Séminaire de recherche du Collège International de Philosophie « Révoltes, Révolutions : les enjeux de frontières incertaines », programmation 2017/2018, Paris

 

Ce séminaire s’intéresse aux discours et aux stratégies de qualification – et de disqualification – d’évènements qui, par la radicalité et le bouleversement qu’ils induisent, peuvent être appelés, selon les acteurs et les points de vue, révolte ou révolution – la première étant elle-même l’objet de multiples qualifications depuis la saine légitime défense jusqu’à l’émeute ou l’acte criminel. En s’intéressant aux discours et aux efforts de qualification visant des évènements ou des acteurs qui bouleversent ou menacent de bouleverser l’ordre public, il tente en particulier de mesurer l’impact de ces stratégies de qualification sur la signification sociale que reçoivent les évènements ou les actes commis par les acteurs, ainsi que leurs conséquences sur leurs futurs.
Les séances de l’an dernier ont été consacrées à penser l’incertain et le poreux des frontières qui séparent spécifiquement la révolte de la révolution. Durant cette nouvelle année, nous souhaitons partir de « figures », d’évènements ou d’actes, à la fois plus modestes et tout à fait concrets, afin d’observer la manière dont se fixe la qualification d’un évènement en tant que désordre public ou en tant que révolte légitime, la qualification d’un acteur en tant que figure héroïque ou en tant que criminel.
En se centrant autour des stratégies de qualification – juridiques, politiques, morales, etc. – des acteurs engagés dans ces évènements, et en déployant une double approche à la fois disciplinaire (sociologie / philosophie) et en termes de point de vue (celui des mouvements sociaux / celui du droit et de l’Etat), le séminaire vise à réinterroger les enjeux liés à la distinction entre formes de protestations et de violences politiques légitimes et violences criminelles, ainsi qu’entre action démocratique instituante et activisme illégal. Ce séminaire s’inscrit dans le cadre plus large du projet de recherche « Etats d’exception, exceptionnalités : les enjeux de frontières incertaines entre actes criminels et violences légitimes », porté par Marie Goupy.

Lieu :
Le séminaire a lieu au Lycée Henri IV, 23 rue Clovis, 75005 Paris

Organisation :
Ce séminaire est organisé par Marie Goupy (CIPh) et Alice Canabate (LCSP)

Inscription :
L’inscription est obligatoire et se fait directement auprès du CIPh

 

Programme en cours du 1er semestre 2017-2018

Lundi 2 octobre 2017, 18h30-20h30
Gilles Ferragu (MCF en histoire contemporaine – Université Paris Nanterre) et Antoine Mégie (MCF en Sciences politiques – Université de Rouen) : La « figure » du terroriste : enjeux de qualifications

Lundi 20 novembre 2017, 18h30-20h30
Fabrice Flipo (MCF HDR en philosophie, Institut Mines-Telecom) et Jérôme Ferret (MCF en sociologie, Université Toulouse 1) : De l’activisme au « terrorisme » : glissements sémantiques et réalités politiques
Inscription obligatoire via ce lien