Séminaire de recherche « Vulnérabilité & Pragmatisme », programme 2011-2012, Université catholique de Lille

Oktober 1, 2011
By

En quoi le pragmatisme nous permet il d’appréhender les enjeux éthiques soulevés par la vulnérabilité dans le champ de la santé ?

Comme dans le champ de la réflexion bioéthique et du progrès lié aux avancées des découvertes scientifiques, les premiers pragmatistes furent témoins des transformations importantes du dernier siècle au niveau économique, social, politique et technologique. Ces évolutions majeures les amenèrent à la conviction selon laquelle les anciennes références morales et cadres philosophiques de normativité n’étaient plus à même de pouvoir éclairer l’action humaine dans son orientation pratique. L’éthique traditionnelle était adaptée à des conditions de la vie humaine qui disparurent au 20ème siècle. Face aux évolutions de plus en plus rapides des sociétés, elle parut de moins en moins adaptée et ne correspondant plus non plus au besoin de reconnaissance sociale constitutive de la vie démocratique. Aussi les pragmatistes cherchèrent-ils à poser les bases d’une nouvelle théorie éthique.

Celle-ci devait être centrée sur la capacité réflexive des acteurs sociaux et la prise au sérieux de la diversité des contextes au sein desquels émerge le questionnement moral. Elle devait s’inscrire dans une nouvelle appréhension du monde, prenant en compte les implications philosophiques du darwinisme et une vision de la nature pensée dans le plan de l’immanence. Il s’agissait de renoncer à l’abstraction d’un universalisme moral fixe fondé sur la transcendance de la raison et le présupposé du « spectateur » distancié. Ce point de vue ne considérait pas l’impact de la variabilité des environnements dans la formation des contraintes qui codéterminent l’accès aux moyens et les finalités mobiles de l’action humaine. L’organisation d’un séminaire de recherche sur le pragmatisme abordera dans cette perspective pragmatique l’évolution du questionnement éthique contemporain. Mettant en évidence la continuité de la théorie et de la pratique, le caractère social de l’expérience humaine et de la production des normes, différentes questions seront abordées.

Comment les pragmatistes définirent-ils dans leur nouveau cadre la place de l’homme dans la nature comme être biologique, social et culturel ? Comment tentent-ils de penser à nouveaux frais la formation des normes et des valeurs, le pouvoir d’action et d’engagement éthique des acteurs ? Dans quelles mesures l’éthique clinique et la bioéthique contemporaines sont-elles transformées dans la manière d’être pensées d’un point de vue pragmatique ? Comment construire une méthode d’enquête suggérée par la démarche des pragmatistes ? Comment en évaluer les hypothèses ? Associant ce questionnement à la considération croissante des enjeux humains liés à la vulnérabilité du sujet dans le champ de la relation médicale, mais aussi dans celui de la participation sociale et politique des personnes plus vulnérables, le séminaire entendra tester une diversité de réponses pragmatistes apportées à ces questions en rapport avec la problématique des fragilités contemporaines. Il permettra d’en aborder les aspects à la fois anthropologiques, épistémologiques, éthiques et politiques à partir des suggestions pragmatistes qui se dégageront dans la démarche suivie.

Le séminaire est organisé par le Centre d’éthique médicale de Lille (CEM)

.
Horaire :

Les séances auront lieu de 16h à 19h.

Lieu :
Université Catholique de Lille
Bâtiment FLST, salle DG717 (salle de réunion du 4ème étage)
41 Rue du Port
59000 Lille
! Les séances des 10 novembre et 8 décembre auront lieu exceptionnellement dans la salle du Conseil de la Faculté de Médecine (FLM, 56 rue du Port Lille).

.

