Soutenance de thèse : « Catégories et méthode dans la théorie de la valeur de Marx. Sur la dialectique », par Zaira Rodrigues Vieira, 15 décembre 2012, Paris Ouest

 Zaira Rodrigues Vieira, doctorante au laboratoire Sophiapol, soutiendra samedi 15 décembre sa thèse intitulée « Catégories et méthode dans la théorie de la valeur de Marx. Sur la dialectique », sous la direction de M. Jacques Bidet, pour l’obtention du Doctorat de philosophie (section CNU : 17 – Philosophie).

 
Date
:
Samedi 15 décembre 2012 à partir de 14h00

Lieu :
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
bâtiment B, salle René Rémond (salle B 015)
Comment venir ? par le train et le RER
Plan du campus de Paris Ouest Nanterre La Défense


Membres du jury :

Jacques Bidet (Université Paris-Ouest, Sophiapol) – directeur de thèse
Jean-Michel Buée (Université Grenoble 1) – examinateur
Stéphane Haber (Université Paris-Ouest, Sophiapol) – examinateur
Roberto Finelli (Université Roma 3) – examinateur
Hervé Touboul (Université Besançon) – examinateur


Résumé :

.

a. Cette thèse est consacrée à l’analyse des catégories et de la méthode de la théorie de la valeur de Marx ainsi qu’à l’examen des lectures logico-épistémologiques auxquelles elle a donné lieu. Notre objectif était de comprendre mieux l’une et l’autre. Mais il s’agissait aussi d’engager une critique d’une lecture épistémologique qui ne parviendrait pas à établir un véritable lien entre la forme et le contenu de l’exposé de Marx. Cette investigation visait en outre à nous permettre de vérifier le bien-fondé de notre propre lecture, qui partait plutôt d’une référence privilégiée à L’Ontologie de Lukács.

b. Nous partons d’une lecture attentive des Grundrisse inspirée du dernier Lukács. Et nous concluons à l’importance d’une analyse critique des nouvelles interprétations de Marx qui découlent principalement des travaux de Backhaus, et qui sont représentées, dans le versant anglo-américain, entre autres, par Christopher Arthur. En dépit des problèmes qu’elles présentent – et qui proviennent, d’un côté, du rapport étroit qu’elles établissent entre la logique de Hegel et l’œuvre de Marx, et de l’autre, du fait que, spécialement celles de Backhaus et de Postone, prennent appui sur l’analyse de l’argent des Grundrisse – ces lectures proposent des interprétations qui contribuent à dépasser la clé épistémologique de lecture de l’œuvre de Marx.

Della Volpe et Althusser développent de manière conséquente, chacun à sa façon, la perspective ouverte, à l’encontre des positions mécanistes dominantes dans la deuxième moitié du XIXème siècle, par le dernier Engels : comprendre la dialectique comme logique ou méthode générale. Par contraste, ces nouvelles interprétations cherchent plutôt à comprendre le rapport existant entre le contenu et la méthode : entre les déterminations ontologiques de la valeur ou la théorie de la valeur elle-même et la méthode d’exposition de Marx.

c. Nous tentons de montrer que le rapport entre la logique de Hegel et l’œuvre de Marx ne peut être établi qu’à partir d’une interprétation correcte du caractère ontologique de l’œuvre de Marx, et que la méthode ne peut être disjointe de la constitution réelle et de la forme sociale de l’objet de la recherche. Autrement dit, la méthode théorique de Marx n’a pas un statut d’indépendance par rapport aux déterminations réelles que son analyse fait apparaître. Elle ne peut donc pas être comprise comme présentant des lois générales ou comme constituant une discipline à part. Le rapport entre l’universel et le particulier ou singulier, ou entre l’abstrait et le concret, est une caractéristique inhérente aux catégories qui expliquent le mode de production capitaliste.

d. Mais, si ce rapport contradictoire ou dialectique est intrinsèque aux catégories mentionnées, ce n’est pas moins le mérite de Marx que de l’avoir montré. Et pour comprendre le sens et la portée de cette découverte, il n’est pas suffisant de s’en tenir au seul rapport de « renversement » qu’elle représente ou de recourir à la logique hégélienne. Le sens des découvertes principales de Marx, ainsi que de la forme finale de l’exposé du livre premier du Capital, ne peut être saisi que si l’on reparcourt le trajet de sa recherche. Si l’on met en avant le présupposé d’un rapport étroit entre la logique hégélienne et Le Capital, on risque de négliger – comme le fait Backhaus – des corrections importantes réalisées par Marx en cours de route. Ce sont les apports de Marx à l’économie politique, fondés sur l’étude de la spécificité du travail dans le mode de production capitaliste, qui éclairent le caractère dialectique de ses catégories et de sa méthode.

