Rencontre de La Revue du MAUSS, 5 juin 2010, Paris I, Panthéon-Sorbonne

.

Rencontre semestrielle autour du numéro 35  La Gratuité. Éloge de l’inestimable, avec des interventions de Olivier Bobineau, Alain Caillé, Damien de Callataÿ, Philippe Chanial, Gérard Pommier et Serge Proulx.

.

Nous avons de bonnes raisons de nous méfier de la gratuité. A l’image du travail domestique des femmes, n’identifions-nous pas spontanément tout « travail gratuit » à une forme d’exploitation ? Pour autant, aucune société, aucune relation ne pourraient exister sans une part, inestimable, de gratuité. Or, le problème central qui se pose à nous aujourd’hui, celui dont tous les autres découlent – économiques, sociaux, éthiques ou politiques – revient à la question de savoir quelle part de gratuité subsiste, doit ou peut subsister dans les affaires humaines.

Jusque dans les années 1970-80 l’idéal progressiste était simple : accroître simultanément le revenu monétaire par tête et la part des gratuités collectives assurées par l’État. Mais aujourd’hui, le discours sur la gratuité apparaît singulièrement brouillé. D’un côté, une véritable chasse à ces gratuités collectives semble ouverte, notamment dans ses espaces consacrés, les services publics. Comme si rien désormais ne devait échapper à la mesure. Comme si tout devait avoir un prix, réel ou virtuel. Mais de l’autre, par la grâce d’Internet notamment, une nouvelle utopie de la gratuité se dessine, caressant le rêve que, demain, on rase gratis,

Ces contradictions doivent nous inciter à y regarder de plus près, en nous rappelant que ce n’est pas pour rien que toute l’histoire du christianisme a été ponctuée de conflits sanglants dont l’enjeu central était celui des rapports entre la grâce, le gracieux, le charme, le charisme et la gratuité. D’où il ressort que rien n’est plus précieux que la gratuité. Mais dans quelle mesure peut-elle être gratuite ? Et comment alors défendre un plaidoyer, mesuré, pour l’inestimable ?

« Tout le prix de la vie vient des choses sans prix. Dans la sphère de l’acte gratuit, du don,
de ce qu’il possède et de ce qu’il est, l’homme atteint à ce qui constitue sa plus incontestable dignité »

François Perroux

.

Date :
5 juin 2010 de 10h00 à 13h00

Lieu :
Université Paris I Panthéon-Sorbonne
salle 216
12 place du Panthéon, 75005 Paris
Amphithéâtre Descartes
plan de la Sorbonne


Sommaire du Numéro : La Gratuité, éloge de l’inestimable

.

Présentation par Alain Caillé & Philippe Chanial
Michel Freitag (1935-2009) in Memoriam
par Daniel Dagenais

Prologue

  1. Damien de Callataÿ : « Gratuité et grâce »
  2. M.Harribey « Le rapport Stiglitz : une extension démesurée du PIB »
  3. @ Vatin/Caillé/Favereau : « Réflexions croisées sur la mesure et l’incertitude »
  4. Christian Laval/Dardot « Du public au commun

I. Par-dessus (et par-dessous) le marché, la gratuité ?

  1. Jean-Louis Sagot-Duvauroux : La gratuité, chemin d’émancipation
  2. Philippe Chanial : « Le new public management est-il bon pour la santé ? Bref plaidoyer pour l’inestimable dans la relation de soin »
  3. @ Gildas Renou « Les laboratoires de l’antipathie. À propos des suicides à France Télécom »
  4. @ Atelier populaire de la FSU-Culture : « L’évaluation et la fabrique  de l’homme nouveau, parcellisé. La destruction des solidarités n’est pas une fatalité. »
  5. Norbert Alter : « Travail et déni du don »
  6. @ Laëtitia Pihel : « La relation salariale moderne. La dynamique du don/contre-don à l’épreuve et dans l’impasse »
  7. Marcel Hénaff : » Salaire, justice et don. Le travail de l’enseignant et la part du gratuit »
  8. @ Jocelyne Porcher et Tiphaine Schmitt : « Les vaches collaborent-elles au travail ?Une question de sociologie »

II. La gratuité, pleine de grâce ?

9.   Gérard Pommier : « Chasse à l’infini »

10.   André Sauge : « Homère, Sophocle, Luc : l’étincelle de la grâce »
11.  @ Olivier Bobineau : « Qu’est-ce que l’agapè ? De l’exégèse à une synthèse anthropologique en passant par la théologie »
12.  Dominique Bourgeon : « Le cadeau, du don à l’épiphanie »
13.  @ Jacques Dewitte : « Une valeur gratuite, une complication inutile. Maurice Merleau-Ponty lecteur des biologistes »
14.  @ Porcher : « Utilité » versus « volonté de puissance ». Sens et portée de l’anti-utilitarisme de Nietzsche »

III. Don, gratuité et réciprocité

15. Stefano Zamagni, « Gratuité et action économique »
16.   Luigino Bruni : « Eros, Philia et Agapè. Pour une théorie de la réciprocité, plurielle et pluraliste »
17.  @ Françoise Di Marzio « Le combat d’Hybris et Agapè »
18.   Jacques T. Godbout : « Don, gratuité, justice »
19.   Carole Gayet-Viaud : « Du passant ordinaire au Samu social : la (bonne) mesure du don dans la rencontre avec les sans-abri ».)

IV. Corps à vendre, corps à donner ?

20.   Philippe Steiner ? 30 (553) : « La transplantation d’organes : un nouveau commerce entre êtres humains ? »
21.   Valérie Gateau : « La gratuité dans le cadre du don d’organe »
22.   @Anne-Marie-Fixot : « Don, corps et dette : une approche maussienne »
23.   @ Carina Basualdo : « Quel don pour la greffe d’organe ? »

V. Promesses et illusions de  l’@-gratuite

1.   Jacques T. Godbout : « Une nouvelle “frontière” pour le don : la gratuité dans les affaires ? »
2.   Serge Proulx et Anne Goldenberg : « Internet et la culture de la gratuité »
3.   Marie Lechner : « Effet de serfs sur la Toile »
4.   Propos recueillis par Marie Lechner pour Libération : « Entretien avec Matteo Pasquinelli “Nous n’exploitons pas le réseau, c’est le réseau qui nous exploite” »
5.   @ Benjamin Grassineau : « Rationalité économique et gratuité sur Internet : le cas du projet Wikipedia »
6.   Françoise Gollain  « L’apport d’André Gorz au débat sur le capitalisme cognitif »)

Libre revue

1.    J-.C. Michéa, « George Orwell, le socialisme et la “gauche”, Entretien avec E. Lévy
2.    Pascal Lardellier, « Un certain libéralisme relationnel… Des mésusages de la “communication” dans les organisations »
3.    @ E.Autant, « Le partage, un autre paradigme ? »
4.    @ Eric Pilote « Les enjeux éthiques et psychosociaux de la réception de l’aide dans le mouvement associatif des Alcooliques anonymes »
5.     @ Bibliothèque

.

Vers le site du Journal du Mauss

Vers le site de la Revue du Mauss



Citer ce billet
Eva Debray (2010, 21 mai). Rencontre de La Revue du MAUSS, 5 juin 2010, Paris I, Panthéon-Sorbonne. Le Carnet du Sophiapol. Consulté le 5 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ugqj

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.