Cycle de conférences : Psychanalyse et transferts culturels, 18 novembre 2013, Maison de l’Amérique Latine

11-18-cycle-psy-hybride

Ce cycle est destiné à étudier les phénomènes d’influence des langues et cultures dans la formation des théories et des pratiques psychanalytiques. Dès l’origine la psychanalyse est transculturelle ou multiculturelle. La langue, matériau sur lequel la psychanalyse travaille, se trouve être aussi véhicule de particularités théoriques et cliniques. La langue anglaise ainsi que la langue espagnole ont contribué par l’intermédiaire des auteurs mais aussi par les particularités géopolitiques où la psychanalyse s’est implantée, à façonner une discipline qui dès l’origine participe des mouvements de globalisation que l’histoire a répertorié. Les importants effets de la mondialisation arrêtée par la grande guerre ont été le nid d’échanges et diffusion de la psychanalyse. La seconde guerre et les persécutions nazies dont la psychanalyse a fait l’objet, sont à l’origine d’un mouvement migratoire des psychanalystes eux mêmes. Pour certains, le destin a été les États-Unis d’Amérique et l’Amérique latine. Freud, on le sait, a quitté Vienne pour vivre les dernières années de sa vie à Londres. Que peut-on isoler dans les productions latino-américaines de cette rencontre entre la théorie psychanalytique et la langue espagnole et les différentes cultures latines ? Que peut-on déduire de l’immense influence de la psychanalyse lacanienne dans les pays hispanophones ? Est ce que cette implantation de la psychanalyse transmise par Jacques Lacan et la diffusion de son oeuvre en Amérique Latine a une influence dans la pratique et théorie chez les psychanalystes français ? Nos auteurs invités viendront nous parler de leurs œuvres et leurs pratiques dans cette perspective, sans exclure l’influence d’autres langues comme le grec si présent dans l’oeuvre de Lacan, le chinois, le japonais sans doute d’autres encore, dans l’oeuvre et la pratique psychanalytiques.

 

Date :
Lundi 18 novembre 2013, 21h

Lieu :
Maison de l’Amérique Latine
217 Bd Saint Germain
Paris 75007
Plan d’accès

Organisation et contacts :
Diana Kamienny Boczkowski (Psychiatre-Psychanalyste, Paris)
psychanalyse@transferts-culturels.com

.
.
Programme :

La psychanalyste américaine d’origine argentine Patricia Gherovici présente son travail dans le ghetto portoricain de Philadelphie. Utilisant une méthodologie d’inspiration lacanienne, elle met en question les politiques d’exclusion pratiquées à l’encontre des minorités hispaniques. La dénomination d’un  « syndrome portoricain » datant de la guerre de Corée nous permet de mettre en parallèle l’hystérie classique et la résistance au colonialisme.
.
Discutant : Geneviève Morel (psychanalyste, Paris) et Laura Chacon (psychanalyste, Costa Rica).

.

Voir:
– L’annonce sur le site de la Maison de l’Amérique Latine.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search