Séminaire Lasco/Sophiapol, 3e séance : Hervé Glevarec, 15 décembre 2016, Paris Ouest

Bandeau séminaire LASCO
La troisième séance du séminaire 2016-2017 du GDR Lasco accueillera Hervé Glevarec, Directeur de recherche (CNRS-Irisso-LCP), pour une communication intitulée :

“Les capital culturel.
Examen des usages substantiels et cognitifs d’une notion relationnelle”

.

Date :
Jeudi 15 décembre 2016, de 17h00 à 19h00

Lieu :
Université Paris Ouest  Nanterre  La Défense
Bâtiment D, salle D 201 b (2e étage du bâtiment D)
Comment venir ? en voiture, par le train ou le RER.
Plan du campus de l’Université Paris Ouest (site de Nanterre)

Organisation :
Gabriel Segré (Sophiapol – GDR Lasco) et Vincent Rubio (Sophiapol – GDR Lasco).

.

Résumé :

Le « capital culturel » est progressivement devenu une des notions centrales de la sociologie, notamment de l’éducation et de la culture, en France, à tel point qu’il en vient à fonctionner comme une variable socio-démographique. Introduit par P. Bourdieu et J.-C. Passeron dans les années 1960, le terme capital, appliqué à la culture, est la conceptualisation, d’une part, du facteur explicatif de la reproduction sociale, via l’école, et, d’autre part, de la distribution sociale des goûts et des pratiques culturelles et, enfin, d’une dimension de l’être des individus (habitus). Appliquée à la culture, la notion se veut critique par sa considération des usages et fonctions sociales de la culture. S’il n’a pas de définition descriptive stricte mais plutôt stipulative, le capital culturel est censé prendre son contenu sociologique, selon P. Bourdieu, en relation au concept de « champ », ce qui autorise à faire varier sa spécificité selon les domaines pertinents, mais surtout en constitue sa définition proprement relationnelle. Par ailleurs la notion est approchée par le niveau de diplôme auquel il est dit qu’elle est irréductible de par ses dimensions d’héritage et de style de vie (correspondant à l’ethos des catégories supérieures).

Nous montrerons la signification générique que cette notion a prise et qui se traduit par une indistinction des dimensions de domination et de cognition, un usage substantialiste et un emploi au-delà de tout processus de socialisation au fondement de sa constitution. Le capital culturel est de surcroît accordé aux catégories supérieures comme il leur était accordé auparavant des dons. Sa valeur explicative contemporaine, comme manifestation du « niveau de diplôme » et d’une incorporation longue, dans la détermination de certaines pratiques culturelles décroît historiquement, voire devient non-significative. Nous recourons à des régressions statistiques comparées des variables explicatives des pratiques culturelles en 1973 et 2008 pour soutenir que le niveau de diplôme n’a plus la valeur déterminante qu’il avait dans les années 1970. Nous soutenons que la notion de capital culturel devrait être strictement réservée à la description des usages sociaux de la culture dans une interaction et devrait être remplacée par celle de savoir, décliné au pluriel, chaque fois qu’il s’agit de désigner une connaissance ou une compétence pratique adéquate à son objet dans une situation de pratiques. C’est aussi le statut épistémologique de l’analogie en sociologie qui sera abordé (si on a le temps).

.

.