Séminaire “Les aventures du sujet moderne : société marchande et narcissisme. 2”, programme 2013-2014, EHESS

 

La société contemporaine apparaît dominée par ce que Marx a appelé le “fétichisme de la marchandise”. Mais on y observe aussi une montée du narcissisme au sens de Freud : les individus ne connaissent qu’eux-mêmes et nient la réalité extérieure. Y-a-t-il un lien entre ces deux phénomènes? Le narcissisme est-il le côté subjectif du fétichisme ? On y trouve toujours le vide, la négation du monde extérieur dans sa multiplicité, la reductio ad unum. On propose ici un retour sur la naissance historique du sujet moderne dans son opposition au monde et sur le rôle du “travail abstrait” qui se représente dans la valeur marchande, ainsi que sur la dimension anthropologique et psychanalytique du problème – jusqu’aux formes extrêmes de narcissisme que sont la destructivité et la violence aveugle. Après avoir établi, l’année dernière, les bases conceptuelles de la notion de fétichisme, nous examinerons cette année son utilité pour une analyse sociologique et psychologique du monde contemporain.

Dates :
1er, 3e et 5e mardis du mois de 17 h à 19 h,
du 5 novembre 2013 au 29 avril 2014
Prochaine séance : 17 décembre 2013

Télécharger le calendrier des séances

Lieu :
EHESS, salle 10
105 bd Raspail
75006 Paris

Organisateur :
Anselm Jappe, professeur à l’Académie des Beaux-arts (Frosinone, Italie), membre associé au Sophiapol
Contact

 

– Retrouvez les informations complètes du séminaire 2013-2014 “Les aventures du sujet moderne : société marchande et narcissisme. 2” sur le site de l’EHESS et sur  Critique de la valeur.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search