Zoom sur… Cornelius Castoriadis

.

II. Ouvrages, études et articles sur Castoriadis

.

Albertani Claudio, « Qu’est-ce qu’une société autonome ? Castoriadis, les peuples indigènes et le relativisme culturel », in Réfractions, n° 27 (Recherches et expressions anarchistes), Paris, automne 2011.

Ansart-Dourlen Michèle, « Castoriadis. Autonomie et hétéronomie individuelles et collectives. Les fonctions de la vie imaginaire », in Cahiers de Psychologie politique, n° 7, 07/07/2005.

Arnason Johann P., « L’autre de la raison et la raison de l’autre », in Bouchindhomme C. et Rochlitz R. (dir.), Habermas : la Raison, la Critique, Le Cerf, Paris, 1996.

Azoulay Vincent, « Repenser le politique en Grèce ancienne », in Annales. Histoire, sciences sociales, 2014, Editions de l’EHESS.

Azoulay Vincent, « Repolitiser la cité grecque, trente ans après », in Annales. Histoire, sciences sociales, 2014, Editions de l’EHESS.

Bachofen Blaise, Elbaz Sion, Poirier Nicolas (dir.), Cornelius Castoriadis. Réinventer l’autonomie, Editions du Sandre, Paris, 2008.

(Actes du colloque de Mars 2007, Université Paris 8 et Université de Cergy-Pontoise)
[Introduction (par les directeurs) ; Première partie. Théorie, praxis, technique : L’imagination chez Castoriadis et Hannah Arendt : le politique entre pouvoir de « création » et pouvoir de « révélation » (Jean-Claude Poizat) ; Castoriadis et la dialectique (négative) de la raison (Laurent Van Eynde) ; La pensée philosophique de Castoriadis à l’époque de Socialisme ou barbarie (Nicolas Poirier) ; Castoriadis, penseur de la décroissance : Mégamachine, développement et société autonome (Serge Latouche) ; Plaidoyer pour une comptabilité politique (Pierre Dumesnil) ; Le tournant Alphabétique hilbertien (Sion Elbaz) ; Deuxième partie. La société et l’histoire : La modernité en question (Philippe Caumières) ; Castoriadis et la question de l’autonomie (Robert Legros) ; Trajectoires sociales et consolidations de la structure de classe (Patrick Massa) ; Les bases bio-physiques de l’autonomie (Edgar Morin) ; Création et causalité dans le social-historique (Arnaud Tomes) ; Troisième partie. Autonomie et politique : La question de la démocratie : Claude Lefort et Cornelius Castoriadis (Antoine Chollet) ; Cornelius Castoriadis et les tensions inhérentes à l’imaginaire politique grec (Gilles Labelle) ; La pensée au travail. Réinventer l’autonomie à partir de Platon (Sophie Klimis) ; Politiques de Castoriadis (Daniel Bensaïd) ; Annexe : Briser la clôture (entretien entre C. Castoriadis, Robert Legros et Alain Finkielkraut (mars 1990, émission : « Répliques » de France culture)]

Barbier René, L’approche transversale, Anthropos, Paris, 1997, p. 57-91.

Blanchard Daniel, « L’idée de révolution chez Castoriadis » in Réfractions, n° 2, Paris, 1998.

Boireau-Rouille Monique, « La modernité contre la démocratie ? », in Réfractions, n°12, Paris, Printemps 2004.

Boireau-Rouille Monique, « De la priorité du politique sur le social », in Réfractions, n° 27, Paris, 2011.

Borel Pierre, « Sur la philosophie de Cornelius Castoriadis », in Revue de l’enseignement philosophique, n° 34-3, février-mars 1984.

Boudou Benjamin, « La crise de la vérité comme condition démocratique », in Démocratie et modernité. La pensée politique française contemporaine (dir. Marc Chevrier, Yves Couture et Stéphane Vibert), Presses Universitaires de Rennes, Collection « Res Publica », 2015.

Bourdet Yvon, « Marxisme et théorie révolutionnaire. Lecture de Cardan, relecture de Castoriadis », in Autogestion et Socialisme, n° 33-34, Anthropos, Paris, janvier-mars 1976.

Bouton Christophe, Faire l’Histoire. De la Révolution française au Printemps arabe, Editions du Cerf, Paris, 2013.

(En particulier, le chapitre 1 : « Brève histoire de la catégorie de « faisabilité » de l’histoire », reprenant des éléments de l’article paru dans Cahiers Castoriadis n° 2)

Busino Giovanni (dir.), Autonomie et autotransformation de la société. La philosophie militante de Cornelius Castoriadis, Droz, Genève, 1989 (31 auteurs, dont C.C. pour : « Fait et à faire »).

[Pour Castoriadis (Giovanni Busino) ; I. Portraits, souvenirs, vues générales : 1. Edgar Morin, Un Aristote en chaleur ; 2. Pierre Vidal-Naquet, Souvenirs à bâtons rompus sur Cornelius Castoriadis et Socialisme ou Barbarie ; 3. Eugène Enriquez, Cornelius Castoriadis : un homme dans une œuvre ; 4. Kan Eguchi, Un portrait de Castoriadis, penseur de l’autonomie ; 5. Attilio Mangano, Castoriadis e il Marxismo ; II. Philosophie : 6. Vincent Descombes, Un renouveau philosophique – partie 1/partie 2 ; 7. Fabio Ciaramelli , Le cercle de la création ; 8. Mihàly Vajda, La philosophie de la création absolue ; 9. J.M. Bernstein, Praxis and Aporia : Habermas’Critique of Castoriadis ; 10. Francis Guibal, Imagination et création. Sur la pensée de Cornelius Castoriadis ; 11. Bernhard Waldenfelds, Der Primat der Einbildungskraft. Zur Rolle des Gesellschaftlichen Imaginären bei Cornelius Castoriadis ; 12. Agnes Heller, With Castoriadis to Aristotle ; from Aristotle to Kant ; from Kant to us ; III. Le social-historique et la psyche : 13. Hans Joas, L’institutionnalisation comme processus créateur. Sur la signification sociologique de la philosophie politique de Cornelius Castoriadis ; 14. Axel Honneth, Une sauvegarde ontologique de la révolution. Sur la théorie sociale de Cornelius Castoriadis ; 15. Hans G. Furth, L’origine évolutive de l’imaginaire radical sous-jacent aux institutions sociales ; Joel Whitebook, Intersubjectivity and the Monadic Core of the Psyche : Habermas and Castoriadis on the Unconscious ; 17. Jean-Pierre Dupuy, Individualisme et auto-transcendance ; IV. Le monde contemporain : la question russe et le capitalisme moderne : 18. Philippe Raynaud, Société bureaucratique et totalitarisme. Remarques sur l’évolution du groupe Socialisme ou Barbarie ; 19. Andrew Arato, Facing Russia : Castoriadis and the problem of Soviet Society ; 20. David Ames Curtis, Socialism or Barbarism : the Alternative Presented in the work of Cornelius Castoriadis ; 21. Johann P. Arnason, The Imaginary Constitution of Modernity ; 22. Luc Ferry, Déclin de l’Occident ? De l’épuisement liberal au renouveau démocratique ; 23. Evelyne Pisier, La pensée 68 de Cornelius Castoriadis ; V. Ethique et politique : 24. Sergio Zorrilla, Peut-on réfléchir l’éthique dans le cadre d’une pensée comme celle de Castoriadis ? ; 25. Jean-Pierre Simeon, La pensée de la démocratie chez Castoriadis ; 16. Ferenec Feher, Castoriadis and the Re-definition of Socialism ; 27. Sunil Khilnani, Castoriadis and Modern Political Theory ; Hugues Poltier, De la praxis à l’institution et retour ; 29. Gérald Berthoud, Castoriadis et la critique des sciences sociales ; 30. Cornelius Castoriadis, Fait et à faire (repris dans CL 5) ; Bibliographie sommaire de Cornelius Castoriadis]

Callegaro Francesco, La science politique des modernes. Durkheim, la sociologie et le projet d’autonomie, éd. Economica, coll. Etudes sociologiques, Paris, 2015.

