Journée d’étude « État et associations : la cause immigrée entre encadrement et militantisme », 9 avril 2013, Lille

Accueil

Cette journée d’étude se propose d’étudier la  cause immigrée comme relevant simultanément d’actions d’encadrement et d’actions collectives qui sont le fait tantôt de l’État et de ses administrations, tantôt de militants associatifs engagés auprès des populations immigrées. Cette perspective nous conduira à analyser les usages du statut associatif par l’État en direction des populations émigrées et immigrées, puis les transformations du militantisme associatif, les pratiques, les usages et les trajectoires des militants de la cause immigrée.

Cette journée est organisée dans le cadre des activités du RT21 Mouvements sociaux de l’Association Française de Sociologie. Elle est commune aux réseaux thématiques Mouvements sociaux (RT21) et Sociologie du monde associatif (RT35) de l’Association Française de Sociologie (AFS)

.
Date :

Mardi 9 avril2013, de 9h00 à 17h30

Lieu :
CLERSÉ
Bâtiment SH1, salle 031
Université Lille 1
59655 Villeneuve d’Ascq Cedex
Métro : ligne 1, direction 4 cantons, arrêt « Cité scientifique »

Comité d’organisation et contacts :
Mathilde Pette (Université Lille 1, CLERSÉ)
Samir Hadj Belgacem (ENS-EHESS, ETT-CMH)

 

Programme

9h – Accueil

9h15 – Introduction de la journée (Mathilde Pette et Samir Hadj Belgacem)

9h30-12h30 – Dispositifs institutionnels, contrôle et encadrement des étrangers et des migrants par la voie associative

Audrey Célestine  (Université Lille 3, CECILLE-ISP)
Les associations et l’encadrement des migrations antillaises des années 1960 à nos jours

Narguesse Keyhani (ENS Cachan, ISP)
L’Agence de développement des relations interculturelles face aux « associations de l’immigration » dans les années 1980 : la fabrique (contrariée) d’une légitimité

Étienne Pingaud (EHESS, CESSP)
Les ambiguïtés d’une politique municipale d’encadrement de l’islam dans une ville communiste

12h30-14h – Déjeuner

.
14h-17h30 – Mouvements sociaux et militantisme associatif de la cause immigrée

Samir Hadj Belgacem (ENS-EHESS, ETT-CMH)
Des associations de migrants aux clubs de jeunes. Les transformations de l’encadrement de la jeunesse populaire dans une ville de la région parisienne

Adèle Momméja (Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Sophiapol)
Défendre la cause des « jeunes d’origine immigrée » au début des années 1980 : trajectoires et stratégies de leaders

Karim Taharount (Université Paris 1, CHS)
Le Collectif Régional (1989-1990) : Un collectif informel aspirant à renforcer le poids des habitants des cités face aux élus et aux professionnels chargés de leur gestion

17h-17h30 – Clôture de la journée par Mathilde Pette et Bruno Duriez (Directeur de recherche émérite, CLERSÉ)

 

Télécharger le programme

.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search