e. Ce n’est qu’au fur et à mesure que Marx décèle le secret de la production comme fondé sur la marchandise force de travail que les déterminations sociales du travail sont comprises comme étant inhérentes à la marchandise en tant qu’objet singulier ou matérialisation de travail, et ensuite comme inhérentes au travail lui-même. À partir de la découverte de la catégorie de force de travail, et de celle du travail abstrait qui en découle, la propriété sociale ou universelle des marchandises ne sera plus comprise comme une détermination de l’argent, mais du travail qui produit des marchandises. Dans Le Capital, la valeur d’échange des marchandises n’apparaît donc pas sous forme idéale, mais sous forme réelle. La marchandise singulière est matérialisation de valeur, de travail abstrait, et a elle-même une valeur d’échange qui lui est inhérente. Les découvertes de la marchandise spéciale force de travail et du double caractère du travail permettent, en d’autres termes, à Marx de comprendre mieux ce qu’est la substance de la valeur et donc de réaliser une distinction entre la substance (le travail comme force égale et indistincte ou le temps de travail socialement nécessaire) et la forme de la valeur (la valeur d’échange ou l’argent). Par ces deux découvertes principales Marx rend concrète son explication selon laquelle la dialectique est une caractéristique inhérente aux catégories historiques.

f. Et dans la mesure même où, dans le cadre conceptuel de Marx, la distinction entre la substance et la forme de la valeur n’a été rendue possible que par le décryptage de la catégorie de force de travail et du double caractère du travail recélé par la marchandise, les rapports présentés dans la première section du Capital doivent être compris comme représentant précisément les rapports capitalistes d’échange simple. Comme nous venons de mentionner, le concept de marchandise comme matérialisation de travail à la fois concret et abstrait présuppose l’explication et la découverte du concept de force de travail. Le problème d’interprétation qui apparaît ici réside cependant dans la forme d’exposition du Capital. Pour expliquer l’objet du livre premier – la production capitaliste –, Marx ne part pas de déterminations qui considèrent sa spécificité, mais des « catégories abstraites de la circulation des marchandises ». Ainsi, le concept de marchandise par lequel il commence son exposé est celui qui se présente dans la circulation simple capitaliste, mais sous cette forme simple, il ne rend pas compte de la différence spécifique de ce mode de production. Sous cette forme partielle ou abstraite, il ne recèle par définition pas l’ensemble des contradictions impliquées par le concept de valeur comme forme développée, puisque ces contradictions présupposent l’entrée en scène d’une forme spécifique de marchandise, celle de la force de travail, et de son rapport d’échange avec le capital. Dans Le Capital, Marx part de ces concepts simples tels qu’ils sont compris maintenant, c’est-à-dire, comme des parties de rapports plus complexes qui ne sont pourtant explicités qu’au fur et à mesure que se déploie son exposé. Et non seulement la circulation simple, présentée dans cette Section du Capital, est présupposée par le mode de production capitaliste, mais il s’agit pour Marx précisément de montrer que la production de plus-value ne peut être expliquée qu’à partir du présupposé selon lequel les marchandises s’échangent selon leur valeur.

g. La façon de procéder de Marx est celle par laquelle, en même temps qu’il approfondit sa recherche historique, il cherche également à extraire, de chaque rapport individualisé, ses aspects particuliers, et à les comprendre dans leur logique interne propre ou dans leurs lois immanentes. Dans l’exposé des premières Sections du Capital, l’argument se déploie à partir de la principale de ces lois abstraites, celle de la valeur. En plus d’une abstraction des aspects historiques les plus concrets, Marx y met en évidence aussi le rapport entre la forme essentielle ou la substance – le temps de travail socialement nécessaire – et les formes phénoménales de cette loi – la valeur d’échange et, ensuite, l’argent. Et c’est précisément cette façon de procéder ou d’abstraire, qui prend toujours en considération l’ensemble des rapports dans lesquels se trouve insérée chaque catégorie spécifique, qui lui permet de distinguer, sans jamais les dissocier, l’essence et les formes d’existence des phénomènes.

.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.