(l’auteur prend en compte les conceptions de Castoriadis)

Caloz-Tschopp Marie-Claire, Résister en politique, résister en philosophie. Avec Arendt, Castoriadis et Ivekovic, La Dispute, 2008.

Caloz-Tschopp Marie-Claire (dir.), Six auteurs de théorie politique pour le XXI e siècle (dont Castoriadis), L’Harmattan, Paris, 2011.

(Actes du colloque international de théorie politique, université de Lausanne, 23-25 avril 2010, volume 2; avec 4 articles sur Castoriadis)
[Iliopoulos Nicos, Cornelius Castoriadis et la création politique comme invention de nouvelles façons de vivre ; Delmotte Fabien, Emancipation et critique à partir de Castoriadis ; Chollet Antoine, Repenser la révolution avec Cornelius Castoriadis ; Poirier Nicolas, La créativité démocratique chez Castoriadis et Lefort]

Cany Bruno (dir.), Cahiers critiques de philosophie n°6, Cornelius Castoriadis, une pensée neuve, (coordonné par Philippe Caumières), Paris, Hermann, 2008.

[Cornelius Castoriadis : Les conditions du nouveau en philosophie (séminaire à l’EHESS du 18/01/1989) ; Vincent Descombes : Le principe de détermination ; Arnaud Tomes : Penser l’histoire avec Castoriadis ; Sion Elbaz : Langage magmatique et langue de l’institution ; Nicolas Poirier : Critique de la notion de bio-pouvoir ; Sophie Klimis : Platon, penseur de l’autonomie ? ; Bernard Quiriny : Castoriadis et les paradoxes du droit ; Olivier Fressard : Universalisme et relativisme : la validité pratique à l’épreuve de la puissance de l’imaginaire ; Laurent Van Eynde : Castoriadis et Bachelard : Un imaginaire en partage]

Caumières Philippe, Castoriadis. Le projet d’autonomie, Michalon, Paris, 2007.

[Introduction ; I. La révolution redéfinie ; II. L’affirmation d’une pensée neuve ; III. L’autonomie comme projet ; Pour (ne pas) conclure ; Bibliographie]

Caumières Philippe, « Castoriadis, Cornelius », in Dictionnaire de Théorie politique (dir. V. Bourdeau, R. Merril), publié le 20.12.2007

Caumières Philippe, Castoriadis : critique sociale et émancipation, Editions Textuel, Paris, 2011.

[Introduction ; 1. L’affirmation d’une nouvelle orientation critique ; 2. L’autonomie comme projet ; 3. Défense du projet d’autonomie ; Conclusion ; Bibliographie sélective ; Notes]

Caumières Philippe, « Autonomie et aliénation. Cornelius Castoriadis : Repenser l’aliénation au delà de l’humanisme », in Cahiers critiques de philosophie, n° 8 (dir. Bruno Cany), Hermann, Paris, 2009.

Caumières Philippe et Tomes Arnaud, Cornelius Castoriadis. Réinventer la politique après Marx, PUF, collection : Fondements de la politique, 2011.

[Introduction ; Première partie : La révolution au-delà du marxisme ; Chap. I. Les acquis de la période militante ; Chap. II. L’abandon du marxisme ; Chap. III. Le sens de l’autonomie ; Deuxième partie : la dimension imaginaire ; Cap. I. Théorie et pratique ; Chap. II. Le recours à l’imaginaire ; Chap. III. Pouvoir, politique, autonomie ; Troisième partie : le sens de ladémocratie ; Chap. I. Un Grec ancien égaré parmi les modernes ? ; Chap. II. Le primat de la politique ; Chap. III. Une politique imaginaire ? ; Conclusion : fait et à faire ; Bibliographie]

Caumières Philippe, « Au-delà de la division sociale, le peuple instituant. Une lecture croisée de Lefort et Castoriadis », in Tumultes, n° 40, 2013.

Caumières Philippe, « Cornelius Castoriadis ; La défense de l’autonomie », in Radicalité. 20 penseurs vraiment critiques, Editions L’échappée, Montreuil, 2013.

Cervera-Marzal Manuel, « Miguel Abensour, Cornelius Castoriadis. Un conseillisme français ? », in Revue du MAUSS, n° 40, 2012/2, Paris, 2012.

Cervera-Marzal Manuel,  Fabri  Eric (dir.),  Autonomie ou barbarie. La démocratie radicale de Cornelius Castoriadis et ses défis contemporains, Le passager clandestin, Paris, 2015.

(Actes du colloque des 24-25/04/2014, à l’ULB)
[Abréviations.  Prologue : (In)actualité de l’autonomie (Manuel Cervera-Marzal et Eric Fabri) ; Itinéraires conceptuels. De Marx à Castoriadis et au-delà. Dépasser l’antinomie théorie/pratique (Romain Karsenty) ; Les dynamiques du capitalisme chez Castoriadis (Jean Vogel). Hétéronomies contemporaines. La fascination de la marchandise (Arnaud Tomes) ; La quête technoscientifique de l’illimité (Stéphane Vibert) ; Chaos, historicité, religion (Nicolas Poirier). L’autonomie contestée. Comment une société oublie-t-elle qu’elle a été autonome ? (Eric Fabri) ; Ethique de l’autonomie contre éthique de la vulnérabilité (Olivier Fressard) ; La réalité du projet d’autonomie au regard de Mai 68 (Philippe Caumières). L’éducation en situation. Education, capitalisme, démocratie : l’équation impossible ? (Sophie Wustefeld) ; L’éducation, condition et limite de l’autonomie (Audric Vitiello). L’horizon de la démocratie radicale. Réflexions sur la démocratie directe en Suisse (Antoine Chollet) ; Le conseillisme ou l’étroit sentier de l’auto-émancipation (Yoan Dubigeon) ; La révolution russe de 1917, ou comment le projet d’autonomie peut dégénérer (Manuel Cervera-Marzal ). Epilogue : Sortir du labyrinthe (Manuel Cervera-Marzal ). Les auteurs]

Cervera-Marzal Manuel, Les nouveaux désobéissants : citoyens ou hors-la-loi ?, Editions Le Bord de l’Eau, Collection « La bibliothèque du Mauss », Lormont, 2016.

(en particulier : « Deuxième partie. La démocratie désobéissante »)

Chapel Sébastien, « Castoriadis à l’école de la Grèce antique », in  La Vie des idées, 22/08/2008.

 (sur CQFG 2)

Chapel Sébastien, « L’imaginaire selon Cornelius Castoriadis », in La Vie des idées, 26/11/2008.

(sur L’imaginaire comme tel de Castoriadis)

Chapel Sébastien, « Castoriadis à l’œuvre », in La Vie des idées, 15/06/2009, voir à :

 (sur HC)

Chollet Antoine, Felli Romain, « Castoriadis, la démocratie et l’écologie » in Ecorev’ – Revue critique d’écologie politique, n° 34, Mars 2010.

Chollet Antoine, Les temps de la démocratie, Editions Dalloz, Paris, 2011

[Issu d’une thèse, soutenue en 2009 à l’IEP de Paris : “Les temps de la démocratie. Incertitudes et autonomie du présent”]

Chollet Antoine, Défendre la démocratie directe. Sur quelques arguments antidémocratiques des élites suisses, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2011.

Chollet Antoine, « Claude Lefort et Cornelius Castoriadis : regards croisés sur Mai 68 » in Politique et Sociétés, volume 34, numéro 1, 2015 (Claude Lefort : une pensée du politique ; sous la direction de Gilles Labelle), Société québécoise de science politique.

Ciaramelli Fabio, « Pour une relecture de l’Antigone comme tragédie du nomos » in Metodo. International Studies in Phenomenology and Philosophy, vol. 2, n°1, 2014.

