Séminaire “Politiques de Foucault”, 4e séance : Christian Laval, 15 mars 2014, Paris Ouest

 

La prochaine séance du séminaire “Politiques de Foucault” accueillera Christian Laval. Il interviendra sur le thème “Foucault, sécurité et surveillance”.

Présentation de la séance :

“Le panoptique est l’utopie d’une société et d’un type de pouvoir, qui est au fond, la société que nous connaissons actuellement, utopie qui s’est effectivement réalisée”. Ainsi s’exprimait  Foucault au début des années 70.
Le propos traitera deux questions qui sont liées :
Quelle place occupe la généalogie de la surveillance dans les recherches de Foucault sur les formes de pouvoir : vise-t-elle un moment singulier dans l’histoire des sociétés capitalistes ou bien s’agit-il d’une forme de pouvoir durable, quoique variable dans ses usages et ses techniques ?
Dans quelle mesure  les analyses foucaldiennes sur la « société panoptique » restent-elles opératoires pour comprendre l’ampleur de la surveillance politique révélée par Edward Snowden il y a quelques mois ; en quoi peuvent-elles encore nous aider à penser les buts stratégiques, les moyens, les effets de la surveillance réalisée par les Etats et les pouvoirs économiques lorsqu’ils  enregistrent, stockent et traitent des informations de masse sur les populations et sur les individus ?

Christian Laval est Professeur de sociologie à l’Université Paris Ouest. Ses travaux  portent notamment sur l’utilitarisme, et plus précisément celui de Bentham, la rationalité néolibérale, dans le cadre d’une histoire de la normativité occidentale, ainsi que sur les transformations des systèmes éducatifs et des politiques scolaires. Il a également étudié la pensée de Marx et le marxisme. Il est directeur de programme au CiPh, chercheur associé à l‘institut de recherches de la FSU, et anime avec Pierre Dardot le groupe d’études Question Marx. Il a publié de nombreux articles et ouvrages, dont Jeremy Bentham, les artifices du capitalisme (Paris, PUF, 2003), L’ambition sociologique : Saint-Simon, Comte, Tocqueville, Marx, Durkheim, Weber (Paris, Gallimard Folio, 2012), avec Pierre Dardot La nouvelle raison du monde, Essai sur la société néolibérale (Paris, La Découverte, 2010) et Marx, prénom : Karl (Paris, Gallimard, NRF Essais, 2012).

Date :
Samedi 15 mars 2014, 10h-12h

Lieu :
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
bâtiment D, salle 201b (sauf séances du 14/12/2013 et 17/05/2014 : salle D04)
Comment venir ? par le train et le RER
Plan du campus de Paris Ouest Nanterre La Défense

Comité d’organisation :
Philippe Combessie
Stéphane Dufoix
Stéphane Haber
Christian Laval
Christian Lazzeri
Emmanuel Renault
(Université Paris Ouest, Sophiapol)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.