“Exil et fraternité au XIXème siècle”, colloque international, 4-5 juin 2010, CNHI/Paris XII

Colloque organisé par l’Université de Paris XII et la Cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI), dans le cadre du projet “Fraternité” soutenu par l’Agence nationale de la recherche. Entrée libre.

.

Dates et lieux :

vendredi 4 juin de 9h30 à 17h30
Cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI)
Auditorium Philippe Dewitte
293 avenue Daumesnil 75012 Paris
Métro ligne 8, station “Porte Dorée”
Plan d’accès au site de la CNHI

samedi 5 juin  de 9h30 à 17h30
Université de Paris XII
171 avenue du Général de Gaulle
9400 Créteil
Métro ligne 8, station “Créteil Université”
Plan d’accès au site de l’université Paris-Est Créteil


Programme

.

Journée du 4 juin

9h30-12h30

Présentation générale (Catherine Brice, Sylvie Aprile)

Réseaux et liens dans l’exil : Exil, armée et patrie
– Agostino Bistarelli (Giunta Centrale per gli studi storici, Roma), Scuola di formazione o “sonnambulismo politico”? L’esilio nell’itinerario risorgimentale
– Maurizio Isabella (Queen Mary, University of London), Un patriottismo transatlantico? Volontariato ed esilio in Ispanoamerica all’epoca dell’emancipazione: il caso degli Italiani in Messico
– Matteo Sanfilippo (Università di Viterbo-La Tuscia), Emigrazione e rivoluzione. Prime riflessioni sulle migrazioni di rivoluzionari nel periodo 1789-1870

14h00-17h30 : Famille et exil – Présidence : Marianne Amar (CNHI)
– Catherine Brice (UPEC), Le dilemme de la fraternité dans l’exil (fraternité, confiscation, patrimoine)
– Sylvie Aprile (Lille III), La famille comme recours dans l’exil
– Tullia Catalan (Università di Trieste), Les communautés juives de Trieste dans l’exil
– Discussion : Table ronde animée par Gilles Pécout (ENS-EPHE) et Lucy Riall (Birkbeck College – Londres)

Journée du 5 juin

9h30-12h30 : La recomposition des nouvelles familles dans l’exil – Présidence : Gilles Bertrand ( CRHIPA- Université de Grenoble II)
1) Les organisations politiques de l’exil
– Isabel Maria Pascual Sastre (Universidad rey Juan Carlos, Madrid), L’exil volontaire comme une manifestation de la fraternité politique: Emanuele Marliani
– Delphine Diaz (Université Paris I), Une difficile fraternité. Les exilés étrangers en France sous la monarchie de Juillet
– Ester De Fort (Università di Torino), Esilio e associazionismo nel regno sardo dopo il 48 : una fratellanza scomoda
2) « L’exil royal » et les Emigrés : un contre-modèle ?
– Hélène Becquet ( Paris I-IHRF), Lien du sang et/ou fraternité: les Bourbons en exil

14h00–17h30 : Représentations : Modèles et anti-modèles de la patrie dans l’exil
– Ivan Brovelli (EPHE), “La figure de Daniele Manin : une stratégie de l’exil dans le cadre de la fraternité franco-italienne (1849-1880)”
– Fabrice Jesné (EFR), Les “colonies” italiennes d’Orient et la fraternité : solidarité d’exil, sociabilité locale et sentiment national
– Laure Godineau,( Paris 13), “Fraternité construite et reconstruite chez les anciens communards”
– Teresa Bertilotti (LUMSA Roma), Rappresentazione dell’esilio e degli esuli in diverse forme di divulgazione, dal Risorgimento al fascismo
– Discussion : Table-ronde animée par Anna Maria Rao (Università di Napoli Federico II)

.

Affiches des colloques : affiche 1 / affiche 2

Organisation scientifique
Organisé par l’ANR BLAN08-3-312310 « La fraternité comme catégorie de l’engagement politique en Europe – 1820-1920), la Cité nationale de l’histoire de l’Immigration et le CRHEC – UPEC (Université de Paris Est Val-de-Marne)

Vers le site de la CNHI



Citer ce billet
Eva Debray (2010, 2 juin). “Exil et fraternité au XIXème siècle”, colloque international, 4-5 juin 2010, CNHI/Paris XII. Le Carnet du Sophiapol. Consulté le 5 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ugqn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.