Étiqueté : socialisme

Cinquième séance du séminaire « Socialismes »: « Socialismes et propriété (II) », 18 juin 2013, Nanterre

La quatrième séance du séminaire “Socialismes” aura pour thème : “Socialisme et Propriété (II)”.

Les interventions, de Vincent Bourdeau (Université de Franche-Comté, Logiques de l’agir) et de Mikhaïl Xifaras (Sciences Po – Paris), seront suivies d’une discussion.

Quatrième séance du séminaire « Socialismes »: « Socialisme et propriété (I) », mardi 4 juin 2013, Université Paris Ouest

La quatrième séance du séminaire aura pour thème “Socialisme et Propriété (I)”. Les interventions, de Frédéric Brahami (Université de Franche-Comté, Logiques de l’agir) et Robert Damien (Université Paris Ouest, Sophiapol), seront suivies d’une discussion.

Podcast : rencontre entre Étienne Balibar et Jacques Bidet autour de « L’État-monde »

Le laboratoire Sophiapol a organisé, le 5 mai 2012, à l’Université Paris Ouest une rencontre avec Étienne Balibar et Jacques Bidet pour discuter de la publication de celui-ci, L’ÉTAT-monde. Libéralisme, socialisme et communisme à l’échelle globale (PUF, 2011). Vous pouvez désormais l’écouter ou la réécouter.

Séminaire “Chantiers de l’écologie politique”, 4e séance : Michael Löwy, « Utopie et crise. De Bloch à l’écosocialisme », 18 janvier 2013, Université Paris Ouest

La 4e séance du séminaire “Chantiers de l’écologie politique” accueillera Michael Löwy, pour une communication intitulée : « Utopie et crise. De Bloch à l’écosocialisme. »

Séminaire « Socialismes », 1ère séance « Socialisme et sciences sociales », 11 décembre 2012, Université Paris Ouest

La moindre référence à la nécessité d’une transformation radicale de la société suscite  trois interrogations principales : pourquoi faudrait-il s’engager dans cette transformation, qui assumera cette lourde tâche et finalement, comment faire ? Pour répondre à la première question, le socialisme, depuis ses origines, a développé des outils originaux, que les sciences sociales lui ont du reste souvent emprunté. À la deuxième question, héritée de l’expérience de la révolution française, il répondit le peuple, et à la troisième, l’association. Mais ce socialisme fut changé plus vite que la société qu’il était censé transformer. Et nombreux sont ceux qui estiment aujourd’hui que le socialisme est passé de l’utopie des débuts à une réalité qui l’a invalidé, et qu’il a désormais terminé sa carrière révolutionnaire dans les poubelles de l’histoire.