Colombo Eduardo, Contre la représentation politique. Trois essais sur la liberté et l’Etat, Editions Acratie, La Bussière (86310), 2015.

Colonna D’Istria Pauline, « Intérêt et enjeux d’une anthropologie politique conflictuelle : les apports de Lefort et Castoriadis », revue Corridor, n° 4, 2010.

Couture Yves, « Problématiser les liens entre la démocratie et les droits de l’homme. Les perspectives de Castoriadis, Lefort et Gauchet », in  Klesis-Revue philosophique, “Droits de l’Homme et démocratie”, n° 29, 2014.

Curtis David Ames, « Castoriadis, la science et le thème du monde morcelé », Rencontre Castoriadis, Paris, 1999.

Dardenne Luc, « Cornelius Castoriadis, L’institution imaginaire de la société », recension in Revue philosophique de Louvain. Quatrième série, tome 79, n°41, 1981.

Dardot Pierre, Laval Christian, Commun. Essai sur la révolution au XXIe siècle, Editions La Découverte, Paris, 2014.

(En particulier, le chapitre 10 : « La praxis instituante » reprend et développe des idées de Castoriadis)

Dardot Pierre, Laval Christian, « De l’autonomie au commun. Sur Cornelius Castoriadis. Entretien avec Pierre Dardot et Christian Laval, réalisé par Amador  Fernandez-Savater », in revue Vacarme, 10 juin 2016.

David Gérard, La démocratie. Mémoire et perspectives d’un projet politique, Editions du temps, Collection « Sciences humaines », Paris, 1998

(issu d’un travail de thèse mené sous la direction de Cornelius Castoriadis, et comportant un chapitre sur cinq philosophes majeurs : Hannah Arendt, Cornelius Castoriadis, Jürgen Habermas, Claude Lefort et John Rawls)

David Gérard, Cornelius Castoriadis. Le projet d’autonomie, Michalon, Paris, 2000.

[Introduction ; I. Socialisme ou Barbarie et les prémisses de la réflexion sur l’autonomie ; II. L’autonomie : une vision neuve du projet de transformation sociale ; III. Le projet d’autonomie, mouvement vers une démocratie véritable ; IV. L’autonomie démocratique, un projet politique pour aujourd’hui ; Epilogue ; Bibliographie ; Repères biographiques]

Deligiorgi Alexandra, « L’imagination chez Heidegger et chez Castoriadis », in Philosophia, volume 35, Athènes, 2005.

Delmotte Fabien, « Le problème de la perspective d’émancipation selon Castoriadis, Lyotard et Lefort », Mémoire de DEA d’études politiques, présenté en 2005 (dir. Vincent Descombes).

Delmotte Fabien, « Elaborer une critique sociale actuelle, à partir de Lefort et Castoriadis », in Revue du MAUSS, n°38, 2nd semestre 2011.

Descamps Christian, La Pensée singulière. De Sartre à Deleuze. Quarante ans de philosophie en France, Editions Bordas, Paris, 2003.

(chapitre XII : « Démocratie et auto-institution »)

Descombes Vincent, « La prochaine guerre. Cornelius Castoriadis, Devant la guerre. T. I : Les réalités », Critique, n°411-412, 1981.

Descombes Vincent, « Le projet d’autonomie » in La philosophie par gros temps (chap. 7), Minuit, 1989.

Descombes Vincent, Le complément de sujet. Enquête sur le fait d’agir de soi-même, Editions Gallimard, Paris, 2004.

(En particulier les chapitres XXV et XXVI)

Domenach Jean-Marie, Enquête sur les idées contemporaines, Editions du Seuil, Paris, 1981.

(Contenant quelques considérations sur Castoriadis)
(Edition revue et augmentée en 1987, collection Points)

Dosse François, Castoriadis. Une vie, Editions La Découverte, Paris, 2014.

(Première biographie de C.C.)
[Remerciements : Je remercie vivement tous ceux qui ont eu l’amabilité de m’apporter leur témoignage au cours d’entretiens réalisés entre décembre 2011 et octobre 2013. Leur contribution a été essentielle. Elle a constitué un des matériaux majeurs pour réaliser cette biographie de Cornelius Castoriadis : Miguel Abensour, Suzi Adams, Etienne Anheim, Johann Arnason, Helen Arnold, Danièle Auffray, Vincent Azoulay, André Bercoff, Daniel Blanchard, François Bordes, Dominique Bouchet, Alain Caillé, Marie-Claire Caloz-Tchopp, Michel Casevitz, Janine Casevitz-Weulersse, Robert Castel, Cybèle Castoriadis, Sparta Castoriadis, Zoé Castoriadis, Philippe Caumières, Marie-Claire Célérier, Claude Chabrol [non le cinéaste], Jean-Pierre Chartier, Antoine Chollet, Eduardo Colombo, Simone Debout, Gil Delannoi , Fabien Delmotte, Christian Descamps, Vincent Descombes, Sébastien de Diesbach, Michalis Dimitrakopoulos, Jean-Luc Donnet, Jean Dubost, Pierre Dumesnil, Jean-Pierre Dupuy, Eugène Enriquez, Enrique Escobar, Daniel Ferrand, Olivier Fressard, Jeanne-Marie Gagnebin, Marcel Gauchet, Jacques Gautrat (Daniel Mothé), Florence Giust-Desprairies, Myrto Gondicas, Christos Grammatickas, Francis Guibal, Jean-Claude Guillebaud, Claude Helbling, Robert-William Higgins, Dick Howard, Nicos Iliopoulos, Marcel Jaeger, Mikko Keinänen, Serge Latouche, Jean-Pierre Le Goff, Pierre Lévy, Pierre Manent, Stella Manet, Eleni Mangriotis, Sophia Mappa, Catherine May, Jean-Claude Métraux, Sophie de Mijolla, Rafael Miranda Redondo, Claudia Moatti-Borer, Olivier Mongin, Edgar Morin, Jean-Paul Moreigne, Konstantinos Nassikas, Didier Nordon, Christophe Pébarthe, Georges Petit, Alice Pechriggl, Jean Peuch-Lestrade, Nicolas Poirier, Krzysztof Pomian, Anna Potamianou, Jean-Louis Prat, Christophe Prémat, Lakis Proguidis, Philippe Raynaud, Marc Richir, Gabriel Rockhill, Pierre Rosanvallon, Mats Rosengren, Agnès Rosenstiehl, Jacques Sédat, Jacques Signorelli, Kostas Spanditakis, Gerassimos Stephanatos, Jean-Claude Stoloff, Ingerid Straume, ElieTheoflakis, Paul Thibaud, Alain Touraine, Laurent Van Eynde, Pascal Vernay, Stéphane Vibert, Rilka Walter, Heinz Wismann, Jean-Louis Zanda » ;
Introduction ; 1. Le héros grec : naissance d’un Eros ; 2. La « nef » des Grecs et les débuts de la vie parisienne ; 3. Naissance de Socialisme ou Barbarie ; 4. Socialisme ou Barbarie et les enfants de 1956 ; 5. Un groupe castoriadocentré ; 6. Quelle organisation ? La scission ; 7. Le marxisme à l’épreuve de la critique : nouvelle scission ; 8. Le relais psychanalytique : de Marx à Freud ; 9. Profession psychanalyste ; 10. Une ressource pour les analystes ; 11. Mai 68 : la brèche ; 12. L’après-68 : l’imaginaire au pouvoir ; 13. Changer la culture et la politique ; 14. Un auteur en son nom propre ; 15. Un maître intérieur : l’événement, le Kairos ; 16. L’intronisation d’un marginal ; 17. La guerre mondiale : c’est maintenant ! ; 18. Le germe grec de la démocratie ; 19. Un philosophe de l’historicité ; 20. L’imaginaire, entre chaos et institution ; 21. Le grand sommeil ; 22. Le rayonnement international ; 23. L’œuvre au travail ; 24. La revanche de Thanatos ; Annexes ; Index des noms]

Dumesnil Pierre, « Penser l’économie avec Cornelius Castoriadis », in Revue du MAUSS, n° 15, 2000.

