Journées doctorales au laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (LESC), 19 et 20 novembre 2014

Sans titre

Lieu :
Maison Archéologie & Ethnologie – René-Ginouvès
Salle 308F, 3ème étage
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Entrée libre et ouverte à tous

Organisation :
Isabelle Jabiot
Fabien Provost
Gwendoline Torterat

.

Argument

Ces journées d’étude sont consacrées à l’exploration ethnographique et aux diverses déambulations méthodologiques qui traversent le travail de la recherche en anthropologie. Les communicants reviennent sur les manières dont ils valorisent leur expérience sur le terrain en autant de procédés d’enquête et de restitution de cette dernière. En étant aussi bien attentif à la collecte des données, à leur nature, ainsi qu’à la variation de leur statut lors de leur traitement et de leur analyse, chacun se demande comment la prise en compte des engagements sensibles dans le monde permet d’élargir le champ des objets et des outils méthodologiques. Se posera également la question des passages entre subjectivité et objectivité en s’adossant aux travaux traitant et de la légitimité de la réflexivité et de l’adaptation à l’anthropologie d’un ensemble de dispositifs expérimentaux (généralement développés dans les sciences dures) dont l’opportunité ne manque pas d’émerger dès lors que la problématique de la perception passe de la périphérie au centre de l’enquête ethnographique.
.

Programme

MERCREDI 19 NOVEMBRE


14h-17h : Expériences et Performances
Présidente de séance : Isabelle Jabiot (LESC, UMR 7186)
Discutant : Stéphane Rennesson (LESC, UMR 7186)

Eloïse Durand (ADESS, UMR 5185) – Des « groupes de filles » au Pays Basque : Ou comment le chant met en question l’équilibre des rôles

Maryline David (LESC, UMR 7186) – Le feu animé

Akila Bensetti (LESC, UMR 7186) – De la difficulté à ethnographier l’expérience mystique

Daphné Le Roux (SOPHIAPOL, EA 3932) – La philosophie a-t-elle quelque chose à apporter à l’étude du terrain ? Le cas des modes de subjectivation

 

JEUDI 20 NOVEMBRE

10h-12h30 : Des usages de la fiction
Président de séance : Fabien Provost (LESC, UMR 7186)
Discutante : Christine Jungen (LAU-iiAC, UMR 8177)

Gaëlla Loiseau – (IDEES-LH, UMR 6266) – Jeux de langage et jeux d’interprétations : l’expérience de la « mimesis » comme possibilité d’exploration du rapport de l’ethnologue à son « terrain »

Rachel Perrel (DynamE, UMR 7367) – Faire dialoguer les discours à travers la fiction : « création d’un centre d’orientation sexuel »

Giorgio Brocco (Institut für Ethnologie, Freie Universität Berlin) – Fictional narrative and auto-ethnography: Intertwined Methodologies for Ethnographic Fieldwork on People with Albinism in Tanzania

 .

12h30 : Buffet

 .

14h-18hDe l’expérience sensible à l’auto-ethnographie
Présidente de séance : Gwendoline Torterat (LESC, UMR 7186)
Discutants : Sophie Houdart (LESC, UMR 7186) et Philippe Erikson (LESC, UMR 7186)

Séverine Durand (PACTE, UMR 5194) – De l’ « observation habitante discrète » aux « entretiens collectifs focalisés d’habitants » : se laisser « prendre par son enquête »

Angeliki Drongiti (CSU-Cresppa, UMR 7217) – La voix (voie) de la Grande Muette : étudier le suicide dans l’armée de terre grecque

Brune Boyer-Pellerej (LESC, UMR 7186) – De la technique à l’objet : histoire « d’aîtres »

David Dupuis (EHESS-LAS, UMR 7130) – De l’observation participante dans l’étude des rituels usant de substances psychotropes

Ida Bost (LESC, UMR 7186) – Les sens des sens : Herboristerie et expérience sensorielle
.

18h : Pot de clôture


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.