Nouvelle publication : S. Dufoix et A. Caillé, “Le tournant global des sciences sociales”

 

« Globalisation » et « mondialisation » : ces termes sont devenus depuis une vingtaine d’années des éléments-clés du lexique économique et politique, ainsi que du vocabulaire des sciences humaines et sociales. Pourtant, leur usage est le plus souvent fort vague. C’est ce processus de globalisation des diverses disciplines des sciences sociales que l’on tente de décrire ici. Car comment pourraient-elles penser la globalisation, dans toutes ses dimensions et dans tous ses effets, si elles ne savent pas penser en même temps leur globalisation ?
En une vingtaine de chapitres rédigés par des sociologues, des anthropologues, des politistes, des historiens et des géographes, français comme étrangers, parmi les plus réputés dans ce domaine, Le Tournant global des sciences sociales se veut une contribution tout à la fois à une meilleure compréhension des phénomènes que l’on associe généralement à la « globalisation », ainsi qu’à l’étude des transformations disciplinaires entraînées par l’émergence du concept de « global ».

Les auteurs:
Alain Caillé est professeur émérite de sociologie de l’Université Paris Ouest, co-fondateur du laboratoire Sophiapol qu’il a dirigé jusqu’en 2011. Il est aussi le fondateur et directeur de La Revue du MAUSS (Mouvement anti-utilitariste en sciences sociales). Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont, à la Découverte, La Quête de reconnaissance. Nouveau phénomène social total (2006), Anthropologie du don. Le tiers paradigme (Poche, 2007), ou encore Théorie anti-utilitariste de l’action (2009) ; et, aux éditions Le Bord de l’eau, Pour un manifeste du convivialisme (2011).

Stéphane Dufoix est maître de conférences HDR en sociologie à l’université Paris Ouest, directeur-adjoint du laboratoire Sophiapol. Il est l’auteur de Les Diasporas, Paris, PUF, 2003 et de Les mots de l’immigration (avec Sylvie Aprile), Paris, Belin, 2009. Il a co-édité L’esclavage, la colonisation, et après…, Paris, PUF, 2005 (avec Patrick Weil), ainsi que Loin des yeux, près du coeur. Les États et leurs expatriés, Paris, Presses de Sciences-Po, 2010 (avec Carine Guerassimoff et Anne de Tinguy). Il a récemment publié La dispersion. Une histoire des usages du mot diaspora (éditions Amsterdam, 2012).

 

Table des matières

Introduction : Le moment global des sciences sociales, par Alain Caillé et Stéphane Dufoix

I / Mutations disciplinaires

1. Les naissances académiques du global, par Stéphane Dufoix
2. Histoire globale, histoires connectées, par Romain Bertrand
3. Une géographie postbraudelienne, par Christian Grataloup
4. Problèmes et perspectives de l’histoire globale de l’environnement depuis 1990, par John McNeill
5. Les espaces enchevêtrés du « tournant global », par Ludger Pries
6. Tricot français ou mailles anglaises, par Juliet J. Fall
7. Rééquilibrer les comptes, par Paul Kennedy

II / De quelques mutations d’objet

8. Les tribulations de la religion, par Peggy Levitt
9. Territoire, autorité, droits : nouveaux assemblages, par Saskia Sassen
10. Conflits environnementaux et régulation multiniveaux, par Franck Poupeau
11. La religion à l’ère de la mondialisation, par François Gauthier

III / Théories de la globalisation entre réalités et idéaux

12. La « globalisation » capitaliste et la classe capitaliste transnationale, par Leslie Sklair
13. Remettre la mondialisation à sa juste place, par Jonathan Friedman
14. Un « nous » sans « eux », par Jacques Lévy
15. Les démocraties globales postmodernes, par Jan Aart Scholte

IV / Re-fonder, re-penser, ré-organiser les sciences sociales

16. Penser global et monter en généralité, par Michel Wieviorka
17. Face au multiversalisme scientifique, par Michael Kuhn
18. Lire le tournant global, par Gayatri Chakravorty Spivak
19. Le global turn entre philosophie et sciences sociales, par Francesco Fistetti
20. L’Essai sur le don, un texte pionnier de la critique décoloniale, par Paulo Henrique Martins

Conclusion : L’effet méta-disciplinaire du tournant global en science sociale, par Alain Caillé

 

Informations techniques:
Éditeur : éditions La Découverte
Collection : SH/Bibliothèque du MAUSS
Date : 21 février 2013
ISBN : 9782707164377
Dimensions : 135 * 220 mm
Nb de pages : 448
Prix : 32 €

 

Voir aussi :
L‘émission La suite dans les idées, de Sylvain Bourmeau sur France Culture, du 9 mars 2013,  consacrée à l’ouvrage. En présence  d’Alain Caillé et Romain Bertrand.

– Pascal Décarpes, « Alain Caillé, Stéphane Dufoix (dir.), Le tournant global des sciences sociales », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2013, mis en ligne le 20 mars 2013, consulté le 18 juillet 2013. URL : http://lectures.revues.org/11035

– Alain Caillé et Stéphane Dufoix, « Le moment global des sciences sociales », Revue du MAUSS permanente, 11 mars 2013 [en ligne]. http://www.journaldumauss.net/spip.php?article965

– “Mondialisation : Le tournant global des sciences sociales”, dossier coordonné par Stéphane Dufoix, in Sciences humaines, “Les grands dossiers”, n° 31, juin-août 2013.

– Laurent Testot, “Réfléchir au sens du global”, Histoire globale, le blog, 19 mars 2013

 

Dans la presse :
Alternatives économiques, n° 324, mai 2013

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search