Dumesnil Pierre, « Imaginaire technique et société dans la pensée de Castoriadis »

[Conférence au Collège International de Philosophie le 24/05/2005, à lire sur le site de l’auteur]

Ellul Jacques, Changer de révolution. L’inéluctable prolétariat, Editions du Seuil, Paris, 1982

[Réédition par les éditions de La Table Ronde, collection : la petite vermillon, Paris, 2015 (pour les points communs de pensée entre Castoriadis et Ellul ; CS est cité comme un « excellent livre », page 48, note 1)]

Fabri Eric, « Socialisme et utopie. L’autonomie de Fourier à Castoriadis », in revue Tumultes, n° 47, 2016.

(Voir également divers articles à la page en ligne)

Faure Cédric, « Repenser avec Castoriadis les antinomies de l’imaginaire politique contemporain », in La recherche clinique en sciences sociales (dir. Vincent de Gaulejac ; Introduction : Vincent de Gaulejac, Florence Giust-Desprairies, Ana Massa), Editions érès, 2013.

Fausto Ruy, « L’héritage de Lefort et Castoriadis, critiques de Marx », in Grange Juliette et Musso Pierre (dir.), Les socialismes,  Editions Le Bord de l’Eau, 2012.

(Colloque de Cerisy : « Les socialismes »,  de 2011)

Fressard Olivier, « L’imaginaire social ou la puissance d’inventer des peuples », in Sciences de l’homme et sociétés, n° 80, septembre 2005.

(dossier sur la pensée de Castoriadis)
(Autres auteurs : Florence Giust-Desprairies (« Crise dans l’auto-représentation de la société »), Nicolas Stoffel (« L’anthropologie philosophique de Castoriadis, une explication de sa singularité »), Raphaël Doridant (« Démocratie et projet d’autonomie », Despina Tsakiris (« Psyché et imaginaire »), Chantal Bégaud (« La jouissance de la pensée. Exercices d’admiration »), Dolaur-Liberté Crozon-Cazin (« Sur la science, une interrogation philosophique moderne »).

Gagnon Gabriel, « A la recherche de l’autonomie : Cornelius Castoriadis », in Sociologie et sociétés, volume 14, n° 2, 1998.

Giust-Desprairies Florence, « Cornelius Castoriadis », in Barus-Michel Jacqueline, Enriquez Eugène et Levy André (dir), Vocabulaire de la psychosociologie, érès, 2002, réédition : 2013.

Giust-Desprairies Florence, L’Imaginaire collectif (préface d’Eugène Enriquez), Editions érès, 2003.
réédition : 2009

[En particulier, la partie 3. L’imaginaire entre psyché et société]

Giust-Desprairies Florence, Faure Cédric, Figures de l’imaginaire contemporain, Editions des archives contemporaines (eac), Paris, 2015.

Guillouche Yan, « Castoriadis métaphysicien », in revue en ligne Implications philosophiques, 11/11/2011.

Habermas Jürgen, Le discours philosophique de la modernité. Douze conférences, Gallimard, 1988 (Conférence XI).

(pour la fin de la conférence XI : « Digression à propos de « L’institution imaginaire de la société » de Cornelius Castoriadis »)
(La critique de J. Habermas a été critiquée par Raphaël GELY dans un long article de Cahiers Castoriadis n° 4).

Hibou Béatrice, La bureaucratisation du monde à l’ère néolibérale, Editions La Découverte, Paris, 2012.

Honneth Axel, « Un sauvetage ontologique de la révolution. Sur la théorie sociale de Cornelius Castoriadis », in Ce que social veut dire. I. Le déchirement du social, Editions Gallimard, nrf essais, 2013.

(Chapitre VIII du livre qui est le premier volume d’un ouvrage dont le deuxième est intitulé Ce que social veut dire. II. Les pathologies de la raison,  2015)
(L’introduction évoque l’influence de Castoriadis sur Honneth, et évalue positivement l’homme Castoriadis et son œuvre. Le chapitre VIII est un article paru en allemand, dans la revue Merkur  n°439-440, 1985, ici traduit par Pierre Rusch, et qui avait été précédemment traduit par Marc Sagnol et était paru dans Autonomie et autotransformation de la société. La philosophie militante de Cornelius Castoriadis, Droz, 1989)

Howard Dick, « Un parcours philosophique et politique franco-américain, via Castoriadis, Lefort et Gorz etc. », in Revue du MAUSS permanente, 27/03/2013

[en ligne : http://www.journaldumauss.net/?Un-parcours-philosophique-et
Interview parue primitivement dans Platypus Review, 26/05/2013]

Jollivet Servanne, Premat Christophe, Rosengren Mats (dir), Destins d’exilés. Trois philosophes grecs à Paris. Kostas Axelos, Cornelius Castoriadis, Kostas Papaïoannou, Editions Le Manuscrit, Paris, 2011.

[Avant-propos des éditeurs ; I. Origines, contexte et migration. A generation of Greeks from Paris : early years and political context (Christos Memos) ; L’exil des jeunes Grecs et le rôle de l’Institut français : un exil doré ? (Nicolas Manitakis) ; Exil et création. Des penseurs grecs dans la vie intellectuelle française (François Bordes) ; A New Generation of Greek Intellectuals in Postwar France (Christophe Pemat) ; Kostas Papaïoannou et la critique du marxisme (François Bordes) ; II. Kostas Axelos, la radicalité d’un questionnement. Pour introduire Kostas Axelos. Sources et axes de sa pensée philosophique (Lambros Couloubaritsis) ; Vers une pensée poétique (Jean Lauxerois) ; S’en remettre au jeu du monde. Kostas Axelos, dans les pas du dernier Heidegger (Servanne Jollivet) ; III. Chaos, errance, création. Regards croisés sur Axelos et Castoriadis. Perspectives sur Kostas Axelos et Cornelius Castoriadis (Christophe Premat) ; Castoriadis’ critique of Marx in « Modern Capitalism and Revolution » (Anders Ramsey) ; True and false chaos – the mythical origins of the preconditions of creation (Mats Rosengren) ; Retrieving the World Problematic in Castoriadis’ Thought (Suzi Adams); Postface. De la lucidité à l’ouverture. Réflexions sur Axelos, Castoriadis et Papaïoannou à la lumière de l’histoire de la philosophie néohellénique (Lambros Couloubaritsis) ; Notice des auteurs]

Julliard Jacques, Winock Michel (dir.), article « Castoriadis (Cornelius) », par Joël Roman, in Dictionnaire des intellectuels français. Les personnes. Les lieux. Les moments, Editions du Seuil, 1996.

Illiopoulos Nicos, « Cornelius Castoriadis et la création politique » (voir aussi CALOZ-TSCHOPP Marie-Claire), in revue en ligne Implications philosophiques, 18/10/2011, partie 1/partie 2

Kalyvas Andreas, Urribarri Fernando, à la direction du colloque de Cerisy-La-Salle : Castoriadis et l’imaginaire. Perspectives radicales sur la philosophie, le politique, la psychanalyse et l’histoire, 06-10/06/2003.

Karsenty Romain, « Castoriadis, penseur contemporain », in revue en ligne Implications philosophiques, 17/10/2011.

Klimis  Sophie, « Antigone et Créon à la lumière du « terrifiant/extraordinaire » de l’humanité », in Couloubaritsis L. et Ost F. (dir.), Antigone et la résistance civile, Ousia, Bruxelles, 2004.

Klimis Sophie, « Créer un eidos du social-historique selon Castoriadis », in Gely Raphaël et Van Eynde Laurent (dir.),  Affectivité, imaginaire, création sociale, PFUSL, Bruxelles, 2010.