Programme du séminaire pour l’année 2011-2012


Anthropologie

06 octobre 2011 : Fondements
David Doat (CEM, Université catholique de Lille) : Entre naturalisme et refus du réductionnisme : les bases anthropologiques de l’enquête chez John Dewey

10 novembre 2011 : Méthodologie
Rozenn Le Berre (CEM, Université catholique de Lille) : Les enjeux éthiques d’un accompagnement du deuil

08 décembre 2011 : Evaluation
Dominique Jacquemin (CEM, Université catholique de Lille) : L’anthropologie de William James à l’aune de l’expérience du sujet souffrant

15 décembre 2011 : Conférence
Stephan Galetic (MéThéor, Université de Liège) : La pratique de la philosophie avec les enfants : enjeux et méthode

.
Epistémologie

19 janvier 2012 : Fondements
Olivier Sartenaer (ISP, Université catholique de Louvain): Entre dualisme et réductionnisme : l’évolution émergente et l’héritage pragmatiste

23 février 2012 : Méthodologie
Gregory Aiguier  (CEM, Université catholique de Lille) : Se former en régime pragmatiste

22 mars 2012 : Evaluation
Pierre Boitte (CEM, Université catholique de Lille) : Pluralisme éthique et capacité d’action responsable

29 mars 2012 : Conférence
Dominique Lambert (FUNDP, Namur): Robotiser l’accompagnement des personnes vulnérables : est-ce vraiment éthique ?

.
Ethique

19 avril 2012 : Fondements
Dominique Boury (CEM, Université catholique de Lille) : Le « faire-pouvoir » dans le prendre soin (care)

07 juin 2012 : Méthodologie
Jean-Philippe Cobbaut (CEM, Université catholique de Lille) : Intervention éthique et institution

14 juin 2012 : Evaluation
Malik Bozzo-Rey (CREE, Université catholique de Lille) : Démocratie et vulnérabilité

10 mai 2012 : Conférence
Marc Maesschalck (Université catholique de Louvain): Comment pratiquer l’éthique aujourd’hui ?

.

Inscription :
par mail en contactant M. David Doat ou directement sur place lors de la première séance du séminaire le 6 octobre 2011.

.
Partenariats :

  • Université Catholique de Lille, Département d’Ethique.
  • Plate-forme PERECEE, outil de collaboration et de recherche associant, sur la thématique de la vulnérabilité, l’Université Catholique de Louvain-La-Neuve (Belgique) et le département de recherche en éthique de l’Université Paris Sud.
  • Facultés Universitaires Notre Dame de la Paix, Département de Philosophie, Namur (Belgique).

.
Pédagogie du séminaire :

3 séances auront lieu par trimestre, donc 9 séances.
Chaque ensemble de trois séances formera un axe de recherche et sera consacré à un des objectifs poursuivis du séminaire : anthropologique, épistémologique et éthique.
Chacune des séances d’un axe sera polarisée soit par une démarche de recherche fondamentale, soit de méthodologie et de rapport à la pratique, soit d’évaluation.
Entre chaque groupe de 3 séances, sera donnée une conférence plénière avec invité extérieur.
La vulnérabilité sera abordée comme un thème transversal (vulnérabilité aux plans anthropologique, épistémologique, éthique).
Chaque intervention sera accompagnée de réactions critiques de la part d’un répondant qui disposera de 20 à 30 minutes de temps de réponse. Il recevra la préparation de l’intervenant un mois à l’avance afin de pouvoir développer sa réponse.
Les intervenants construisent leur intervention en s’appuyant sur les textes (1 à 2 chapitres d’ouvrage ou articles) soumis à la lecture des participants qui pourront envisager cette base pour préparer leurs questions et réagir aux contenus des interventions et des réponses.
Les textes seront envoyés aux participants du séminaire chaque fois un mois avant l’intervention de façon à ce qu’ils puissent être lus et servir de support d’échanges pour alimenter les réflexions qui suivront les interventions.
.
.

Programme du séminaire en PDF avec plan du campus

.

.


Diesen Beitrag drucken Diesen Beitrag drucken

Tags: , ,

Posted in: Annonces, Evénements

Leave a Reply


Carnets de recherche