Étiqueté : Lasco

Nouvelle parution : Corps en péril, corps miroir. Approches socio-anthropologiques, sous la direction de Philippe Combessie

Cet ouvrage tend un miroir à facettes multiples, devant lequel chacun peut s’interroger sur son propre rapport au corps, saisi par des injonctions souvent contradictoires : individualisation croissante d’un côté, tendance à l’uniformisation de l’autre. L’articulation entre sociologie et anthropologie engage une dynamique réflexive qui permet de mettre en lumière à la fois les souffrances et les marges de manœuvre des acteurs.

Séminaire Lasco/Sophiapol et Sef : Myriam Joël, 12 janvier 2017, Paris Nanterre

Myriam Joël interviendra sur le thème « Prévention et réduction des risques et des dommages en prison et à la sortie ». Elle s’attachera à mettre en lumière un triple processus qui concourt à dessiner un profil de (futurs) sortants de prison à destination desquels sont adressés, voire réservés, les messages et les dispositifs de prévention et de réduction des risques et des dommages pour ce qui est des infections sexuellement transmissibles : spatial, d’identification et de sélection.

Séminaire Lasco/Sophiapol, 2nde séance : Yagos Koliopanos, 10 novembre 2016, Paris Ouest

“Les travailleuses du sexe prennent la plume : sociologie d’une écriture de soi”. Cette communication présente une recherche en cours, par entretiens et observation ethnographique, qui porte sur les écrits autobiographiques et/ou militants de travailleuses du sexe, de 1974 à nos jours, en Grèce et en France.

Journées d’étude « De la constitution d’un corpus aux analyses statistiques, comment produire des analyses quantitatives à partir de matériaux ethnographiques ? », 10 et 11 octobre 2016, Paris Ouest

  Ces deux journées d’étude sont organisées par le Sophiapol en partenariat avec la Société d’ethnologie française (SEF) et avec le soutien de l’Ecole...

Revue Sciences Humaines : « On ne naît pas fan, on le devient », par Gabriel Segré

On ne devient pas fan du jour au lendemain. Pourtant nombreux sont ceux qui évoquent à la fois un « coup de foudre », un « choc », une « révélation », un « flash », ou une césure, une renaissance, comme s’il y avait un avant et un après la découverte de l’objet. Attribuée au hasard, la rencontre est souvent présentée comme un moment fondamental et fondateur d’une nouvelle existence.

Séminaire Lasco/Sophiapol, 4e séance : Anthony Fouet, 21 avril 2016, Paris Ouest

Les applications de rencontres géolocalisées constituent un espace de « co-construction de fantasme » révélateur des pratiques homosexuelles contemporaines redéfinissant les « territoires sexuels ». L’analyse porte sur l’imbrication de ce médium dans les trajectoires affectives et sexuelles d’homosexuels résidant à Paris et ce faisant éclaire les représentations de la conjugalité homosexuelle.