Klimis Sophie, Van Eynde Laurent (dir.), Cahiers Castoriadis n° 1, L’imaginaire selon Castoriadis. Thèmes et enjeux, Publications des Facultés universitaires Saint-Louis (PFUSL), Bruxelles, 2006.

[Avant-propos (les directeurs) ; Explorer le labyrinthe imaginaire de la création grecque : un projet en travail (la Table des matières donne le titre : Les sources grecques de l’auto-création humaine selon Castoriadis, Sophie Klimis) ; Le germe grec dans la philosophie de Castoriadis (Francesco Gregorio) ; La pensée de l’imaginaire de Castoriadis du point de vue de l’anthropologie philosophique (Laurent Van Eynde) ; Perception et imaginaire : l’institution humaine entre créativité et sédimentation. Une lecture à partir de Merleau-Ponty et Castoriadis (Caterina Rea) ; Remarques psychanalytiques sur l’imaginaire chez Castoriadis (Jean Florence) ; Castoriadis, le symbolique et l’imaginaire (Olivier Fressard) ; Imaginaire et invention sociale-historique (Michel Vanni) ; La pensée de l’autonomie selon Castoriadis au risque de Foucault (Philippe Caumières) ; Imaginaire, politique et démocratie (Bernard Quiriny) ; Agir, c’est créer. Penser la démocratie en compagnie de Hannah Arendt et Cornelius Castoriadis (Isabelle Delcroix)]

Klimis Sophie, Caumières Philippe, Van Eynde Laurent (dir.), Cahiers Castoriadis n° 2, Imaginaire et création historique, PFUSL, Bruxelles, 2006.

[Avant-propos ; Homère et les Grecs : la lecture de Castoriadis (Catherine Collobert) ; Le social-historique chez Castoriadis et le poids de la pensée héritée (Philippe Caumières) ; Le principe de faisabilité de l’histoire chez Castoriadis (Christophe Bouton) ; L’idée de création social-historique (Olivier Fressard) ; Imaginaire, société, histoire : Castoriadis et le problème de la tradition (Jean-Marie Vaysse) ; Temps et identité chez Castoriadis, une aporie bergsonienne (Flavio Cassinari) ; Créations, brisures, déterminités (Eric Clemens) ; Castoriadis et la critique du marxisme : le problème du retour à Marx (Nicolas Poirier) ; Le social-historique, cet être-événement (Isabelle Delcroix)]

Klimis Sophie, Van Eynde Laurent (dir.), Cahiers Castoriadis n° 3, Psyché – De la monade psychique au sujet autonome, PFUSL, Bruxelles, 2007.

[Avant-propos (Sophie Klimis) ; Âme, imagination, institution (Jean-Marie Vaysse) ; Décrire l’irreprésentable, ou comment dire l’indicible originaire (Sophie Klimis) ; Psyché-soma ou monade psychique : difficile liberté entre institution imaginaire et incorporation culturelle (Alice Pechriggl) ; La question du sujet autonome dans la construction des groupes restreints (Florence Giust-Desprairies) ; Repenser la psyché et la subjectivité avec Castoriadis (Gerassimos Stephanatos) ; Le deuil, ferment de la société autonome (Jean-Claude Metraux) ; L’efficacité de l’intervention analytique à partir de la conception pratico-poiétique de la cure chez Castoriadis (Mauricio Garcia) ; Castoriadis et le « sujet » de la psychanalyse : échos contemporains d’une critique de Lacan (Yves Cartuyvels)]

Klimis Sophie, Caumières Philippe, Van Eynde Laurent (dir.), Cahiers Castoriadis n° 4, Iraxis et institution, PFUSL, Bruxelles, 2008.

[Avant-propos (Philippe Caumières) ; Pour une praxis renouvelée (Philippe Caumières) ; La question de la praxis dans les écrits philosophiques inédits de Castoriadis (1946-1960) (Nicolas Poirier) ; Castoriadis et les présupposés de la création politique. Une réflexion sur la signification de la solidarité chez Castoriadis (Emanuele Profumi) ; L’institution comme praxis de la finitude. Une lecture anthropologique de Castoriadis (Caterina Rea) ; Praxis et critique de la rationalité (Arnaud Tomes) ; Arendt, Castoriadis : regards croisés sur le concept de pouvoir (Isabelle Delcroix) ; Imaginaire, affectivité et rationalité. Pour une relecture du débat entre Habermas et Castoriadis (Raphaël Gely)]

Klimis Sophie, Caumières Philippe, Van Eynde Laurent (dir.), Cahiers Castoriadis n° 5, Castoriadis et les Grecs, PFUSL, Bruxelles, 2010.

[Avant-propos (Sophie Klimis) ; Réécrire Castoriadis ? Notes sur la Création humaine et la mise en forme des séminaires (Myrto Gondicas) ; Le nomos comme auto-institution collective – le « germe grec » de l’autonomie démocratique chez Castoriadis (Stéphane Vibert) ; La Grèce ancienne ou l’émergence du projet d’autonomie (Philippe Caumières) ; Le citoyen ordinaire peut-il gouverner ? L’expérience des Grecs anciens (Antonio Dabdab Trabulsi) ; La Grèce : modèles, nostalgies, germes (Jean-Marie Vaysse) ; Liberté et autonomie. Castoriadis critique de Platon (Sylvain Delcomminette) ; La musicalité sémantique du penser-poême grec. Pour une eidétique du prattein-poiein dans le langage (Sophie Klimis) ; Autocréation et performativité dans la tragédie grecque et l’oraison funèbre. L’Ion d’Euripide et l’epitaphios logos de Périclès (Klaas Tindemans)]

Klimis Sophie, Caumières Philippe, Van Eynde Laurent (dir.), Cahiers Castoriadis n° 6, Castoriadis et la question de la vérité, PFUSL, Bruxelles, 2010.

[Avant-propos ; La vérité comme création social-historique (Philippe Caumières) ; What is Knowledge ? Castoriadis on Truth, Signification and Symbolism (Angelo Mouzakitis) ; Politique et vérité chez Castoriadis (Arnaud Tomes) ; La vérité à l’épreuve du système. Lukàcs et le modèle esthétique (Pierre Rusch) ; Vérité et congruence selon Castoriadis. Essai d’application au problème posé par les indices (Pierre Dumesnil) ; La vérité de l’humain. Entre dé-fonctionnalisation de la pulsion et création (Caterina Rea) ; « Le mouvement interminable de penser le pensable… ». Philosopher comme ouverture de validités nouvelles (Alice Pechriggl)]

Klimis Sophie, Caumières Philippe (dir.), Cahiers Castoriadis n° 8, L’autonomie en pratique(s), PFUSL, B., 2013.

[Avant-propos (Sophie Klimis) ; Confronting Heteronomy (Stathis Gourgouris) ; Le sens et le chaos. L’inscription de l’autonomie dans/contre la nature chez Castoriadis (Stéphane Vibert) ; Entre hétéronomie et autonomie : réflexions sur l’imaginaire instituant et sur les pratiques de l’écologie politique (Alice Canabate) ; Des mouvements féministes au mouvement queer ou l’ambivalence du nomos (Alice Pechriggl) ; Les apories du libéralisme. L’exemple du commerce d’organes (Julien Dumesnil) ; That which depends on Us : Responsibility, Democratic Courage and Shame (Ingerid Straume) ; Castoriadis et l’éducation scolaire : les limites de la formation humaine. Réflexions à partir de la réalité brésilienne (Evandson Paiva Ferreira) ; Pédagogie et autonomie : la pensée de Castoriadis à l’épreuve des pédagogies nouvelles (Arnaud Tomes) ; La rationalité instrumentale comme utopie de la sortie de l’hétéronomie et ses avatars (Florence Giust-Desprairies) ; re-entering the Labyrinth : an attempt towards a politics of bios (Teofanis Tasis) ; Sous le signe d’Antigone : quelle(s) communauté(s) ? (Sophie Klimis)]

(Les publications des FUSL (Facultés universitaires Saint-Louis, Bruxelles) sont disponibles à la librairie Wallonie-Bruxelles, 46 rue Quincampoix, 75004 Paris, tél.: 0142715803 et sur le site des FUSL).

