Nouvelle parution : Sexualité et handicap mental. L’ère de la « santé sexuelle », par Lucie Nayak

 

Le concept de « santé sexuelle » développé par l’Organisation mondiale de la santé, qui s’est largement diffusé dans le milieu de l’éducation spécialisée au cours des dernières années, a profondément bouleversé le traitement social de la sexualité des personnes désignées comme « handicapées mentales ». Envisagée comme favorisant la santé, une sexualité épanouie est désormais reconnue comme un « besoin », voire comme un « droit », pour les personnes dites « valides » comme pour celles qui sont considérées comme « handicapées mentales ». Cependant, la vie affective et sexuelle de ces dernières, qui s’est longtemps dérobée à l’investigation par les sciences sociales, se heurte encore à des obstacles nombreux. Ce livre est le fruit d’une enquête qualitative réalisée en France et en Suisse auprès de femmes et d’hommes « handicapés mentaux », de leurs parents, d’éducateurs et d’assistants sexuels. Utilisant le handicap mental et la sexualité comme des révélateurs mutuels, il déconstruit l’idée reçue d’une sexualité qui serait spécifique aux personnes dites « handicapées mentales » et analyse sa co-construction par ces différentes catégories d’acteurs. À la fois clair et vivant, cet ouvrage intéressera tant les chercheurs en sciences sociales que les professionnels de la santé et de l’éducation spécialisée.

Lucie Nayak est docteure en sociologie attachée à l’Université Paris Nanterre et à l’Université de Genève. Sa thèse de doctorat, dont est issu ce livre, a reçu le prix du fonds Maurice Chalumeau 2016.

 

Table des matières

Remerciements…..13
Préface d’Alain Giami…..15

Introduction…..21

Chapitre liminaire. Objet, terrain, méthode d’enquête…..25
1. Sexualité et handicap mental. La construction de l’objet…..25
1.1 Handicap mental et sexualité en tant que constructions sociales…..29
1.1.1 Le handicap mental : un concept évolutif socialement construit…..29
1.1.2 La construction sociale du genre et de la sexualité…..44
1.1.3 L’ère de la « santé sexuelle »…..48
1.1.4 Les personnes « handicapées mentales » et la sexualité…..55
1.2 Problématique et hypothèses : le paradoxe, le con it et la liminalité…..59
2. La démarche empirique…..63
2.1 Une enquête menée en France et en Suisse…..63
2.2 Entre discours et pratiques : le choix de la méthode d’enquête qualitative pour l’appréhension d’objets sensibles…..64
2.3 Présentation du terrain, constitution de l’échantillon et spécificités de l’enquête auprès des différentes catégories d’acteurs…..72
2.3.1 Les personnes désignées comme « handicapées mentales »…..72
2.3.2 Les parents. Des vécus contrastés sur une trajectoire « spécialisée »…..89
2.3.3 Les éducateur(trice)s en institutions spécialisées et les formateur(trice)s en éducation sexuelle…..92
2.3.4 Les assistant(e)s sexuel(le)s en Suisse…..97

Première partie. Les personnes désignées comme « handicapées mentales » et la sexualité : représentations et pratiques…..105
Chapitre I. La sexualité écartée…..109
I.1 Le refus…..109
I.2 L’indifférence…..124
I.3 Trop « lourdement handicapé(e)s » pour la sexualité relationnelle ?…..133
Chapitre II. La sexualité conformiste normalisante…..145
II.1 « Faut faire ça comme tout le monde ! » Intégration des injonctions à la « santé sexuelle »…..146
II.2 La sexualité comme transaction…..158
II.3 La normalisation par la relation de couple…..177
Chapitre III. La sexualité revendicative…..185
III.1 Se conformer aux normes des « valides » : vie conjugale et parentalité…..187
III.2 Adopter des comportements sexuels dévalorisés…..211
III.3 Des « troubles associés » ?…..221
Chapitre IV. La sexualité alternative…..229
IV.1 Hannah et Patrick : les foulards…..229
IV.2 Bertrand et son compagnon : le mime…..234
IV.3 « Troubles autistiques », innovation sexuelle ou pratiques de substitution ?…..238
Synthèse de la première partie Liminalité et conflit…..243

