Étiqueté : sexualité

Nouvelle parution : Corps en péril, corps miroir. Approches socio-anthropologiques, sous la direction de Philippe Combessie

Cet ouvrage tend un miroir à facettes multiples, devant lequel chacun peut s’interroger sur son propre rapport au corps, saisi par des injonctions souvent contradictoires : individualisation croissante d’un côté, tendance à l’uniformisation de l’autre. L’articulation entre sociologie et anthropologie engage une dynamique réflexive qui permet de mettre en lumière à la fois les souffrances et les marges de manœuvre des acteurs.

Séminaire Lasco/Sophiapol et Sef : Myriam Joël, 12 janvier 2017, Paris Nanterre

Myriam Joël interviendra sur le thème « Prévention et réduction des risques et des dommages en prison et à la sortie ». Elle s’attachera à mettre en lumière un triple processus qui concourt à dessiner un profil de (futurs) sortants de prison à destination desquels sont adressés, voire réservés, les messages et les dispositifs de prévention et de réduction des risques et des dommages pour ce qui est des infections sexuellement transmissibles : spatial, d’identification et de sélection.

Nouvelle parution : Amours clandestines. Sociologie de l’extraconjugalité durable, par Marie-Carmen Garcia

La sociologie de l’extraconjugalité durable est une sociologie des dettes morales au quotidien. Or, à certains égards de façon plus forte encore que le don, la dette crée du lien social – et la dette morale sans doute encore plus manifestement que la dette financière. La sociologie de l’extraconjugalité clandestine durable constitue une analyse de liens sociaux structurés – voire entraînés – par un jeu complexe de dettes morales entrecroisées, qui se révèlent d’autant plus puissantes qu’elles sont occultées.

Colloque international « Les échanges sexuels et leurs « clients » », 14-16 juin 2016, Paris Ouest

L’objectif de ce colloque international pluridisciplinaire est de contribuer à l’élargissement du concept d’échange économico-sexuel à partir des notions de transactions sexuelles et de sexualité négociée en concentrant le point de vue sur les « client.e.s ».

Séminaire Lasco/Sophiapol, 3e séance : Agnès Giard, 3 mars 2016, Paris Ouest

Des poupées pour remplacer l’humain ? Le cas des love doll au Japon.
En étudiant l’histoire de ces objets très particuliers et en confrontant les différents points de vue des fabricants de love doll, la communication vise à apporter un éclairage original sur cette nouvelle forme d’animisme, traditionnellement considérée comme une aptitude culturelle propre au Japon : l’aptitude à mettre de la vie dans les objets.