Klimis Sophie, « Les Grandes Dionysies d’Athènes : un imaginaire démocratique en performance », in Klesis-Revue philosophique, n° 28 “Imagination et performativité”, 2013.

Klimis Sophie, L’énigme de l’humain et l’invention de la politique : les racines grecques de la philosophie moderne et contemporaine, De Boeck, Bruxelles, 2014.

Lanzmann Claude (dir), Les temps modernes, n° 609, “Pourquoi lire Castoriadis ?” (4 auteurs dont C. Castoriadis et Andreas Kalyvas), Paris, 2000.

[Cornelius Castoriadis, La vérité dans l’effectivité social-historique (séminaire à l’EHESS du 29/04/1987) ; Andreas Kalyvas, La politique de l’autonomie et le défi de la délibération : Castoriadis contra Habermas ; Eugène Enriquez, Le processus de sublimation dans la société ; Robert Redeker, Cornelius Castoriadis ou la politisation de l’existence]

Latouche Serge, « La décroissance comme projet politique de gauche », in Revue du MAUSS , n° 34, Editions La Découverte,  2009, second semestre.

Latouche Serge, « Oublier Marx », in Revue du MAUSS , n° 34, Editions La Découverte, 2009, second semestre.

Latouche Serge, Cornelius Castoriadis ou l’autonomie radicale, collection « les précurseurs de la décroissance », Editions le passager clandestin, Paris, 2014.

[Cornelius Castoriadis ou l’autonomie radicale; L’utopie concrète de la démocratie directe; Décolonisation de l’imaginaire et réalisation de la société d’abondance frugale ; Conclusion : décroissance ou barbarie. Choix de textes de Cornelius Castoriadis.
Extrait de : « De l’autonomie en politique, l’individu privatisé » in Le Monde diplomatique, fév. 1998 ; Extrait de EA, pages 39-44 de l’édition de 1980, pages 37-41 de l’éd. 2014 ; Extrait de l’IIS, pages 484-486 de l’édition de 1975, pages 523-525 de l’édition de 1999 ; Extrait de : « Réflexions sur le « développement » et la « rationalité » », in CL 2, pages 160-173 de l’édition de 1986, p. 159-173 de l’édition de 1999 ; Extrait de : «Une interrogation sans fin », entretien avec Emmanuel Terrée et Guillaume Malaurie, in Esprit, n° 9/10,  sept.-oct. 1979, pages 243-245,  repris dans CL 2, pages 307-310 de l’édition de 1999]

Latouche Serge, « La décroissance comme projet métapolitique : Le problème de la démocratie directe castoriadienne ».

Leylavergne Laurent, « Devant l’abîme de l’anéantissement, les pas de côté des hommes modernes… », in Colère, courage, création politique. La théorie politique en action. (dir. : Caloz-Tschopp Marie-Claire), l’Harmattan, Paris, 2011.

(Volume 1 (sur les 7 volumes) des Actes du colloque international de théorie politique, Université de Lausanne, Institut d’Etudes Politiques et internationales (IEPI), 23-25 avril 2010)

Liarte Aurélien, Georges Philippe (dir.), Imaginer avec Castoriadis, collection “Chemins de pensée”, Les éditions Novadia, Nice, 2013.

[Eugène Enriquez, Préface ; Philippe Caumières, Au-delà du marxisme. L’apport de la critique castoriadienne du marxisme ; Johan Michel, Imaginaire et politique chez Castoriadis et Ricoeur ; Caterina Rea, Défonctionnalisation et création : quelques éléments pour une lecture castoriadienne de la psychanalyse ; Aurélien Liarte, Psyché et société : la consistance imaginaire du social (et ses limites) ; Philippe Georges, Pour servir de conclusion : Que signifie la création « pour nous » ?]

Louis Jean-Mary, « L’invention d’Haïti comme société pauvre : l’herméneutique de la société pauvre haïtienne », Thèse en science politique, présentée le 12/08/2010 (dirigée par André Corten), Université de Québec à Montréal. partie 1/partie 2.

Maesschalck Marc, « Ethique de la discussion et création sociale. Habermas versus Castoriadis », in Variations sur l’éthique. Hommage à Jacques Dabin, Publications des FUSL, Bruxelles, 1994.

(Pour consulter divers textes de l’auteur, voir sa page personnelle)

Malaver José, « Penser la subjectivité humaine. Articulation philosophique et psychanalytique Freud-Castoriadis », introduction d’une thèse universitaire (dirigée par Jacques Poulain, Université de Paris 8), 2011.

Martin Eric, « L’esprit des institutions. Le problème de la médiation institutionnelle dans la théorie critique contemporaine », Thèse soutenue en 2013 (codirigée par Gilles Labelle et Douglas Moggach ; membres du jury : Stéphane Vibert, Daniel Tanguay, Université d’Ottawa)

Martuccelli Danilo, « Cornelius Castoriadis : promesses et problèmes de la création », in Cahiers internationaux de sociologie, n°113, PUF, 2002.

Michel Johann, Ricoeur et ses contemporains. Bourdieu, Derrida, Deleuze, Foucault, Castoriadis, Paris, PUF, 2013.

(Pour le chapitre V : « Imaginaires et institutions », texte tiré d’une version remaniée du chapitre 2 de Imaginer avec Castoriadis, intitulé : « Imaginaire et politique chez Castoriadis et Ricoeur »)

Molina Serrano Vanessa Maria, Entre sens et expression : le concept d’imaginaire politique selon les œuvres de Cornelius Castoriadis, Paul Ricoeur et Ernesto Laclau, Mémoire de Maîtrise en Science politique (dirigé par André Corten, Université du Québec à Montréal, 2007, déposé en 2012).

Narbonne Jean-Marc, Antiquité critique et Modernité. Essai sur le rôle de la pensée critique en Occident, Editions Les Belles Lettres, Paris, 2016.

Orsoni Claude, « Le monde moderne et la recherche de la démocratie », in Réfractions, n°12, Paris, Printemps 2004.

Pacom Diane, « Hommage à Cornelius Castoriadis », in Possibles, vol. 23, n°2, Montréal, printemps 1999.

Pacom Diane, « Les jeunes et la création social-historique », in Possibles, vol. 24, n°4, Montréal, automne 2000.

Pacom Diane, « Retour…ou persistance du religieux », in Possibles, vol. 31, n°1-2, Montréal, hiver-printemps 2007.

Pacom Diane, « L’apport de la thèse castoriadienne de l’imaginaire social à la sociologie des jeunes », in L’imaginaire urbain et les jeunes, dir. Pierre Boudreault, Michel Parazelli, Presses de l’Université du Québec, Québec, 2004.

Pastor Jean-Philippe, Devenir et temporalité. La création des possibles chez C. Castoriadis, Moonstone, 2003.

Pebarthe Christophe, « Faire l’histoire de la démocratie athénienne avec C.C. », in Revue des Etudes Anciennes, 114, 2012.

(voir également divers articles de l’auteur sur sa page personnelle)

Pebarthe Christophe, Policar Alain, « Dossier Cornelius Castoriadis. La démocratie radicale en pensant », in Le Snesup, n° 616, juin 2013

(articles de Christophe Pebarthe, Alain Policar, Jean-Louis Prat, Nicolas Poirier)

Pebarthe Christophe, « Etat, sujet et vérité. Conversation post mortem sur l’Antiquité grecque entre Pierre Bourdieu et Michel Foucault avec une intervention de Cornelius Castoriadis », in Foucault post mortem en Europe (dir. Pascal Hintermeyer), Presses Universitaires de Strasbourg, 2015.

