
Mezzadra, Sandro 2014. « Combien d’istoires du travail? Vers une théorie du capitalisme postcolonial », Période.
Sassen, Saskia. 2010. « A savage sorting of winners and losers: Contemporary versions of primitive accumulation », Globalizations 7(1-2): 23-50.

.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.