Deuxième partie. L’ange et la bête versus la personne. Les représentations de la sexualité des personnes désignées comme « handicapées mentales » et les pratiques éducatives parentales
et institutionnelles…..253
Chapitre V. L’ « ange » et la « bête », 30 ans après l’enquête pionnière d’Alain Giami…..255
Chapitre VI. La représentation de la « personne » et l’encouragement de la sexualité dans une perspective de « santé sexuelle »…..273
VI.1 La « santé sexuelle » comme perspective éducative…..274
VI.2 La production d’une nouvelle morale sexuelle…..280
VI.2.1 Une sexualité toujours envisagée en termes de risques…..280
VI.2.2 Éducation sexuelle et groupes de parole sur la sexualité : la dé nition d’une sexualité « saine » qui tend à devenir un devoir…..288
Chapitre VII. Entre normalisation et anormalisation : une constante oscillation…..311
VII.1 La normalisation ou la fabrique des « personnes »…..312
VII.2 L’anormalisation. La fabrique des « monstres » ou les formes de la différenciation…..323
VII.2.1 Fabriquer des « anges » et des « bêtes »…..323
VII.2.2 Une sexualité anormale en définitive…..325
VII.2.3 La non-désirabilité et l’impossibilité des relations avec les « valides »…..330
VII.2.4 L’anormalisation en matière de genre…..338
VII.2.5 Le consensus anormalisant autour de l’interdiction de procréer…..345
VII.3 Quatre outils de résolution du paradoxe…..353
Synthèse de la deuxième partie. Typologie des positionnements institutionnels et parentaux à l’égard de la sexualité des personnes « handicapées mentales »…..369

Troisième partie. L’émergence de l’assistance sexuelle en Suisse dans un contexte de promotion de la « santé sexuelle »…..381
Chapitre VIII. L’assistance sexuelle et ses pratiquant(e)s…..383
VIII.1 Trajectoires…..383
VIII.1.1 Suisse alémanique…..384
Verena…..384
Illona…..386
Clarisse…..386
Anna…..387
Nicolas…..388
Lukas…..389
VIII.1.2 Suisse romande…..389
Laure…..389
Aurianne…..391
Jean-François…..391
Luc…..392
VIII.2 Motivations…..394
VIII.2.1 Une expérience préalable du travail du sexe…..394
VIII.2.2 L’influence revendiquée du tantrisme…..396
VIII.3 « Un accompagnement érotique pratiqué avec cœur » Définition indigène de l’activité…..400
VIII.3.1 Une ambition d’ordre « humaniste » L’assistance sexuelle dans le paradoxe entre la « personne » et le « handicap »…..401
VIII.3.2 Des « cousinages » avec la prostitution…..405
VIII.3.3 Une activité « thérapeutique » ?…..408
Chapitre IX. Promouvoir la « santé sexuelle » : transgressions et conformisme…..415
IX.1 Transgression pragmatique des normes sexuelles dominantes au service de la « santé sexuelle »…..415
IX.1.1 La dissociation de la sexualité et des sentiments amoureux et la non exclusivité sexuelle…..416
IX.1.2 La possibilité d’échanges sexuels entre personnes « handicapées mentales » et « valides »…..423
IX.2 Conformisme et « santé sexuelle »…..433
IX.2.1 Se démarquer de la prostitution pour promouvoir une sexualité « saine »…..434
IX.2.2 L’idéal du couple (dans le ghetto)…..446
Chapitre X. Le dispositif pragmatique suisse et le débat idéologique français…..453
X.1 Esquisse d’étude de la réception sociale de l’activité dans les deux pays…..455
X.2 L’hypothèse de l’influence d’une éthique sexuelle protestante…..465
Synthèse de la troisième partie. Les assistants sexuels dans le conflit. Un nouveau dispositif pour une liminalité qui perdure…..473

Conclusion…..477
Bibliographie…..493

 

Informations techniques :
Sexualité et handicap mental. L’ère de la «santé sexuelle », par Lucie Nayak
Editions de L’INS HEA en co-édition avec Champ social, collection « Recherches »
Paru le 24 octobre 2017
516 pages
20 €
ISBN : 978-2-36616-050-5
ISSN : 2428-6362

Acheter l’ouvrage sur le site de l’éditeur