Pechriggl Alice, Corps transfigurés. Stratifications de l’imaginaire des sexes/genres (deux tomes), L’Harmattan, Paris, 2000

(voir la description de l’ouvrage à l’entrée : Vidal-Naquet, ci-dessous)

Pechriggl Alice, « Destitution, institution, constitution…et la puissance (dé)formatrice de l’investissement affectif », in Multitudes, n° 28, 2007.

Plante Dominic, « La création culturelle et les significations imaginaires sociales dans la société « démocratique » contemporaine : réflexion critique sur l’œuvre de Cornelius Castoriadis », Mémoire en sociologie présenté en 2013 (dirigé par Jean-François Coté, Université du Québec à Montréal).

Poirier Nicolas, « Cornelius Castoriadis. L’imaginaire radical », in Revue du MAUSS, n° 21, 2003/1.

Poirier Nicolas, Castoriadis. L’imaginaire radical, collection : « Philosophies », PUF, Paris, 2004.

[Références ; Introduction ; Castoriadis et la philosophie ; Castoriadis et le marxisme ; L’imagination radicale ; Une ontologie de l’être-imaginaire]

Poirier Nicolas, « Cornelius Castoriadis. Sujet et vérité dans le monde social-historique. Séminaires 1986-1987 (La création humaine, 1), Paris, Seuil, 2002 », in Revue de synthèse (5eme série, Paris, éditions Rue d’Ulm, 2006/1)

Poirier Nicolas, « Bio-pouvoir : un concept incohérent et dangereux », in Les Temps Modernes, n° 640, sept.-oct. 2006

Poirier Nicolas, « Critique de la notion de bio-pouvoir », in Cahiers critiques de philosophie, n° 6 (Cornelius Castoriadis. Une pensée neuve) », Paris, Hermann, 2008.

Poirier Nicolas, « Espace public et émancipation chez Castoriadis », in Revue du MAUSS, n° 34, 2009/2.

Poirier Nicolas, « Châtelet, Castoriadis, Vernant : les germes grecs de l’historicité », in Cahiers critiques de la philosophie, n° 8, juin 2009.

Poirier Nicolas, « La pluralité anonyme : héroïsme et démocratie », publié dans Monde Commun, revue en ligne du Circem, n°2, Université d’Ottawa, automne 2009.

Poirier Nicolas, « Division du social et auto-institution : le projet démocratique selon Castoriadis et Lefort », in Raison publique n° 13, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, octobre 2010.

Poirier Nicolas, « Réflexivité individuelle et institution démocratique », in Raison publique.fr, novembre 2010.

Poirier Nicolas, L’ontologie politique de Castoriadis. Création et institution, coll. « Critique de la politique », Payot, Paris, 2011.

(Ouvrage tiré d’une thèse de philosophie)
[Avant-propos ; Introduction ; Première partie : La pensée philosophique de Castoriadis à l’époque de Socialisme ou Barbarie ; Deuxième partie : les antinomies du marxisme ; Troisième partie : Chaos et institution ; Excursus—Castoriadis et Lefort : le projet d’autonomie et le problème de la division sociale ; Conclusion]

Poirier Nicolas, « Quel projet politique contre la domination bureaucratique ? Castoriadis et Lefort à Socialisme ou Barbarie (1949-1958) », in Revue du MAUSS, n°38, second semestre 2011.

Poirier Nicolas (dir.), Cornelius Castoriadis et Claude Lefort : l’expérience démocratique, Editions Le Bord de l’Eau,  Lormont, 2015.

(Actes du colloque d’octobre 2013, Université de Paris Ouest Nanterre)
[Préface. L’expérience démocratique contre la domination bureaucratique et totalitaire (Nicolas Poirier) ;  Ouverture. Qu’est-ce qu’une pratique philosophique minoritaire ? (Jean-Louis Fabiani) ; Partie 1. Castoriadis avec et contre Lefort, avec et contre Castoriadis. Chapitre I.  « Peuple-Un » ou dèmos : les figures du peuple chez Lefort et Castoriadis (Antoine Chollet) ; Chapitre II.  Le sens de la démocratie (Philippe Caumières) ; Chapitre III.  Cornelius Castoriadis et Claude Lefort. La question de l’autonomie (Robert Legros) ; Partie 2. Lefort sans Castoriadis. Chapitre IV.  Claude Lefort et les aventures du prolétariat (Nicolas Pique) ; Chapitre V. La question de la politique dans la pensée politique du politique de Claude Lefort (Hugues Poltier) ; Chapitre VI.  Que reste-t-il de l’antitotalitarisme de gauche ? Lefort, Merleau-Ponty et la question de la « modernité » (Serge Audier) ; Chapitre VII.  La division sociale : Lefort lecteur de Machiavel (Nicolas Poirier) ; Chapitre VIII.  Mobilité sociale et totalitarisme stalinien : la réflexion de Claude Lefort (Patrick Massa) ; Chapitre IX.  Claude Lefort et l’URSS : le « principe de réalité » (Cécile Vaissie) ; Partie 3. Castoriadis sans Lefort. Chapitre X.  En marge de Castoriadis : sur le concept d’auto-institution de la société (Bruno Bernardi) ; Chapitre XI.  Fin de la philosophie ? Fin de la démocratie ? Conformisme, privatisation, hétéronomie (Baptiste Calmejane) ; Chapitre XII.  Cornelius Castoriadis, Miguel Abensour : quelles convergences ? (Manuel Cervera-Marzal) ; Les auteurs.]

Ponce Liliana, « Cornelius Castoriadis et la question de la temporalité dans le domaine social-historique. De la logique de l’identité à la logique de l’altérité », Thèse soutenue le 24/06/2014 (dirigée par Vincent Descombes, EHESS).

Ponchon Pierre, « Cornelius Castoriadis, Thucydide, la force et le droit. Ce qui fait la Grèce, 3. Séminaires 1984-1985 » in Cahiers philosophiques, n°129, 2012/2 .

(Note de lecture : voir sur le blog Le Carnet des Cahiers philosophiques)

Prat Jean-Louis, Introduction à Castoriadis, La Découverte, Paris, 2007.

[Introduction ; I. Un Grec moderne ; II. L’héritage marxiste ; III. La rupture avec le marxisme ; IV. Politique et philosophie : société autonome et pensée autonome ; V. L’imaginaire social ; Repères bibliographiques]

Prat Jean-Louis, recension de Cornelius Castoriadis. Réinventer l’autonomie (2008), 10/06/2008.

Prat Jean-Louis, « Marx et l’imaginaire », in Revue du MAUSS, n° 34, La Découverte, 2009, second semestre.

Prat Jean-Louis, recension de L’ontologie politique de Castoriadis (N. Poirier, 2011), 25/02/2011.

Premat Christophe, « L’analyse du phénomène bureaucratique chez Castoriadis », in Tracés, n ° 1 (revue de sciences humaines des ENS de Lyon et de Cachan), 2002.

Premat Christophe, recension de SV (Castoriadis, 2002), Sens public, fév. 2006.

Premat Christophe, « L’institution imaginaire des normes sociales. Normes sociales et processus cognitifs », Sens public, 2006.

Premat Christophe, « L’impasse pulsionnelle : Castoriadis, lecteur de Freud », in L’enseignement philosophique, n° 57/6, revue de l’Association des professeurs de philosophie, 2007.

Premat Christophe, « L’autonomie comme mise en équation de la liberté et de l’égalité », in Revue internationale des sciences sociales, n° 190, Edition érès-UNESCO, 2010.

Premat Christophe, « Guerre et démocratie dans la pensée politique de Cornelius Castoriadis », in revue web Sens public, 2010 (article en pdf).

Premat Christophe, «L’autonomie entre pensée et action. Dosse, François. 2014. Castoriadis, une vie. Paris : La Découverte », 2014.

Profumi Emanuele, « L’autonomie possible. Introduction à Cornelius Castoriadis », traduction en français du premier chapitre du livre en italien : L’autonomia possibile. Introduzione a Castoriadis, Mimesis Edizioni Filosofie, 2010.

Redeker Robert, « Cornelius Castoriadis contre le conformisme généralisé », in Le Monde diplomatique, août 1997.

(Recension de CL 5)

Rorty Richard, Essais sur Heidegger et autres écrits, traduction de Jean-Pierre Cometti, PUF, Paris, 1995.

(chap. 9 : « Unger, Castoriadis et la romance d’un avenir national »)

Rials Stéphane (dir.), Droits, n° 31, PUF, Paris, 2000

(Débat (6 articles) autour du livre Sur Le Politique de Platon)
[Débat autour d’un ouvrage. Hommage à Cornelius Castoriadis (SPP) ; Philippe Raynaud, Platon et l’expérience grecque ; Vincent Descombes, L’illusion nomocratique ; Pierre Manent, Le philosophe et la Cité ; Anissa Castel-Bouchouchi, Castoriadis, lecture du Politique de Platon ; Olivier Fressard, Penser la loi avec et contre Platon]

Stephanatos Gerassimos, « Repenser la psyché », séance de travail du « Quatrième Groupe », 2009.

Stephanatos Gerassimos, « De la haine nécessaire à la clôture du sens », in Topique, n° 122, Paris, 2013 (1).

Stephanatos Gerassimos, « Se réfléchir ou l’effort pour briser la clôture », in Topique, n° 124, 2013 (3).

Stephanatos Gerassimos, « Donner forme à l’Abîme », in Actes du Quatrième Groupe. L’œuvre d’art : un ailleurs familier, Actes 3, Paris, Editions In Press, 2014.

Stevens Anick, « Castoriadis. L’imagination instituante et la diversité des sociétés » in Les Cahiers Rationalistes, n° 629, mars-avril 2014.

Tomes Arnaud, L’imaginaire comme tel, Hermann, Paris, 2007

(Longue présentation de « L’imaginaire comme tel », de Castoriadis, déjà mentionné dans la partie I, ci-dessus)

Tomes Arnaud, Castoriadis. L’imaginaire, le rationnel et le réel, Editions Demopolis, Collection « Philosophie en cours », Paris, 2015.

[Avant-propos ; I. De la critique de la rationalité à la découverte de l’imagination ; II. Les caractéristiques de l’imaginaire ; III. L’imaginaire et le rationnel ; IV. Philosophie, ontologie, imaginaire ; Conclusion ; Bibliographie]

Tranchant Thibault, « Autonomie et institution du social selon Debray, Gauchet et Castoriadis », in revue PHARES XV-11, hiver 2015.

Vibert Stéphane, « La référence à la société comme « totalité ». Pour un réalisme ontologique de l’être-en-société. (Sociologie dialectique et anthropologique holiste) », in Revue du MAUSS permanente, 19/06/2007.

Vibert Stéphane, « L’auto-fondation comme mythe fondateur paradoxal de la démocratie », in La Rénovation de l’héritage démocratique. Entre Fondation et refondation (dir. Anne TREPANIER), Ed. Les Presses de l’Université d’Ottawa, 2009.

Vibert Stéphane, « Le nomos comme auto-institution collective. Le germe grec de l’autonomie démocratique chez Castoriadis », in Les anciens dans la pensée politique contemporaine (dir. Yves Couture et Martin Breaugh), P.U.L., Québec, 2010.

(Cet article est aussi paru dans Cahiers Castoriadis n° 5, Castoriadis et les Grecs, 2010)

Vibert Stéphane, « Une sociologie sans société est-elle possible ? » in La fin de la société. Débats contemporains autour d’un concept classique (dir. Jonathan Roberge, Yan Sénéchal et Stéphane Vibert), Athéna Editions, Montréal, 2012.

Vibert Stéphane, « L’autonomie comme institution chez Cornelius Castoriadis », in Les racines de la liberté. Réflexions à partir de l’anarchisme tory (auteurs : Gilles Labelle, Eric Martin, Stéphane Vibert), Editions Nota Bene, Collection « Société »,  Montréal, 2014.

Vibert Stéphane, « La quête de l’autonomie collective. Retour sur les fondements de la démocratie avec Gauchet, Castoriadis et Rancière », in Démocratie et modernité. La pensée politique française contemporaine (dir. Marc Chevrier, Yves Couture et Stéphane Vibert), Presses Universitaires de Rennes, Collection « Res Publica », 2015.

Vibert Stéphane, La communauté des individus. Essais d’anthropologie politique , Editions Le Bord de l’Eau, Collection « La bibliothèque du Mauss », Lormont, 2016.

(en particulier : «  Chapitre II. La démocratie comme lieu d’appartenance. Une approche holiste », Chapitre III. Holisme et changement social. La dynamique des totalités », « Chapitre VI. La société comme « totalité ». Penser le réalisme ontologique de l’être-en-société avec Dumont, Freitag et Castoriadis »)

Vidal-Naquet Pierre, « Castoriadis et la Grèce ancienne », in revue Esprit, n° 259, décembre 1999.

Vidal-Naquet Pierre, « Préface » in Corps transfigurés. Stratifications de l’imaginaire des sexes/genres, (deux tomes), thèse d’Alice Pechriggl, dirigée au début par Castoriadis, puis par Pierre Vidal-Naquet, L’Harmattan, Ouverture philosophique, 2000.

[Live d’A. Pechriggl : Tome 1 : Du corps à l’imaginaire des sexes/genres. Préface ; Première partie. Esquisse d’anthropologie philosophique des sexes/genres. Chap. 1. La psyché et les représentations du dimorphisme somatique ; Chap. 2. Différence des sexes et sexualité ; Chap. 3. Termes et registres de la stratification de l’imaginaire des sexes/genres ; Deuxième partie. Femmes hommes performants : constitution et vois d’issue d’une asymétrie de l’imaginaire civique. Chap. 1. Images du corps politique : souveraineté et femmes-écran ; Chap. 2. Topologie du corps collectif ; En guise de conclusion. La démocratie face à l’hétéronomie dans les rapports des sexes/genres ; Bibliographie. Tome 2 : Critique de la métaphysique des sexes. Introduction. Chap. 1. Les abîmes de la pensée et l’institution de la philosophie ; Chap. 2. L’imaginaire-écran de la féminité dans certains courants de la métaphysique contemporaine ; Chap. 3. Le féminin comme écran immobile dans le perpetuum mobile de la dialectique de l’histoire – Nature, culture et la notion de Geschlecht ; Conclusion. La non-pertinence de la différence des sexes comme catégorie philosophique proprement dite. Bibliographie]

Vitiello Audric, « La démocratie agonistique. Entre ordre symbolique et désordre politique », in Revue du MAUSS, n° 38, 2011-2.

Vitiello Audric, « L’exercice de la citoyenneté. Délibération, participation et éducation démocratiques”, in Participations, n° 5, 2013/1.

Vitiello Audric, « La démocratie comme institution de l’autonomie. De l’expression des subjectivités à la dialectique de la subjectivation », in Démocratie et modernité. La pensée politique française contemporaine (dir. Marc Chevrier, Yves Couture et Stéphane Vibert), Presses Universitaires de Rennes, Collection « Res Publica », 2015.

.
.

Retour vers page d’accueil de “Zoom sur… Castoriadis”
I. Ouvrages, articles et entretiens de Cornelius Castoriadis
III. Ouvrages, articles sur « Socialisme ou Barbarie » (groupe et revue), ou réédition de textes
IV. Adresses de sites web où il est question de l’œuvre de Cornelius Castoriadis

.

 



Citer ce billet
Eva Debray (2013, 7 octobre). Zoom sur… Cornelius Castoriadis. Le Carnet du Sophiapol. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/uh5q

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.